Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Buillard conserve Papeete de justesse



Tahiti, le 28 juin 2020 - L’équipe Tapura Ia Ora Papeete conduite par le maire sortant Michel Buillard termine les élections municipales, dimanche, avec une courte avance de 149 voix sur la liste Papeete To’u Oire de Tauhiti Nena, soutenue par le Tahoera’a Huiraatira.

La vague Papeete To’u Oire s’est confirmé dès les premiers instants du dépouillement des bulletins, dans les quinze bureaux de vote de la ville. Pas suffisamment pour doucher les espoirs de réélection de Michel Buillard. Mais largement assez pour jeter, pendant deux heures au moins, le doute dans l’esprit de l'équipe du maire sortant de Papeete. La liste Tapura Ia Ora Papeete sort du second tour des élections municipales dans la capitale polynésienne avec une courte avance de 149 voix sur sa rivale et une majorité relative de 42,51%. Un point et demi à peine devant la liste de Tauhiti Nena.

En 2014, déjà, le leader du parti politique Tau Hotu Rau était parvenu à talonner Michel Buillard sur son terrain. Il avait fini certes avec 1 183 voix derrière le maire sortant, mais après une élection très disputée dès le premier tour.

Cette fois-ci, avec le soutien affiché du Tahoera’a Huiraatira de Gaston Flosse et des militants Amuitahira’a de Papeete, une campagne assidue, l’appui du sénateur Nuihau Laurey ou de Christian Vernaudon lors des derniers meetings de quartier, la liste Papeete To’u Oire est parvenue à totaliser 2 595 électeurs supplémentaires dans l’entre-deux tours. Une liste qui a bondi de 19,9 points pour terminer à 41% des suffrages exprimés (4 068 voix). De son côté, le vote Tapura Ia Ora Papeete a gagné 585 voix entre le premier et le second tour, mais a chuté de 49,07% à 42,51%, en valeur relative, pour terminer avec 4 216 voix. Le tout dans un contexte où la participation (55,71%) était de dix points supérieure à celle constatée au premier tour, le 15 mars dernier (45,77%).

Dimanche, le vote Tauhiti Nena est passé en tête des suffrages exprimés dans sept des quinze secteurs de la ville : à Fariipiti, Vaininiore, Mama’o Sud, Titioro Nord, à la Mission Est et Ouest et à Tipaerui Est.

1 180 procurations

Le second tour des municipales s'est aussi caractérisé par un important recours au vote par procuration à Papeete. On en comptait pas moins de 1 180, dimanche, à l'origine de 12% des suffrages exprimés. Près du double du nombre de procurations habituellement comptabilisé lors des municipales en ville, alors que 9 921 électeurs sont censés avoir voté. Un phénomène que n’a pas hésité à dénoncer Michel Buillard. Le tavana réélu sur le fil laisse entendre que nombre d’entre-elles seraient abusives et favorables à Tauhiti Nena.

De l'autre côté, son jeune challenger a annoncé qu’il envisageait de déposer un recours en justice pour demander l’annulation du scrutin. Il accuse Michel Buillard d’avoir fait campagne en utilisant des personnels sous contrats aidés de solidarité et d'avoir distribué un millier de kits alimentaires dans les quartiers de la ville, ce derniers jours. En 2014 déjà, le leader de Papeete To’u Oire avait tenté de faire annuler le second tour des municipales. En vain.

Les deux autres listes en course dans la quadrangulaire du second tour qui s'est jouée dimanche à Papeete ont peiné à se maintenir au contact des deux listes de tête. La liste A Here Ia Papeete conduite par l’élue Tavini huiraatira, Minarii Galenon, a terminé avec 11,79% des suffrages, en chute de sept points dans l’entre-deux tours malgré un renfort de 204 voix supplémentaires. La liste Te Ora Api o Papeete de Marcel Tuihani a perdu un peu moins de 400 voix par rapport au 15 mars et termine dimanche avec 4,7% des suffrages exprimés.

​"Il y aura un troisième round"

La victoire vous échappe de peu. Quel est votre sentiment ce soir ?
Tauhiti Nena : Tout d’abord, je tiens à remercier toute la population de Papeete. Je constate que 60% de la population de Papeete veut le changement. Nous avons un maire, en place. Il a le gouvernement derrière lui. Il a disposé de 300 CAES (Convention d’aide exceptionnelle de solidarité, ndlr), de 1000 kits alimentaires… On n’utilise pas des kits alimentaires et des CAES pour faire une campagne. Les CAES ont fait campagne pour lui, c’est inadmissible. Malgré tout, on constate que la population veut le changement. Allez à Mama’o, à Vaininiore, à Puea, Tipaerui, à la Mission… La population de Papeete souffre. Allez voir dans quel état ils vivent.
 
Le soutien du Tahoera’a vous a-t-il été profitable pour ces municipales ?
Tout à fait. Je tiens beaucoup à remercier le président Gaston Flosse. Le Tahoera’a et le Amuitahira’a nous ont beaucoup soutenu pour ce deuxième tour. Je remercie également toute la population de Papeete qui a misé sur nous pour le changement. Vous savez, ce n’est pas la défaite qui me fait mal au cœur. Promenez-vous dans les quartiers de Papeete et vous verrez la population qui souffre. Depuis 25 ans, des quartiers sont oubliés. On va continuer à se battre. Dans l’opposition, on fera ce qu’il faut. Là, on est victime du clientélisme. Ne me dites pas que 300 CAES, 1000 kits alimentaires distribués encore cette semaine… Il y aura un troisième round.
 
Un troisième round ? Envisagez-vous de déposer un recours pour contester cette élection ?
Oui, des CAES et les employés de la commune qui ont fait campagne pour Michel Buillard. Je ne sais pas si vous savez combien ça coûte. Nous avions un budget de 7 millions. Le maire dispose du budget de la commune, se permet de profiter du financement des kits alimentaires, des CAES… Budgétairement, cela représente plusieurs centaines de millions. Ensuite, quand ont fini à quelques voix près.
 
Vous avez des éléments pour motiver ce recours ?
Quand on faisait campagne, on les a croisés. Nous avons des photos et des vidéos des CAES, des employés de la commune qui ont fait campagne pour le maire.
 
Quand envisagez-vous de déposer ce recours ?
On va laisser faire nos juristes.

"Loser un jour, loser toujours"

Que pensez-vous de cette victoire avec une avance de 149 voix sur votre principal adversaire, Tauhiti Nena ?
Michel Buillard : Ils ont fait une campagne très active. On doit le reconnaître. Une campagne avec des moyens qui ne sont pas très légaux. On me parle beaucoup de procurations. Je vais regarder tout cela de très près. Regardez. Prenons les drapeaux. J’ai interdit les drapeaux aux abords des bureaux de vote. Ils n’en ont pas tenu compte. Ils ont loué la façade du bâtiment d’en face pour afficher leur banderole. La période de propagande est terminée. Ils n’en tiennent pas compte. Vous imaginez s’il avait été élu ? Il ne respecterait pas la population.
 
Une si faible avance, ne pensez-vous pas que ça relativise votre légitimité ?
J’ai gagné. Il n’y a pas de problème. Si je n’avais pas gagné, je pourrais me poser ce type de questions. Mais je lui ai mis un crochet au foie, là. Il ne s’y attendait pas. Il est par terre aujourd’hui. Bon, il va se relever.
 
Justement, Tauhiti Nena annonce un "troisième round" en justice : il envisage un recours en annulation.
Il peut toujours. De mon côté, j’ai les procurations illégales. On verra qui va gagner. J’ai abordé ce combat à la régulière. Manifestement, il ne respecte pas la loi. Regardez la banderole, là-bas, alors que j’avais interdit les drapeaux dans cette enceinte. Pourquoi ? Parce que je voulais que cette consultation ait lieu en toute sérénité, pour protéger notre population. Surtout les personnes âgées. Mais c’est quelqu’un qui ne respecte pas. On se souvient de toutes les défaites qu’il a essuyées, tout au long de ces années. Il a perdu au niveau de la fédération de boxe. Il ne faut pas oublier. Loser un jour, loser toujours.

Minarii Galenon : "Je suis satisfaite"

Etes-vous satisfaite de votre score, ce soir ?
Je suis satisfaite. Et je souhaite remercier tous les électeurs et électrices de Papeete qui ont choisi de nous faire encore confiance au second tour. Je souhaite aussi féliciter tavana Michel Buillard pour sa réélection. Et dire que le groupe A Here Ia Papeete est une équipe qui a mené des actions conformes à ses valeurs. Et je crois que c’est ce qui est important à dire aujourd’hui. Les habitants recherchent des valeurs sures et du soutien.
 
Pensez-vous que les militants indépendantistes ont voté pour Tauhiti Nena ?
Oui, ça peut être le cas. Il faut se dire que nous sommes dans une élection communale. (…) Et puis Tauhiti Nena était en seconde position à l’issue du premier tour. On constate souvent ce type de reports de voix. Je voulais d’ailleurs féliciter Tauhiti Nena.
 
On ne vous sent pas amère…
Non, ce n’est pas dans mon tempérament. Pour moi, les élections et surtout la politique c’est avant tout faire confiance à la population et travailler pour la population et pas pour soi.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 29 Juin 2020 à 00:24 | Lu 4016 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 16:36 Buillard porte plainte contre Nena

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus