Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Coopération scientifique franco-australienne : les échanges s’intensifient



Coopération scientifique franco-australienne : les échanges s’intensifient
CANBERRA, mercredi 8 mai 2013 (Flash d’Océanie) – La coopération en matière scientifique et de recherche franco-australienne a connu ces derniers jours un nouvel épisode avec la visite en Australie d’une importante délégation du Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), rapporte mercredi l’ambassade de France dans un communiqué.
Cette visite, du 8 au 12 avril 2013, visait à intensifier le processus d’échange et de coopération entre l’institut français et plusieurs entités australiennes, parmi lesquelles le CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation) et une demi-douzaine d’universités australiennes membre de ce qu’il est convenu d’appeler le « groupe des 8 » (qui constitue un pôle national universitaire de recherche).

Parmi les objectifs affichés par le CNRS, au cours de ces entretiens avec leurs homologues décideurs et chercheurs australiens : « présenter les axes de recherche prioritaires et outils de collaboration à l’international, faire le point sur les collaborations de recherche passées et en cours et identifier les domaines de synergie et les principaux partenaires d’avenir en Australie », selon les mêmes sources.

La coopération entre le CNRS et les entités australiennes existe déjà, notamment dans des domaines tels que la santé, l’environnement, l’ingénierie, les sciences de l’univers, les sciences humaines et sociales, ou encore les sciences de l’information et de la physique.
Au terme de cette mission de cinq jours, plusieurs axes de collaboration franco-australienne ont été mis en exergue, avec des actions à venir telles que des projets d’accueil par le CNRS en France de délégations australiennes, d’organisation conjointe de colloques, la participation des universités et organismes australiens à des appels à projets européens aux côtés du CNRS ou encore la perspective d’accords de coopération pour développer des projets franco-australiens associés à des partenaires asiatiques.
Par ailleurs, et de manière générale, l’intention est de « faciliter et développer l’accueil et la mobilité des chercheurs et étudiants » et de « privilégier l’accueil de post-doctorants », selon les premières conclusions de cette mission.

« Cette visite en Australie faisait suite à la décision de M. Alain Fuchs, PDG du CNRS, d’accorder une attention particulière à l’Australie, pays en forte progression internationale dans le secteur de la science et de la technologie », souligne la mission diplomatique française.
La délégation française était composée de Mme Minh-Hà Pham-Delègue, directrice Europe de la Recherche et Coopération internationale (DERCI), de Mme Chantal Khan-Malek, directrice-adjointe Asie-Océanie et de M. Jean-François Marini, chargé de mission en Océanie.
Au cours des cinq jours de séjour en Australie, elle s’est successivement rendue à Perth, à Melbourne, à Canberra et à Sydney.

partenariat stratégique

Le 20 janvier 2012, Kevin Rudd, alors ministre australien des affaires étrangères, et son homologue français d’alors, Alain Juppé, signaient à Paris un pacte de partenariat stratégique comportant un important volet visant à renforcer la coopération universitaire et scientifique entre les deux pays.
S’exprimant jeudi lors d’un point de presse conjoint, les deux ministres ont souligné ensemble que leurs deux pays occupaient au plan mondial les toutes premières places au classement des pays accueillant le plus d’étudiants étrangers.
M. Juppé a notamment souligné la vocation, pour cette coopération franco-australienne, de « renforcer l’attractivité » mutuelle des deux destinations dans le cadre d’un « partenariat renouvelé » entre institutions françaises et australiennes d’enseignement supérieur.
D’ores et déjà, quelque deux cent trente accords interuniversitaires ont été signés entre établissements français et australiens.
Cet accord, a-t-il ajouté, est le premier du genre signé par la France en Océanie et veut « encourager les échanges d’étudiants et accueillir plus de jeunes Australiens en France dans le cadre d’une mobilité qui favorise la réussite ».
« L’amitié franco-australienne est pour nos deux pays un atout majeur (…) Ce sont les étudiants d’aujourd’hui qui écriront l’histoire de demain », a-t-il estimé

« Journée Australie » : promotion des échanges universitaires

Les deux ministres, à Paris, au siège même du ministère des affaires étrangères, Quai d’Orsay, s’exprimaient à l’occasion de l’inauguration d’une « Journée Australie », organisée par l’agence CampusFrance.
Cette manifestation avait pour vocation première d’offrir un aperçu et une présentation des perspectives de cursus dans des établissements australiens et, dans l’autre sens, français.
Elle a comporté, outre les interventions de MM. Rudd et Juppé, celles de professionnels de la filière concernant « Les enjeux de la coopération universitaire franco-australienne ».

pad

Rédigé par PAD le Mercredi 8 Mai 2013 à 08:42 | Lu 631 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués