Tahiti Infos

Classe BIMer, une formation sur-mesure pour les élèves de Hao


A peine un an après sa création en France métropolitaine, le petit collège de Hao a déjà adopté cette nouvelle formation axée sur la mer, particulièrement adaptée aux jeunes de l'atoll.
A peine un an après sa création en France métropolitaine, le petit collège de Hao a déjà adopté cette nouvelle formation axée sur la mer, particulièrement adaptée aux jeunes de l'atoll.
Hao, le  18 octobre 2021 - Le collège de Hao vient d'ouvrir une toute nouvelle formation basée sur la découverte de la culture maritime et des métiers de la mer. À peine un an après sa création en France métropolitaine, l'établissement a créé la classe BIMer, conscient qu'elle était particulièrement adaptée aux élèves paumotu.
 
L'Éducation nationale a créé en septembre 2020 le brevet d’Initiation à la mer (BIMer), une initiative qui s'inscrit dans l'ambition maritime de la France qui vise à valoriser les espaces maritimes et leurs richesses, et à sensibiliser au milieu marin. Ce brevet offre un nouvel outil pédagogique pertinent qui relie les élèves avec la mer. L’objectif du BIMer est de proposer une ouverture vers la culture maritime et de promouvoir les métiers civils et militaires liés au secteur. Il est accessible aux élèves dès la troisième jusqu'en classe préparatoire, en France métropolitaine et en Outre-mer. En Polynésie française, la formation est dispensée uniquement au lycée polyvalent de Taiarapu et au centre d’éducation aux technologies appropriées au développement (Cetad) de Hao depuis la rentrée 2021.
 
On peut souligner l'implication et la réactivité du collège de Hao, modeste établissement de 235 élèves dont 155 internes et situé à 920 km de Papeete qui a tout de suite vu l'opportunité pour ses jeunes de proposer cette formation tout juste sortie des tuyaux de l’éducation nationale. Karl Brotherson et Olivier Bogo, tous deux professeurs d’enseignement professionnel au Cetad dans la section du certificat polynésien d’aptitude professionnelle - gestion et entretien en milieu marin (CPAP GEMM), sont chargés, à juste titre, de s’occuper de cette nouvelle classe.

34 élèves du collège de Hao sont inscrits en classe BIMer, ils suivront la formation d'une durée de 40 heures, tous les mercredis après-midi.
34 élèves du collège de Hao sont inscrits en classe BIMer, ils suivront la formation d'une durée de 40 heures, tous les mercredis après-midi.
“Une formation qui leur parle particulièrement”
 
Le brevet BIMer, particulièrement adapté à l'atoll, donne accès aux premières notions sur le milieu maritime (navires, flottabilité, mer et météo, navigation, sécurité, etc.). Il peut aider l’élève dans son projet d’orientation futur s'il souhaite par exemple devenir pêcheur, s'orienter vers un bac pro ou encore s'engager dans la marine nationale. Il offre également un avantage avant de passer les permis de navigation ou les certificats professionnels (CPL et CPLPCM ). Les notions acquises sont certifiées par un diplôme, reconnu à l’échelle nationale. “Ce brevet d’initiation à la mer est surtout un diplôme de découverte de la culture marine et des métiers de la mer, il a été créé dans le but de sensibiliser les jeunes aux enjeux des sujets maritimes. Il y a une très bonne participation de la part de nos élèves, c’est aussi une formation qui leur parle particulièrement car la mer est leur milieu traditionnel, j’espère que cette formation suscitera des vocations”, précise Olivier Bogo.
 
Conscients du petit plus non-négligeable que peut leur apporter le diplôme BIMer, 34 élèves de troisième du collège de Hao ont souhaité se joindre à ce dispositif. Répartis en deux classes ils se réunissent tout les mercredis après-midi pour suivre cette formation de 40 heures. Cette année, ils auront notamment accès à une initiation à la conduite d’une petite embarcation de plaisance dans le lagon. C'est le cas de Vairuna Teuru, élève de troisième : “Je n’ai pas hésité à m’inscrire à cette nouvelle classe, elle peut m’aider à passer mon permis bateau plus tard. Nous sommes sur un atoll entouré d’eau et ici il vaut mieux avoir le permis bateau que le permis voiture. J’apprends grâce à cette formation des connaissances théoriques que nos parents ne connaissent pas et qui sont obligatoires aujourd’hui si l’on veut travailler dans le secteur de la pêche ou de la navigation”.

Les cours posent les bases de connaissance du milieu maritime comme les navires, la flottabilité, la météo, la navigation et la sécurité.
Les cours posent les bases de connaissance du milieu maritime comme les navires, la flottabilité, la météo, la navigation et la sécurité.

Le diplôme BIMer :
 
Le BIMer est un diplôme national, proposé à tous les élèves volontaires dès la troisième jusqu’au lycée, il valide un niveau d’initiation aux activités professionnelles et à la culture scientifique et technique dans le domaine de la mer. Pour le valider ce diplôme, les élèves suivent une formation de quarante heures réparties sur l'année avec des cours théoriques, des sorties pédagogiques et des rencontres avec des professionnels.  
 
Le programme est composé de cinq parties :
     •    Description, construction : faire connaître aux élèves les différents types de navires, leur classification, les différentes parties qui les constituent, leurs mode de construction, les règlements en matière de sécurité.
 
     •    Flottabilité, stabilité, sécurité du flotteur : faire comprendre aux élèves à la fois les principes de flottabilité et de stabilité des navires et aussi les principes de base de la sécurité en mer. Le principal objectif est de comprendre globalement le comportement d’un navire dans l’eau.
 
     •    Mer et météo : faire connaître aux élèves les savoirs météorologiques fondamentaux nécessaires pour la navigation et les outils associés, il s’agit également pour l’élève de connaître les phénomènes météorologiques qui peuvent être dangereux en mer.
 
     •    Navigation, réglementation, sécurité : initier les élèves aux instruments et aux paramètres nécessaires à la préparation de la navigation, mais aussi aux consignes à observer en mer et en cas d’abordage ainsi que les modes de communication en mer en particulier dans les situations de détresse.
 
     •    Espaces maritimes, leurs milieux marins et les espaces associés : faire connaître et sensibiliser les élèves aux multiples enjeux du secteur maritime : géopolitiques, économiques, socio-culturels et environnementaux.
 
L’examen du BIMer prend la forme d’un questionnaire à choix multiples et à choix unique de 60 questions (12 questions pour chaque partie du programme). Il dure deux heures et est passé en ligne par les élèves dans leur établissement. Il est composé de questions choisies à partir d’une banque nationale de questions et est réalisé à une date choisie par chaque académie selon son calendrier.

Rédigé par Teraumihi tane le Lundi 18 Octobre 2021 à 16:04 | Lu 822 fois