Tahiti Infos

Bus scolaires, deux-roues : des contrôles ciblés de la gendarmerie


Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
PAPEETE, le 27 août 2014. Dans le cadre de la rentrée scolaire 2014, la gendarmerie nationale a mis en place des points de contrôles routiers en ciblant particulièrement les zones réputées «accidentogènes» sur les îles de Tahiti et de Bora Bora. Particularité de ces opérations, les contrôles ne ciblent que les bus scolaires et les deux-roues. Les premiers parce qu'ils transportent des enfants, les seconds parce qu'ils sont au premier rang des victimes d'accidents graves ou mortels.

Ce dispositif a pour objectif principal de permettre aux forces de l'ordre de relever toutes les infractions pouvant être commises par ces usagers de la route, afin de lutter de manière efficace contre l'insécurité routière. Depuis que la rentrée scolaire 2014 a eu lieu, les unités de gendarmerie, ont mené sur le terrain de nombreuses opérations de contrôle. Au total, 40 bus scolaires et 15 deux-roues ont été contrôlés sur Tahiti. A Bora Bora, les contrôles effectués ont porté sur 10 bus scolaires et une douzaine de scooters.

Parmi les nombreuses infractions relevées, le bilan effectué par la gendarmerie note : 10 infractions relatives au non port de la ceinture de sécurité pour mineurs ; 12 infractions relatives au non port du casque de sécurité ; 6 défauts d'assurances ; 5 défauts de permis de conduire ; 3 conduites sous l'emprise de stupéfiants.

Rédigé par Communiqué de gendarmerie le Mercredi 27 Août 2014 à 17:38 | Lu 860 fois
           



Commentaires

1.Posté par [email protected]@s le 28/08/2014 05:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah, enfin!
9

2.Posté par Popoti le 28/08/2014 07:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La gendarmerie devrait contrôler les camions de livraison, entre autre, sur l'arrimage des cargaisons, les excès de vitesse, de quoi remplir les caisses du pays.