Tahiti Infos

“Caids” de Moorea, troisième acte


Tahiti, le 16 septembre 2021 - Alors que les premières décisions dans l'affaire des bagarres au Motu Tiahura, à Moorea, ont été rendues mercredi, deux des neufs jeunes impliqués dans ces rixes ont été de nouveau présentés, jeudi, en comparution immédiate. Ce volet de l'affaire portait sur les épisodes de violences qui se sont déroulés sur la plage du motu en fin d'après-midi le 26 juin. Au cours des échanges de coups, une victime avait notamment perdu connaissance. Des peines allant jusqu'à trois ans d'emprisonnement ont été requises. Le délibéré sera rendu jeudi prochain. 

Le tribunal avait rendu, mercredi, les premières décisions dans l'affaire des bagarres au Motu Tiahura, à Moorea, survenues fin juin. Ces décisions concernaient les rixes qui s'étaient déroulées durant la soirée aux abords d’une pizzeria à Haapiti. Et ce jeudi, deux des neufs jeunes impliqués dans ces bagarres ont été présentés en comparution immédiate pour aborder les événements de violence qui s'étaient déroulés cette fois-ci en fin d'après-midi sur la plage du motu. 

Selon les déclarations des victimes et des témoins sur place, l'un des prévenus, âgé de 21 ans et décrit par son entourage comme un “bagarreur”, s'est mis à agresser sans raison des personnes se trouvant sur la plage. “Je ne suis pas un bagarreur, j'avais juste trop bu ce jour-là et je ne savais plus ce que je faisais”, s'est défendu l'intéressé à la barre. 

Son camarade, âgé de 23 ans, condamné déjà mercredi à quatre ans de prison, dont trois ans ferme, s'est justifié en déclarant qu'il était intervenu pour défendre ses amis impliqués dans la bagarre. “J'ai vu que mon ami se faisait taper et j'ai réagi”. Dans l'échange des coups, une victime a notamment perdu connaissance et n'est pas passée loin de la noyade. 

Pour “l'initiateur” de la bagarre, avec encore un casier vierge, le procureur a requis la peine de deux ans d'emprisonnement, dont un an ferme, et le maintien en détention. Pour son camarade une peine de trois ans de prison, dont deux ans ferme, et le maintien en détention, ont été requis. Le délibéré sera rendu jeudi prochain. 

Lire aussi >> ​Prison ferme pour les "caïds" de Tiahura

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 16 Septembre 2021 à 20:18 | Lu 3114 fois