Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Cook: L’importateur exclusif de Coca Cola au cœur de la tourmente financière



Cook: L’importateur exclusif de Coca Cola au cœur de la tourmente financière
RAROTONGA, mardi 5 février 2013 (Flash d’Océanie) – L’importateur exclusif de Coca Cola aux îles Cook, la société CITC, s’est retrouvé fin janvier 2013 au cœur de la tourmente après la publication d’un article d’investigation réalisé par un magazine néo-zélandais, « Investigate », démontrant que cette société aurait bénéficié d’un traitement de faveur à la suite d’arrangements conclus avec le service des douanes.
La société CITC importe la boisson gazeuse de la filiale néo-zélandaise du groupe Coca-Cola Amatil, basé à Sydney et qui contrôle la vente et la distribution de cette boisson dans toute la grande région.
Selon l’enquête publiée par le magazine, les faits se basent sur un récent rapport du Commissaire aux Comptes du gouvernement des îles Cook.
Ils porteraient sur des millions de dollars, en s’appuyant sur un système de doubles déclarations en en jouant sur les appellations des emballages, permettant de bénéficier d’un régime de quasi-exemption de taxes à l’importation.
Selon ce barème fiscal, aboli en septembre 2009, les produits classés emballages étaient frappés d’une taxe de dix pour cent, alors que pour le contenu, la boisson, la taxe était de quarante pour cent.

« les îles Coke »

Les importations étaient effectuées pour des produits expédiés par la filiale néo-zélandaise du géant mondial des sodas, selon les mêmes sources.
En adoptant un système de facturation doublées et distinctes, d’un côté les emballages (que ce soient les canettes en aluminium ou les bouteilles plastique utilisées pour le conditionnement de la boisson) et de l’autre la boisson, la société importatrice a ainsi pu, durant près d’un quart de siècle (entre 1985 et 2009), faire passer ses produits (pour la partie emballage) sous un régime largement plus favorable.
Après que la taxe à l’importation sur les emballages « réutilisables », ait été levée en 2006, l’importateur aurait encore augmenté ses marges en faisant passer le maximum de sa marchandises dans la catégorie désormais exonérée de droits, explique le magazine, qui titre son édition de février 2013 « The Coke Islands » (les îles Coke).
Ces révélations, rapidement relayées sur place, ont rapidement suscité de vives réactions de la part des autres importateurs de produits alimentaires.

pad

Rédigé par PAD le Mardi 5 Février 2013 à 05:55 | Lu 1032 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus