Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Christelle Lehartel devra choisir entre Tarahoi et son ministère



Tahiti le 25 mai 2020 - Christelle Lehartel devrait faire son entrée au sein de l'hémicycle à la place de Jacquie Graffe, décédé vendredi. L'actuelle ministre de l'Éducation n'a pour l'instant pas encore choisi entre rester au ministère ou siéger à l'assemblée de la Polynésie française. 

Suite au décès du représentant Tapura et tāvana de Paea Jacquie Graffe, vendredi, c'est sa suivante de liste, Christelle Lehartel, qui devrait prendre sa place au sein de l'assemblée. Cependant, selon le statut du Pays, cette dernière devra choisir entre son poste de ministre de l’Éducation ou siéger à Tarahoi. Le président de l'assemblée lui a d'ailleurs notifié mardi matin son entrée à l'assemblée. Elle a un mois pour faire son choix.
 
Contactée, Christelle Lehartel affirme ne pas encore avoir décidé : "Pour l'instant, je n'ai pas la tête à cela, car ce n'était pas du tout prévu. Et honnêtement, je n'ai pas encore pris de décision. J'ai un mois pour la prendre. On verra ce qui va se passer d'ici là".   
 
Si elle décidait de rester à la tête du ministère de l’Éducation, c'est son suivant de liste, le tāvana de Taiarapu Ouest, Wilfred Tavaearii, qui devrait siéger à l'assemblée. Contacté, ce dernier affirme ne pas avoir de nouvelles concernant le sujet, mais se dit "prêt" à assumer ces nouvelles fonctions auprès de ses collègues du Tapura.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Lundi 25 Mai 2020 à 20:01 | Lu 4004 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 16:36 Buillard porte plainte contre Nena

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus