Tahiti Infos

Coupe des confédérations - le match des Toa Aito peu suivi à Tahiti


Coupe des confédérations - le match des Toa Aito peu suivi à Tahiti
PAPEETE, 17 juin 2013 (AFP) - Le premier match de Tahiti à la Coupe des Confédérations au Brésil, perdu 6-1 contre le Nigéria, a été peu suivi en Polynésie française, a constaté un journaliste de l'AFP.

La sélection tahitienne des Toa Aito ("guerriers de fer", en tahitien) s'était qualifiée en gagnant la Coupe des Nations d'Océanie, en juin 2012. En dehors de l'attaquant Marama Vahirua, elle est uniquement composée d'amateurs.

La Polynésie française, collectivité d'outre-mer peuplée de 280.000 habitants, affronte donc dans sa poule les grandes nations du football que sont le Nigéria, l'Espagne et l'Uruguay.

Le match a été diffusé en direct sur la chaîne tahitienne TNTV lundi matin à 9h00 (heure locale), un horaire peu propice au rassemblement des fans.

Beaucoup de Polynésiens n'ont pas pris la mesure de l'exploit de leur sélection, la première équipe d'amateurs à disputer une compétition de ce niveau.

Certains confondent les Toa Aito, footballeurs, avec la sélection tahitienne de beach soccer, les Tiki Toa (les "guerriers-statues"). Ils disputeront la Coupe du Monde de beach soccer en septembre. Cet événement est plus médiatisé car il aura lieu à Tahiti.

Le président de la Polynésie française, Gaston Flosse, n'a lui-même appris que vendredi, à l'occasion d'une interview par la chaîne brésilienne TV Globo, que la sélection tahitienne disputait la Coupe des Confédérations.

A la maison de l'artisanat de Vairao, un village de la presqu'île de Tahiti, on a tout de même allumé la télévision.

"C'est bien, parce qu'au moins on va parler de nous pour autre chose que la crise, la politique, ou les cocotiers", estime Nero, un quinquagénaire amateur de football, alors que le Nigéria mène déjà 3-0 à la mi-temps.

Quelques kilomètres plus loin, à Taravao, le restaurant chez Loula et Rémy est le temple des amateurs de football de la presqu'île de Tahiti. Des dizaines de fanions et banderoles des plus grands clubs ornent les murs et le plafond. Mais dans la salle, ils sont moins d'une dizaine à regarder le match.

"Ils jouent pas mal pour des amateurs", note Didier. Lorsque Tehau marque l'unique but tahitien (54ème minute), c'est l'euphorie. "Marquer contre les champions d'Afrique, au Brésil, devant des dizaines de milliers de spectateurs, quand on est un petit amateur tahitien, c'est vraiment extra", s'extasie Vetea.

Le prochain match devrait être encore plus compliqué pour les Toa Aito, puisqu'ils affronteront jeudi les champions du monde espagnols.

Le sélectionneur tahitien, Eddy Etaeata, avait averti, avant même son départ pour l'Amérique du Sud : "on va tout faire pour ne pas prendre de valises, mais on est surtout là pour représenter les 99% de joueurs amateurs dans le monde, et ça, c'est une fierté".

Si le public tahitien est pour l'instant peu mobilisé derrière sa sélection, elle a paradoxalement déjà conquis les Brésiliens : les fans font la queue pour obtenir des autographes des joueurs polynésiens, devant leur hôtel ou leur stade d'entraînement.

Rédigé par ML le Mardi 18 Juin 2013 à 05:12 | Lu 944 fois