Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage - Tahuata, l’île où tout a commencé…



A Vaitahu, cette stèle commémore le baptême du Fenua Enata en « îles Marquises », datant de 1595.
A Vaitahu, cette stèle commémore le baptême du Fenua Enata en « îles Marquises », datant de 1595.
ILES MARQUISES, le 11 mai 2017. Hiva Oa-Tahuata, un vol pour deux îles : aller aux Marquises coûte cher et pour en profiter pleinement, avouez que deux îles pour le prix d’un billet d’avion, ce n’est pas une proposition qui se refuse. C’est ce que nous vous proposons de vérifier aujourd’hui, au départ de l’hôtel Hanakee Hiva Oa Pearl Lodge, racheté par Jean-Jacques Boillet, fin 2016 et qui offre à ses clients une découverte d’une journée à Tahuata, l’île où tout a commencé pour les Européens.

Pour se rendre de Hiva Oa à Tahuata, il n’y a pas trente-six solutions : seul le bateau permet de faire la jonction entre les deux îles et c’est le bonitier de Léo qui nous transportera aujourd’hui depuis la baie des Traîtres jusqu’à Hapatoni, Vaitahu et les plages du nord de l’île.

Le village des sculpteurs

Les habitants de Hapatoni, isolés dans un creux de baie reculé, loin du monde, ont appris à se débrouiller seuls pour survivre : depuis peu, une piste carrossable pour les 4x4 permet de rejoindre Vaitahu, la « capitale » de l’île, mais il n’y a pas si longtemps, le chemin ne pouvait se faire qu’à pied ou à cheval.

Leurs maisons étalées le long d’une ancienne voie royale encore très bien conservée, les habitants du hameau (une soixantaine d’âmes) se consacrent à deux activités principales, la sculpture et la bijouterie d’art. Ici, la pierre, les bois précieux, l’os, les rostres de marlins ou d’espadons et même l’ivoire, quand on en trouve, sont travaillés comme nulle part ailleurs. Ils sont une dizaine à œuvrer à domicile, dont des garçons connus bien au-delà de leur île, comme Cyril Tauhiro ou Marc Barsinas…

Vaitahu au cœur de l’Histoire

De Hapatoni à Vaitahu, il faut quinze minutes environ en bonitier. C’est ici que l’histoire moderne de la Polynésie française a commencé, mais avant cela, il faut déjà parvenir à monter sur le quai : une honte pour nos gouvernements locaux que d’avoir laissé depuis tant d’années Vaitahu avec un débarcadère aussi petit, exposé à la houle et dangereux, alors que tant d’argent est dépensé, gaspillé même à Tahiti.

Dans le petit village de deux cents âmes, quelques stèles rappellent les grands moments historiques de Vaitahu, dont la découverte par les Espagnols, la première mission catholique ou la prise de possession par la France, grâce au chef Iotete, en 1842. Un détour à l’église s’impose ; moderne, ses vitraux, au-dessus de l’autel, sont une splendeur.

Superbe escale que celle de Vaitahu pour ceux qui aiment faire se chevaucher géographie et histoire.

Plages vierges face à Hiva Oa

La suite de l’aventure se poursuit en remontant de la côte ouest à la côte nord de Tahuata, qui fait face à Hiva Oa. De magnifiques plages déroulent leurs hectares de sable fin. Il est l’heure de se baigner et surtout de préparer le « kaikai », on s’en doute pantagruélique. Seuls visiteurs importuns (parfois), quelques moustiques et nonos que la fumée de feux de palmes dispersera et maintiendra à distance.

Le retour est rapide, moins d’une heure, même si, dans le sens Tahuata/Hiva Oa, les eaux du canal du Bordelais sont souvent plus agitées que dans le sens inverse. Une journée, c’est bien sûr court, mais pour découvrir cette autre île des Marquises encore peu connue, la formule est idéale et mérite bien le déplacement.

Textes : Daniel Pardon
Photos Adrien Pardon, Daniel Pardon


Une vue colorée du petit cimetière marin de Hapatoni. Pour reposer en paix, au calme, face à la mer.
Une vue colorée du petit cimetière marin de Hapatoni. Pour reposer en paix, au calme, face à la mer.

L’arrivée à Hapatoni, à bord du bonitier ; le quai a été réaménagé, rendant les débarquements moins hasardeux qu’à Vaitahu.
L’arrivée à Hapatoni, à bord du bonitier ; le quai a été réaménagé, rendant les débarquements moins hasardeux qu’à Vaitahu.

La petite église de Hapatoni jouxte le cimetière.
La petite église de Hapatoni jouxte le cimetière.

Les artisans de Hapatoni sont des experts en bijouterie traditionnelle ; ici le polissage d’un morceau d’os de baleine finement gravé.
Les artisans de Hapatoni sont des experts en bijouterie traditionnelle ; ici le polissage d’un morceau d’os de baleine finement gravé.

Les grandes dates de Tahuata

28 juillet 1595 : découverte de la première île de Polynésie par des Européens. Parti du Pérou, l’adelantado Álvaro de Mendaña débarque avec ses hommes à Vaitahu (la baie est baptisée « baie de Madre de Dios »). Première messe, mais aussi échanges laborieux et affrontements sanglants. L’escale aurait fait entre 25 et 70 morts dans les rangs marquisiens.

8 avril 1774 : découverte du groupe sud des Marquises par le capitaine Cook, qui débarque à Tahuata dans la baie de Vaitahu baptisée « baie de la Resolution », du nom de son navire. Des violences et des morts dès le premier jour, après un vol.

5 juin 1797 : arrivée du « Duff » en baie de Vaitahu ; deux missionnaires protestants débarquent, Crook et Harris, mais ils ne convertiront personne. Leur mission sera un échec, sort que d’autres missionnaires protestants connaîtront après eux.

4 août 1838 : le capitaine de vaisseau Abel Aubert Dupetit-Thouars, arrivé sur « La Vénus », devient l’ami du chef local Iotete, permettant ainsi l’installation de deux missionnaires catholiques de la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie (les « Picpus ») : Joseph Desvault (père Dosithée) et Louis Borgella. La greffe prendra, les Marquises seront catholiques

1er mai 1842 : l’événement le plus symbolique de l’histoire marquisienne moderne est sans doute la prise de possession, au nom de la France, toujours à Vaitahu, de tout l’archipel par le même Dupetit-Thouars.

La stèle de Iotete rend hommage à la mémoire du chef qui permit aux missionnaires catholiques de s’installer à Vaitahu en 1838 et à la France de prendre possession de l’archipel en 1842.
La stèle de Iotete rend hommage à la mémoire du chef qui permit aux missionnaires catholiques de s’installer à Vaitahu en 1838 et à la France de prendre possession de l’archipel en 1842.

Les bonnes affaires Séjours dans les îles

L’hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge, qui domine la baie des Traîtres, le rocher Hanakee face au magnifique mont Temetiu coiffé de nuages.
L’hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge, qui domine la baie des Traîtres, le rocher Hanakee face au magnifique mont Temetiu coiffé de nuages.
Hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge

Séjour 2 nuits à partir de 73 052 Fcfp/personne : vol + transferts aéroport + hébergement en bungalow + petit déjeuner américain + taxes. Nuit supplémentaire à partir de : 13 900 Fcfp/pers en demi-pension.
Incontestablement le meilleur hébergement sur Hiva Oa
Au prix de 13 900 Fcfp/ pers. la nuit supplémentaire, offrez-vous trois ou quatre nuits sur place, on ne va pas aux Marquises tous les jours.
Sur quatre jours, l’après-midi de votre arrivée, visitez Atuona (tombes de Brel et de Gauguin, musée Gauguin, espace Brel, place centrale « tohua Pepeu », petit centre artisanal ; le 2e jour, optez pour l’excursion à la journée à Tahuata, le 3e jour pour l’excursion à la journée à Puamau et enfin le matin du 4e jour, avant votre départ, visitez le « Machu Picchu » marquisien (qui attend encore ses restaurateurs), le site grandiose de Taaoa (ou encore, offrez-vous une découverte des richesses archéologiques de la vallée de Tehueto, à deux pas du village).

Autres hébergements : pension Temetiu Village, pension Kanahau, relais Moehau (de 56 000 à 61 000 Fcfp pour 2 nuits).

La très belle église de Vaitahu : bois précieux, galets et vitraux.
La très belle église de Vaitahu : bois précieux, galets et vitraux.

Détail des vitraux dominant l’autel de l’église de Vaitahu.
Détail des vitraux dominant l’autel de l’église de Vaitahu.

La chaire à Vaitahu est taillée dans une seule souche d’arbre.
La chaire à Vaitahu est taillée dans une seule souche d’arbre.

C’est sur l’une des trois belles plages au nord de Tahuata que les touristes finissent leur excursion dans cette île encore très peu fréquentée.
C’est sur l’une des trois belles plages au nord de Tahuata que les touristes finissent leur excursion dans cette île encore très peu fréquentée.

C’est sur l’une des trois belles plages au nord de Tahuata que les touristes finissent leur excursion dans cette île encore très peu fréquentée.
C’est sur l’une des trois belles plages au nord de Tahuata que les touristes finissent leur excursion dans cette île encore très peu fréquentée.

Rédigé par Daniel PARDON le Jeudi 11 Mai 2017 à 16:12 | Lu 3318 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies