Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Climat: les Etats insulaires du Pacifique dénoncent le mépris des pays pollueurs



Une maison abandonnée suite à la montée des eaux aux îles Marshall
Une maison abandonnée suite à la montée des eaux aux îles Marshall
MAJURO, 3 septembre 2013 (AFP) - Les Etats insulaires du Pacifique menacés par la montée des océans ont dénoncé mardi le mépris et l'inaction des grands pays pollueurs responsables à leurs yeux de leur situation dramatique.

Le réchauffement climatique et ses effets sont au coeur du 44e forum des Iles du Pacifique (FIP), qui regroupe seize Etats indépendants et territoires associés et s'est ouvert ce mardi à Majuro, la capitale des Marshall.

Leurs dirigeants sont arrivés sur des pirogues à balancier et ont été accueillis par des guerriers parés de pagnes qui ont exécuté des danses traditionnelles.

Selon le Premier ministre des îles Cook, Henry Puna, les petites nations du Pacifique se sentent abandonnées par le reste du monde qui porte pourtant la plus lourde responsabilité dans les dérèglements climatiques dont elles subissent les conséquences.

Il a évoqué "les frustrations que nous avons ressenties par le passé en étant regardés de haut, ignorés et sous-estimés".

"Des années d'inertie de la part de ceux qui sont le plus capables d'agir efficacement pour réduire (les effets du réchauffement) nous ont laissés profondément déçus et insatisfaits", a-t-il déclaré à l'ouverture du forum.

Les pays-archipel du Pacifique sud veulent obtenir des engagements des grandes nations polluantes à limiter leurs émissions, soulignant que le réchauffement représente une menace directe pour la survie de ces îlots au ras des flots.

Les archipels des Tuvalu, des Kiribati et des îles Marshall sont situés parfois à moins d'un mètre au-dessus de l'eau. La montée des océans n'est pas une simple hypothèse scientifique, mais une menace réelle et à court terme pour les habitants.

Les pays membres du Forum devraient se mettre d'accord sur une "déclaration de Majuro", qui prévoit des actions concrètes.

Cette déclaration sera alors présentée au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon lors de l'assemblée générale à New York fin septembre, afin de "remobiliser la communauté internationale et la convaincre que certains pays voient leur existence menacée".

Le président des îles Marshall, Christopher Loeak, a lancé un vibrant plaidoyer pour la survie de son archipel affecté par une grave sécheresse et des tempêtes.

"A tous les habitants des Marshall et aux peuples du Pacifique: ma terre est ma patrie, mon héritage et mon identité", a-t-il dit.

"C'est mon pays et j'y resterai à jamais. Que l'eau vienne!".

Rédigé par () le Mardi 3 Septembre 2013 à 04:40 | Lu 476 fois






1.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 03/09/2013 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les micros états du pacifique, n'intéressent les grandes puissances que pour leurs zones économiques, que les populations soient submergées, ils n'en ont rien à faire tant qu'ils peuvent en tirer profit.

2.Posté par Kaddour le 03/09/2013 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec toi Jean-Pierre (post 1) !!! Il faut quand même relativiser les choses... Que représente quelques centaines d'hectares de terres et quelques centaines de milliers d'habitants, face à des territoires et des populations comme celles de l'Europe, des States, ou de Chine ???
Sans compter que ces mêmes habitants ne crachent pas sur les gros 4x4 , sur les panneaux solaires, sur les ordis, vini, et autres biens de consommation dont la fabrication est loin d'être non polluante !!!

3.Posté par emere cunning le 03/09/2013 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kaddour,
"Il faut quand même relativiser les choses...."
"Sans compter que .... et blablabla i te auraa 'ore ROA"
Et alors, quelle est ta conclusion ? Autant qu'ils y aillent gaiement, c'est ça?

4.Posté par Hennry le 04/09/2013 05:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si la zone maritime ZEE est déterminée à partir d'1 partie terrestre émergée, la disparition du point émergé réduit t'elle la ZEE ?

5.Posté par wakrap le 04/09/2013 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêter de suivre ces bouffoneries. Il n'y a pas de réchauffement depuis 15 ans, tout ceci sombre dans le ridicule et devient vraiment pathétique. http://www.contrepoints.org/2013/02/26/116205-le-giec-reconnait-17-ans-sans-rechauffement
http://www.contrepoints.org/2013/08/07/133788-nouveau-record-absolu-pour-la-banquise-antarctique

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus