Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Commerce: Tokyo veut participer aux négociations de l'accord trans-Pacifique



Commerce: Tokyo veut participer aux négociations de l'accord trans-Pacifique
TOKYO, 15 mars 2013 (AFP) - Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé vendredi l'intention du Japon de participer aux négociations de l'accord commercial trans-Pacifique (TPP), souhaité par Washington pour créer la plus grande zone de libre-échange du monde.

"J'ai décidé que nous allions entrer dans les négociations pour le TPP. Le vaste océan Pacifique est en train de devenir la mer intérieure d'un regroupement économique énorme", a expliqué M. Abe lors d'une conférence de presse, souhaitant entrer dans les discussions "le plus tôt possible".

La participation formelle du Japon ne sera toutefois possible que dans 90 jours au minimum, le temps nécessaire aux actuels partenaires du TPP, notamment les Etats-Unis, pour faire entériner la candidature japonaise par leurs parlements.

Les Etats-Unis, pour lesquels l'Asie est une priorité, ont fait pression pour obtenir l'adhésion de la troisième puissance économique mondiale, afin de donner une toute autre dimension au projet qui réunit pour l'instant: Australie, Brunei, Chili, Canada, États-Unis, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Vietnam. Mais pas la Chine.

En théorie cela donne un "club" représentant 40% du PIB mondial, selon des chiffres du ministère japonais des Affaires étrangères.

"La signification de notre participation (...) ne se limite pas au bénéfice économique pour notre pays. Nous pouvons créer un nouveau forum économique avec notre allié, les Etats-Unis, avec lequel nous partageons les mêmes valeurs", a poursuivi le Premier ministre japonais, tout en dressant un tableau inquiétant: "le Japon est au pied d'un mur élevé, avec la dénatalité et le vieillissement. Est-ce qu'il ne s'est pas trop replié sur lui? (...) Il n'y a que le Japon, tourné vers lui-même, qui n'est pas entré dans une économie ouverte comme les pays émergents d'Asie ou l'Amérique".

"Ce sera positif, pas seulement sur le plan économique et pas seulement pour le Japon, mais pour le monde. Cela contribuera aussi à la stabilité de la région", a-t-il poursuivi avec un avertissement: "je me suis aujourd'hui seulement engagé à participer aux négociations, pas davantage".

Abordant le secteur agricole japonais, un point très sensible, M. Abe a été direct: "l'agriculture se dégrade sans même qu'il soit question de TPP. Dans ces conditions nous ne parviendrons pas à sauver les régions", a-t-il ajouté, promettant de prendre des mesures pour une agriculture "plus forte et vigoureuse".

Après une rencontre avec le président américain Barack Obama fin février, Shinzo Abe était rentré de Washington avec en poche l'assurance que le Japon n'aurait pas à s'engager à éliminer toutes ses barrières douanières comme préalable à sa participation aux négociations du TPP, un processus lancé fin 2011.

"Nous allons participer aux négociations justement pour défendre les intérêts du pays", a plaidé Shinzo Abe.

hih-kap-jlh/pn/pt

Rédigé par () le Vendredi 15 Mars 2013 à 06:43 | Lu 287 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus