Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coronavirus en Indonésie: les cas se multiplient, les médecins critiquent le gouvernement



Jakarta, Indonésie | AFP | vendredi 27/03/2020 - La pandémie liée au nouveau coronavirus sévit en Indonésie bien plus que les statistiques officielles ne le montrent et la stratégie du gouvernement est "en échec", s'est alarmé vendredi le syndicat des médecins du pays d'Asie du Sud-Est alors que le nombre de personnes infectées progresse rapidement.

L'Indonésie, qui compte 260 millions d'habitants soit la quatrième population la plus importante au monde, n'a détecté les premiers cas d'infection que début mars. Mais ceux-ci ont dépassé le millier vendredi alors même que les tests restent rares.
"La stratégie du gouvernement est en échec et il semble vouloir écarter un confinement", a déploré le porte-parole de l'association des médecins indonésiens Halik Malik. Or "notre système de santé n'est pas si solide que dans d'autres pays", a-t-il averti.
Jakarta a confirmé 87 morts attribuées au Covid-19, l'un des taux de mortalité les plus élevés au monde qui pourrait s'expliquer par le faible nombre de tests, effectués en priorité sur les personnes gravement malades.
Selon une étude de l'Ecole d'hygiène et des maladies tropicales de Londres, les cas d'infection en Indonésie semblent largement sous-estimés.
Les autorités de santé indonésiennes ont, elles, calculé que 700.000 personnes pourraient être contaminées au cours de l'épidémie.
Le nombre de tests effectués a jusqu'ici été très limité par rapport à d'autres pays. Les autorités ont indiqué avoir testé 2.300 personnes avant d'arrêter de publier des chiffres nationaux.
Malgré les critiques, le gouvernement n'a pas voulu imposer de confinement strict dans le pays, ni dans la capitale Jakarta, mégalopole de 30 millions d'habitants qui concentre la grande majorité des cas. 
L'ambassade canadienne en Indonésie avertit que "la situation du Covid-19 en Indonésie est très grave et s'aggrave rapidement", appelant ses ressortissants à quitter le pays.
"Le système de soins de santé en Indonésie sera bientôt submergé. Le nombre ultime de morts sera très élevé", insiste-t-elle dans un message envoyé cette semaine.
L'archipel a moins de quatre médecins pour 10.000 personnes, selon les données 2017 de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). La Malaisie voisine en a 15 et l'Australie 35 pour 10.000. 
Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des médecins qui s'insurgent contre le manque de matériel de protection et de ventilateurs et menacent de se mettre en grève.
 

- "Manque d'équipement impardonnable" -

 
Au moins sept médecins et membres du personnel médical sont morts du virus, selon les statistiques officielles.
Le beau-frère d'un docteur décédé après avoir été contaminé a critiqué sévèrement la gestion gouvernementale de la crise dans un tweet très partagé.
"Tu as été infecté alors que tu étais au service des autres. De nombreux professionnels de santé ont été contaminés et ont dû quitter leur poste. le manque d'équipement est impardonnable", a écrit Pandu Riono, un expert de la santé publique de l'Université d'Indonésie.
Le gouvernement s'est engagé à atteindre l'objectif d'un million de tests grâce à des kits envoyés par la Chine avec de l'équipement médical supplémentaire.
L'Indonésie a converti un ancien village d'athlètes à Jakarta, construit pour les Jeux asiatiques de 2018, en hôpital de secours face à la vague montante des malades.
Le gouvernement réfléchit aussi à interdire en avril le mouvement de migration annuel au moment des festivités qui suivent le ramadan, de peur que des millions d'urbains n'apportent la maladie dans leur région d'origine.

le Vendredi 27 Mars 2020 à 05:31 | Lu 377 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus