Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



COP21 : Rendez-vous le 29 novembre aux jardins de Paofai pour faire entendre notre voix



PAPEETE, le 05/11/2015 - "Porinetia, faisons entendre notre voix", est le thème de cette manifestation prévue dans les jardins de Paofai, de 14 heures à 20 heures, le 29 novembre. L'idée est de se démarquer des autres Pays, en proposant une action plus festive, avant l'ouverture de la COP21 à Paris. Pareo, ukulele ou encore guitare, le ministre de l'environnement appelle à un rassemblement populaire où un lot de surprises attend les participants.

Plusieurs marches pour la planète seront organisées dans le monde, le 29 novembre, avant l'ouverture de la COP21. L'idée est de sensibiliser les pouvoirs publics qui se réuniront à Paris, le 30 novembre.

En Polynésie, le gouvernement appelle à un rassemblement populaire dans les jardins de Paofai, de 14 heures à 20 heures, sur le thème : "Porinetia, faisons entendre notre voix". "Nous, on veut faire quelque chose de plus festif", explique Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de l'environnement.


OUVERTURE DES ATELIERS À 14 HEURES

Plusieurs ateliers ludiques pour les enfants sont au programme ainsi que des stands de protection de l'environnement, à partir de 14 heures. "On a des associations comme, "Manu" qui travaille sur la protection des oiseaux et sur la lutte contre le miconia, cette peste végétale qui nous envahi. On a également l'association "Mata Tohora" qui va nous parler des mammifères marins. Pourquoi il faut faire attention quand on va voir les baleines, il faut qu'elles continuent à venir nous voir", prévient Jerry Biret, organisateur de l'opération "Save The Coconut". Les élèves du conservatoire donneront également un concert.

À partir de 15 heures, on retrouvera le "Ukulele Party". Les fans de ukulele ou de guitare pourront interpréter les chansons qui ont été jouées lors du record du monde de ukulele, en avril dernier. "On va remettre les tutoriels sur les sites internet", prévient Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Ensuite, place à l'évènement phare de la journée avec l'interprétation d'une chanson connue par toutes les générations polynésiennes : "Porinetia", écrite par Hubert Brémond et interprétée par Bobby Holcomb. "Les paroles collent vraiment avec la thématique de la COP21. On essaye de faire entendre notre voix au travers de cette chanson", lâche Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Les amateurs en danse n'ont pas été oubliés. "On va faire une énorme chorégraphie, pour accompagner les musiciens", souligne le ministre de l'environnement. Une chorégraphie que vous pourrez retrouver en bas de page.

À l'issue de cette ambiance festive, une projection est prévue à partir de 18 heures, du film "La glace et le ciel", de Luc Jacquet. Un documentaire qui revient sur les conséquences du réchauffement climatique et dont une partie a été tournée à Tahiti, Tahaa et Bora Bora.

Une chorégraphie a été réalisée pour cet évènement
Une chorégraphie a été réalisée pour cet évènement

MOBILISONS-NOUS POUR PORTER LA VOIX DE NOTRE POLYNESIE

Le ministre appelle l'ensemble des polynésiens à être au rendez-vous du 29 novembre, à 17 heures précises. Les habitants des archipels peuvent également se joindre à l'évènement, en organisant cela sur leur île ou atoll. "Nous invitons aussi les étudiants polynésiens qui se trouvent dans le monde à se joindre également à cette cause. Il faut que tout le monde se rassemble et fasse en sorte qu'on puisse partager ce moment ensemble à 17 heures afin que notre voix soit enfin entendue parce qu'à partir du 30 novembre, les grands de ce monde vont être entendus et réunis et ils vont finalement discuter de notre sort. On a déjà une idée un peu précise que la partie qui nous concerne, c'est-à-dire les océans, qui sera un peu oubliée. Donc il faut qu'on arrive à faire parler de nos îles", conclut Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Autre rendez-vous important, celui du sommet France / Océanie, où le Président de la République recevra les leaders du Pacifique (Mélanésie, Micronésie et Polynésie), pour une "réflexion commune" avant la conférence internationale sur le climat. Ce sommet se tiendra le 26 novembre, à Paris.

"La glace et le ciel" met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire d’une vie extraordinaire de science et d’aventure, consacrée à percer au plus profond des glaces de l’Antarctique les secrets bien gardés du climat. Luc Jacquet a tourné en Antarctique, mais également en Polynésie Française pour illustrer les conséquences du changement climatique notamment pour l’Océan Pacifique.


Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 5 Novembre 2015 à 14:14 | Lu 1828 fois







1.Posté par SA le 06/11/2015 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

>> Plusieurs marches pour la planète sont organisées dans le monde [ ] sensibiliser les pouvoirs publics. >>
Eh bah oui .... MAIS il s'agit de MARCHES CITOYENNES !

Y a pas un problème si c'est un ministre qui appelle à la marche , en evoquant les autres marches ?!
sérieusement , qui a eu cette idée ?

2.Posté par Denise Fourès-Aalbu le 06/11/2015 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aparima nehe nehe pour notre Terre - Tahiti te fenua here...

3.Posté par wakrap le 07/11/2015 06:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut être qu'ici les citoyens sont moins lobotomisés qu'ailleurs et qu'il faut que le ministre intervienne pour activer ce genre de bouffonerie de religion réchauffiste.

4.Posté par Tiarelantana le 07/11/2015 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Par ces temps qui courent sans doute, COP21 oblige, il est difficile, voire impossible, d'échapper à une avalanche d'informations tronquées, déformées ou carrément erronées sur l'évolution réelle des observables climatiques. Tout cela est répercuté au centuple sur les radios, les télés, les journaux et jusque dans les discours de notre ministre des festivités.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 20:15 Covid-19 : 241 cas actifs, 966 sortis d'isolement

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus