Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Covid-19 : 51 gendarmes testés positifs au retour de Polynésie


FP


(Photo AFP)
(Photo AFP)
Tahiti, le 13 août 2020 - 51 militaires de l'escadron de gendarmerie mobile de Tarbes ont été testés positif au Covid-19 à leur arrivée en provenance de Polynésie, indique jeudi un communiqué officiel de la préfecture des Hautes-Pyrénées.

Ce jeudi 13 août, 48 heures après le dépistage de 82 militaires de l’escadron de gendarmerie mobile (EGM) de Tarbes (Hautes-Pyrénées), l’Agence régionale de santé confirme 51 cas positifs au coronavirus, dans une cohorte de 72 militaires testés après leur arrivée de Polynésie française, le 7 août dernier.

Le 10 août, certains d’entre eux ressentant des symptômes évocateurs du covid-19, les militaires et leurs familles ont été immédiatement confinés dans leur casernement, relate un communiqué officiel diffusé jeudi par la préfecture des Hautes-Pyrénées. Le 11 août, un dépistage des 82 militaires de l’EGM a été réalisé sur site par le service de santé des armées avec le concours d’une équipe mobile du service d’incendie et de secours des Hautes-Pyrénées (SDIS 65). Les résultats parvenus le 12 août indiquent 51 cas positifs. Une personne est hospitalisée.

À ce jour tous les militaires concernés sont confinés jusqu’au 25 août. Pour tenir compte de la période d’incubation, le dépistage des familles des militaires sera réalisé sur site à compter du 17 août. Le service de santé des armées a d’ores et déjà identifié 105 cas contacts "à risques".

​Le virus s'était invité au barbecue des gendarmes

Lundi à l'Institut Louis Malardé après le dépôt pour analyse des prélèvements faits sur les gendarmes de la caserne de Faa'a.
Lundi à l'Institut Louis Malardé après le dépôt pour analyse des prélèvements faits sur les gendarmes de la caserne de Faa'a.
Selon les informations obtenues par Tahiti Infos, ces militaires ont participé à un barbecue, à la caserne de Faa'a peu avant leur retour pour Tarbes. L'un des participants à ce repas était présent à l'une des soirées à thème "Fêtes de Bayonne" organisées le 31 juillet et le 1er août dernier au restaurant Au Piment rouge de Papeete. Il pourrait être à l'origine de la contamination. 

Interpellé à ce sujet lors du point presse commun de mardi, le haut-commissaire Dominique Sorain a indiqué en effet, qu'à la gendarmerie "on a un certain nombre de cas (...). Ils ont des liens avec ces clusters (...). La gendarmerie ce n'est pas le même cas. Les personnes qui ont été en contact, c'est une série de contact successifs. Il y a des personnes qui étaient à la soirée et qui sont allées à plusieurs soirées, car on les a tracés à chaque fois. C'est une série de contacts successifs. Et le rappel sera fait strictement aux personnes qui n'ont pas respectés les consignes".
Toujours selon nos informations, un des officiers supérieurs présent à ce barbecue a d'ailleurs, lui aussi, été dépisté positif au Covid-19. Et une personne proche du patron de la gendarmerie a elle de même été testée positive. Elle avait été en contact avec un gendarme présent lors d'une des soirées Fêtes de Bayonne, au restaurant Au Piment rouge.

Depuis, tous les gendarmes mobiles récemment arrivés au fenua ont été placés en confinement  au camp de Faa'a. Contactée la gendarmerie nous a renvoyé vers les services du haut-commissariat qui nous indiquent la rédaction d'un communiqué officiel dont la diffusion est prévue dans la journée.     

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Jean-Pierre Viatge le Jeudi 13 Août 2020 à 08:20 | Lu 11321 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Septembre 2020 - 18:43 ​20 cas positifs au Covid-19 à Nuutania

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus