Tahiti Infos

Coupe du Monde de beach soccer : ‘Puromu Party’ pour la soirée d’inauguration du vendredi 13 septembre.


Coupe du Monde de beach soccer : ‘Puromu Party’ pour la soirée d’inauguration du vendredi 13 septembre.
Mardi 4 septembre 2013. Le comité organisateur local avait convié les médias à fin de donner des informations sur le déroulement de la soirée d’inauguration de la coupe du monde de beach soccer organisée par la FIFA et le COL, le comité organisateur local. Une soirée qui aura lieu le vendredi 13 septembre 2013.

Au ‘menu’ un spectacle du groupe Hei Tahiti, lauréat du dernier Heiva suivi d’un match amical Tahiti-Australie pour les chanceux qui auront réussi à acheter leur billet. Ensuite une ‘Puromu Party’ (fête sur la route) de 20H à minuit avec un feu d’artifice à mi soirée à 22H30. Quatre scènes musicales seront disposées sur le front de mer pour quatre mini-concerts gratuits. Le front de mer sera fermé pour l’occasion. La consommation d’alcool sera interdite, les vélos, trottinettes, skates, scooters également proscrits pour raisons de sécurité.

Tikahiri, Carole et Florent Atem, Sabrina, Haunui, Trio Infernal, Hambo Brothers, Guitaristyk, Nanovai, Orohena Sons, Pepena, Da roadside boyz se partageront les 4 scènes.

Vairani Davio au micro de Tahiti Infos :

Que souhaitez vous dire au public ?
« Nous voudrions dire au public que nous sommes à J-14, que la ville de Papeete est à nos côtés depuis le début et que nous souhaitons que cette coupe du monde soit accessible à tous et festive. Cette première rencontre des Tiki Toa contre l’Australie va être associée à une des plus grandes fêtes de la ville de Papeete pour marquer véritablement le début de la coupe du monde. »
Il y a encore de l’activité au niveau des travaux, il y a un peu de retard ?
« Je ne pense pas qu’il y ait un peu de retard, le calendrier qui a été validé est tenu. Toutes les équipes sont à pied d’œuvre, je remercie vraiment le Pays et l’IJSPF, Te Fare Tauhiti Nui et toutes les équipes sur place qui font tout pour que le site soit prêt. »
Quelques mots sur la soirée ?
« Ce sera une fête populaire, il y aura plusieurs petits concerts sur le front de mer, la rue sera piétonne ce soir là, tout le monde pourra apprécier la ville de Papeete, avec également un feu d’artifice pour offrir aux Polynésiens, malgré la crise, une occasion de déstresser, de se détendre et d’apprécier notre beau pays. »
Tout va bien du côté des Tiki Toa ?
« La préparation n’est pas terminée tant que la coupe du monde n’a pas commencé. Je trouve qu’ils sont bien affûtés, leur moral est bon, il sont prêts, on verra lors des premières rencontres ce que cela donne mais je pense que les autres équipes n’ont qu’à bien se tenir.(sourire)
Au niveau de la vente de places ?
« Il ne reste pas beaucoup de places, les soirées avec les Tiki Toa sont déjà à guichet fermé, tous les matchs à partir des quarts de finale également. Il reste quelques places pour les autres soirées, on est ravis bien évidemment. Cela ne s’est jamais fait dans une coupe du monde de beach soccer qu’à J-14 on soit à ce niveau de vente. C’est plus que positif pour le comité organisateur. »

Michel Buillard, Maire de Papete :

Vous avez un message pour la population par rapport à cette soirée ?
« C’est avant tout un message de paix déjà, quand les gens font du sport et se rencontrent dans le cadre de manifestations sportives c’est pour se défouler d’abord, ensuite c’est pour se rencontrer et mieux se connaître, en dehors bien sur des performances sportives. Dans la mesure où la Fifa a accepté que l’on puisse coupler cet évènement sportif avec un événement musical, la ‘Puromu Party’, c’est bien. J’espère qu’en quelque sorte nous tirerons un trait sur cette période noire que nous venons de traverser, une crise sévère qui a frappé la Polynésie. De temps en temps il faut savoir se retrouver autour de la musique et du sport. »
C’est la 2ème édition ?
« Oui, on a eu du mal à réunir les fonds nécessaires pour mettre en place cet événement majeur, mais nous avons réussi. Pour offrir ce petit cadeau à nos jeunes. Il y a beaucoup de jeunes qui souffrent, c’est pour eux aussi et surtout pour eux qu’on le fait. Je pense beaucoup à cette jeunesse. C’est pas tout le monde qui peut fréquenter les boîtes de nuit et avoir les moyens de s’amuser, là on le fait de manière gratuite et de manière très très ouverte à tous. »
Cela faisait un moment qu’on avait pas eu de feu d’artifice ?
« Ce n’est pas la Mairie qui le paye (sourire). Je remercie la Fifa pour avoir pensé à mettre en place ce feu d’artifice (…) qui va pouvoir contenter tous les foyers Polynésiens. »
C’est possible de faire la fête sans alcool vous en parliez pendant cette conférence
« Oui, vous avez vu tous les drames qui jalonnent les faits divers aujourd’hui, c’est toujours une consommation excessive d’alcool liée à celle du paka. Nous Polynésiens on peut être très gentils mais très excessifs dans nos comportements (…) avec de surcroît la misère sociale, la crise, ce n’est pas facile mais il faut condamner ces comportements et ne pas reculer. La consommation d’alcool sera interdite sur tout le boulevard.»
La soirée va être variée ?
« Oui, une dominante pop music mais aussi des variétés, du reggae, Tikahiri et son rock plus dur, on a de quoi contenter toutes sortes de publics. »
Nahema Temarii chargée de communication du COL :
« Tntv va diffuser les matchs localement pour ceux qui ne pourront pas venir au stade. La Fifa a déjà envoyé un de ses prestataires pour faire des images générales pour des magasines, des reportages. Cette entité fera des ‘high lights’ et les meilleurs moments de la soirée d’inauguration seront systématiquement diffusés sur les plates formes de la Fifa, youtube, facebook et Fifa media channel qui compte 7 000 journalistes repartis dans le monde entier. »
« Personnellement, je pense que c’est extraordinaire de côtoyer les gens de la Fifa car au niveau professionnalisme c’est vraiment bien cadré, bien organisé. Une fois que le bilan aura été fait, si les retours sont positifs, avec le tourisme en général qui est en baisse, pourquoi ne pas tenter le tourisme sportif, cela pourrait être une solution. Ce qui est sûr c’est que l’ensemble des membres de l’organisation auront bénéficié d’une très très grande expérience, ça c’est garanti. »
SB

Rédigé par () le Mercredi 4 Septembre 2013 à 15:44 | Lu 2396 fois