Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Comment le "gène de l'obésité" a aidé à la conquête du Pacifique Sud



En Polynésie française, 70 % des adultes et 34 % des enfants de 7 à 9 ans sont en surpoids. Photo : AFP illustration
En Polynésie française, 70 % des adultes et 34 % des enfants de 7 à 9 ans sont en surpoids. Photo : AFP illustration
PAPEETE, le 26 juillet 2016. En étudiant les génomes de plus de 5 000 Samoans, les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont découvert un gène qui augmente le risque d'obésité d'une personne de plus de 40%. Ce gène, qui apparaît chez un quart de cette population, aurait été modifié au moment où les Polynésie ont conquis le Pacifique Sud.

Aux Samoa, près de 46 % des hommes et 69 % des femmes sont obèses. Le régime alimentaire n'est pas le seul facteur pour expliquer ce surpoids. Les chercheurs de l'Université de Pittsburgh (Pittsburgh) ont découvert un gène qui augmente le risque d'obésité d'une personne de 40%. Les spécialistes ont noté que ce gène, qui existe chez un quart de tous les Samoans, serait apparu au moment de la colonisation du Pacifique Sud. L'étude a été publiée dans la revue Nature genetics.

Cette variante génétique, qui est pratiquement inexistante dans les populations européennes ou africaines et se produit à des fréquences très basses chez les Asiatiques, favorise le stockage des graisses. Elle est ainsi liée à une augmentation de 1.5% de l'IMC.
Selon les chercheurs, ce gène inciterait les cellules à stocker plus de graisses et à libérer moins d'énergie. L'objectif est que les cellules conservent autant de carburant que possible.

Selon Stephen McGarvey, cette variation génétique remonterait probablement à l'époque de l'installation des Polynésiens dans le Pacifique. Pendant ces traversées, ils étaient confrontés à des difficultés pour se nourrir. Au fil des générations, la sélection naturelle a favorisé les porteurs de ce gène, mieux armés pour survivre. Malheureusement, le problème, aujourd'hui, est que les Samoans n'ont plus besoin des qualités de ce gène.
Mais celui-ci n'est pas le seul facteur pour expliquer l'obésité. "Bien que nous ayons trouvé une variante génétique avec un mécanisme biologique raisonnable, cette variante génétique est juste une partie des nombreuses raisons pour expliquer les niveaux élevés de l'IMC et de l'obésité chez les Samoans», a relevé Stephen McGarvey, co-auteur de l’étude dans un communiqué de presse.
Les autres facteurs sont l'alimentation et l'activité physique : des modes de vie plus sédentaires et des produits plus riches en calories ont contribué largement aux taux élevés d'obésité chez les Samoans. Mais cette étude prouve que la génétique a aussi joué un rôle défavorable en faveur des Samoans.

Les résultats de cette étude intéresseront les autorités sanitaires polynésiennes. Si les gènes des habitants de la Polynésie française n'ont pas été passés au crible par les chercheurs, les résultats devraient être similaires.
En juin, le Pays a lancé un appel à projets pour lutter contre l'obésité. Associations, Fédérations sportives et communes peuvent déposer un dossier avant le 1er août. Le projet pourra être pris en charge jusqu'à 90% grâce à une enveloppe de 25 millions de Fcfp. Au fenua, 70 % des adultes et 34 % des enfants de 7 à 9 ans sont en surpoids. L'obésité est responsable de la multiplication des maladies cardiovasculaires, de l'hypertension artérielle… qui pèsent de plus en plus lourd dans les caisses de la Protection sociale généralisée.












Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 26 Juillet 2016 à 11:29 | Lu 7781 fois

Tags : ETUDE, SANTE






1.Posté par Lydie le 26/07/2016 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait interdire la publicité pour toutes les boissons sucrées nocives pour la santé, ôter tous ces distributeurs de sodas que l'on trouve partout même en bordure de route,avoir un choix de fruits plus grand à coût moindre pour le consommateur;Tout bénef pour la CPS et notre santé.

2.Posté par Voyageur le 26/07/2016 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"...chez un quart de tous les Samoans, serait apparu au moment de la colonisation du Pacifique Sud". Donc les Samoans, Polynésiens et cie étaient aussi des colons !!! hahahahahhaha
Il faut rendre les terres aux oiseaux et aux poissons....mdr

3.Posté par rori hua le 26/07/2016 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Voyageur

Oscar T. , il faut rendre la souveraineté aux oiseaux et aux poissons.
Il faut aller a l'ONU ----- Loooool

4.Posté par Noel Flantier le 26/07/2016 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Pays est il prêt à financer un projet de "taxe obésité" envers le principal pourvoyeur de sucre du territoire ? J'en doute.

5.Posté par Le blaireau le 26/07/2016 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben voyons, maintenant c'est la faute à un gène. Mesdames, Messieurs, inutile de vous faire du souci votre surpoids est du à un gêne, vous n'y pouvez rien ! Mangez, bouffez, gavez-vous autant que vous voulez, de toutes les façons, vous n'y pouvez rien, c'est le gêne !
Triste Polynésie, incapable bientôt de présenter une vraie miss typiquement polynésienne parce que celles-ci sont toutes obèses !
Triste Polynésie, dont le chomage des polynésiens ne fera qu'augmenter : quel employeur va prendre le risque d'embaucher des jeunes en surpoids de 40 kg ? arrêt de travail à gogo, image de marque de la société, etc, etc
Triste Polynésie, incapable bientôt d'assumer le coût pharaonique de toutes les maladies liées au surpoids et à l'obésité !
La Polynésie se suicide et ... tout le monde s'en fout !

6.Posté par tuladibouffi le 26/07/2016 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une société sans but ni projet commun à part le pognon, la bouffe, le divertissement, le cul et les pokémons ! Les efforts et une bonne attitude de vie n'intéressent pas le plus grand nombre, alors à chacun d'assumer ses choix et arrêtez de nous fatiguer avec ces problèmes que personne ne veut véritablement régler. Business is usual !!!

7.Posté par moustic le 26/07/2016 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a plusieurs années des chercheurs avaient conclu que seuls les gros (et le grosses !) avaientt pu survivre à ces interminables navigations sur le Pacifique.
Ceci explique la situation actuelle ...et l'invention du pareu !!

8.Posté par jeremy le 27/07/2016 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'addiction des Polynésiens aux boissons excessivement sucrées ne doit pas être cachée ou tue dans les études et commentaires... Même au ministère de la santé, on dirait qu'il s'agit d'un tabu, car on ne veut pas se mettre à dos les producteurs "locaux" de sodas ! Les Polynésiens sont gravement drogués à ces boissons dès leur enfance, ces drogues sucrées envahissant aussi leur environnement sur les panneaux publicitaires, les frontons des commerces, dans les compétitions sportives, à la télé, etc...Le principal pollueur visuel de l'environnement !

9.Posté par simone grand le 27/07/2016 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien qu'en six mois de répétition de danses pour le Heiva, certains se sont allégés de 10 kg sinon plus tout en se musclant.
Donc. Soutenons davantage les groupes de danse et multiplions les salles de répétition tout autour de Tahiti.

10.Posté par tea_rii le 27/07/2016 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ainsi il faut faire le train à tahiti, pour que le peuple se déshabitue de la voiture et pour que le peuple marche ! sinon avec ce gène, y'aura toujours des problèmes d'obésité vu qu'on ne vit plus une vie d'antan et qu'on consomme : DU PAIN et DU RIZ !!!!! grossir coûte cher à tous oui à la cps donc il faut faire ce train pour qu'on puisse être constamment entrain de marcher ;)

11.Posté par tea_rii le 27/07/2016 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour lutter contre l'obésité il faut le droit aux tributs

12.Posté par alicia le 27/07/2016 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blablablabla,

Vous savez pourquoi on mange mal !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Car les legumes sont trop cher !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ou sont les PPN légumes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! QUEDAL !!!!!!!!!!!
800 F le kg de tomates !!!!!!!!!!!!!! On veut bien manger sain mais a quel prix!!!!!!!!!!!!!!
Ce sont tous des voleurs mm le gouvernement, importateur !!!!!!!

J'en connais un importateur qui achete ses tomates à l'import et multiplie X10 la marges car personne ne peut fournir.
Le reste aussi. La bouffe comme il dit, ce sera toujours un gros business, les gens sont de plus en plus pauvre donc on importe n'importe quoi a bas prix en vend plus cher, tant que ça rentre dans le ventre, les clients croient faire une bonne affaire mais c'est nous qui nous mettons plus de fric dans la poche, on est riche encore plus riche qu'avant. Regardez le business de l'alimentaire à exploser depuis 5 ans !!!

13.Posté par ouioui à la plage le 28/07/2016 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une augmentation de 1,5% de l'IMC de rend pas obèse, une personne athlétique, sportive, a entre 6% et 10% de graisse et vous pensez qu'une augmentation de 1,5% va la rendre obèse, soit vous avez mal retrenscrit l'article soit c'est une grosse farce ou une farce obèse comme vous préférez.

14.Posté par emere cunning le 01/08/2016 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marrant ce gêne qui apparait dans des conditions bien définies... qui n'existent plus. Les américains l'ont aussi ? Ce ne serait pas encore un truc pour se déculpabiliser de la "sale bouffe" importée et dont on se gave aujourd'hui.
@ voyageur,
on se console comme on peut.
@ ouioui à la plage,
sûrement vrai. Déjà les morphologies ne sont généralement pas les mêmes (samoa People especially). J'ai mis un de mes enfants au monde dans un hôpital de France (ils y sont tous récupérés pour la nuit et alignés dans une grande salle vitrée). Rien qu'à ce stade, j'ai vu la différence de taille entre leurs petits bouts de chou d'un côté, et mon bébé ainsi qu'un petit africain qui, tous deux, paraissaient avoir 3 mois de plus (et d'ailleurs habillés comme tels).

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués