Tahiti Infos

D'anciens sites de défense réhabilités à la Presqu’île


Le président et le haut-commissaire visitent
Le président et le haut-commissaire visitent
Tahiti, le 15 décembre 2021 – Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Édouard Fritch se sont rendus à Taiarapu-Est, sur les sites concernés par le contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD). Ils ont visité la résidence Mariana, où d’anciens logements militaires seront réhabilités en 24 logements OPH et un centre d'accueil pour femmes battues.

Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Édouard Fritch se sont rendus sur les sites concernés par le contrat de redynamisation des sites de défense (CRSD) de Taiarapu-Est comme l'a indiqué mercredi le haut-commissariat dans un communiqué. Ils ont été reçus par le maire de la commune Anthony Jamet. Les CRSD ont pour but de faciliter la transition de ces sites vers de “nouvelles dynamiques” et permettre de “recréer les conditions d’un développement économique durable”.

La délégation a commencé sa visite par le site du fort de Taravao où le Pays et l’État souhaitent apporter “une assistance technique à la commune pour définir ses intentions, ses projets et son programme de développement envisagés sur ce site historique.”
 

Ils se sont ensuite rendus sur le site militaire de la cité Mariani, un site de 2,8 hectares d’anciens logements militaires cédés par l'État au Pays et qui fait l'objet d'une réhabilitation. Le projet concerne 24 logements de l’office public de l’habitat (OPH) et un centre d’accueil pour femmes battues, géré par l’association Vahine Orama de la Presqu'île, dirigée par Marie-Noëlle Epetahui (lire encadré).

Le coût total de l'opération est de 1,336 milliard de Fcfp, dont 386 millions d'emprise foncière et 950 millions cofinancés à parts égales par l'État et le Pays au titre du contrat de projet 2015-2020. Les études préalables, la remise à neuf des logements, la rénovation des ouvrages d’assainissement et des routes d’accès ont ainsi été financées.

La prochaine étape du projet est prévue en 2022 avec la dépollution des sites. Une fois finalisés, les projets généreront jusqu’à 28 créations d’emploi.
 

Nouvelle structure pour Vahine Orama
 
L’association en faveur des femmes victimes de violences avait grandement besoin d’une structure d’accueil et d’hébergement. Ainsi, un centre d’accueil a été mis à disposition de l’association Vahine Orama. Il s’agit du dernier logement sur les 24 de l’OPH, c’est un F6 de 148 m². Une seconde maison a également été cédée à l’association et permettra d’y concentrer un centre administratif pour Vahine Orama, mais servira également de logement pour la présidente de l’association.
 

Rédigé par Meleana CHE FAT le Mercredi 15 Décembre 2021 à 20:00 | Lu 976 fois