Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Bora Bora : Sandy Ellacott est décédé, une enquête pour meurtre est ouverte (Màj)



Les blessures étaient trop graves, le jeune homme est décédé ce mardi. Une enquête pour meurtre est ouverte. (photo FB)
Les blessures étaient trop graves, le jeune homme est décédé ce mardi. Une enquête pour meurtre est ouverte. (photo FB)
PAPEETE, le 15 septembre 2015 - Le jeune Sandy Ellacott, 34 ans, a succombé à ses blessures ce mardi après avoir été très violemment passé à tabac par un individu alcoolisé, dans la nuit de dimanche à lundi à Amanahune, à Bora Bora.

L'espoir était mince tant les blessures étaient graves. Le jeune Sandy Ellacott, évasané d'urgence en état de mort cérébrale hier matin au CHPF du Taaone à Pirae, n'a pas survécu à la violente agression dont il a été victime le week-end dernier, devant chez lui à Bora Bora.
Deux suspects ont été placés en garde à vue à la gendarmerie locale dans le cadre de cette affaire, dont l'un est présenté comme l'auteur principal de l'agression, a-t-on appris de sources proches du dossier. Ils doivent être déférés demain mercredi au parquet de Papeete, en vue de leur mise en examen par un juge d'instruction.

Le premier devrait être mis en examen pour meurtre, le second pour non-assistance à personne en danger. Une troisième personne, une jeune femme, devrait par ailleurs faire l'objet d'une convocation ultérieure dans le bureau du juge en vue, elle aussi, d'une mise en examen pour non-assistance à personne en danger.

Le crâne fracturé par la violence des coups

Selon les premiers éléments de l'enquête, Sandy Ellacott était en voiture avec deux jeunes femmes cette nuit-là quand il a croisé la route d'un homme sortant d'une soirée et manifestement ivre, qui déambulait au milieu de la chaussée. Le jeune trentenaire l'aurait alors interpellé, depuis son véhicule, pour lui demander ce qu'il faisait-là. Mais la situation s'est brutalement dégradée pour des raisons qui restent à éclaircir. Le fêtard a pris la mouche, a grimpé dans une voiture pour prendre sa future victime en chasse, vite rejoint par un second larron. La course-poursuite s'est arrêtée quelques kilomètres plus loin près du domicile de Sandy Ellacott.

Son agresseur l'a alors roué de coups avec une violence inouïe, sans que l'homme qui l'accompagnait n'intervienne pour mettre fin au massacre. Le diagnostic médical a fait état, entre autre, d'une importante fracture au crâne. Le duo avait ensuite pris la fuite à bord de la voiture de leur victime, un Land Rover qu'ils abandonneront à l'autre bout de l'île, dans l'eau avant de se faire interpeller par les gendarmes dans les heures qui ont suivi.

Sandy Ellacott était le fils de Stanley Ellacott, président de la Fédération d'entraide polynésienne de secours en mer (FEPSM).

La rédaction de Tahiti Infos adresse ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches du jeune homme.

L'appel de Fritch et Temaru à rejeter la violence ambiante

Deux messages de condoléances ont par ailleurs été transmis aux rédactions dans la soirée par la présidence d'une part, et l'UPLD d'Oscar Temaru d'autre part. Dans le premier, Edouard Fritch condamne : "Au-delà de ce drame qui frappe durement une famille, le président souhaite condamner fermement toute les formes de violences qui se multiplient et qui trouvent bien souvent leur origine dans l’abus d’alcool ou de paka. Rien ne saurait excuser de tels actes qui sont des atteintes profondes à la dignité humaine et relèguent leurs auteurs aux confins de la bestialité. En ce sens, il se joint à l’appel lancé aujourd’hui par Stanley Ellacott". Le père de Sandy appelle en effet à l'organisation d'une marche blanche contre la violence.

"Nul parent ne devrait avoir à mettre en terre son enfant : jamais" a pour sa part relevé Oscar Temaru. "Peu importe les motifs, l’agression brutale, sordide, et meurtrière d’un jeune homme qui avait toute la vie devant lui, est intolérable. Une vie perdue, des vies gâchées, pourquoi ? J’appelle notre jeunesse à rejeter massivement cette violence. Il y a des rings et des règles pour exprimer sa fougue. Et la première des règles est que l’on ne frappe pas un homme à terre".

L'intégralité de ces interventions à lire ci-dessous.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 15 Septembre 2015 à 23:13 | Lu 13200 fois







1.Posté par Zikouillle le 15/09/2015 17:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sincères condoléances à la famille....il n y a aucun mot qui puisse appaiser le coeur de la famille.

2.Posté par miranda le 15/09/2015 17:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c pas juste, suis en colere . no comment

3.Posté par Ihorai.maotihau le 15/09/2015 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ia ora na. Sincères conleances a la famille.

4.Posté par JacquesAdi le 15/09/2015 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans mon indignation j'ai oublié l'essentiel, toutes mes condoléances les plus attristées à la famille et aux proches. J'ai entendu le papa aux infos, un homme digne mais dont la colère doit être égale à la douleur qu'il ressent. Faitoito monsieur Ellacott.

5.Posté par juju le 15/09/2015 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RIP Sandy :(

6.Posté par circonspect le 16/09/2015 04:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien triste nouvelle,
une gentille famille dans une douleur qui ne s'effacera jamais.
Luttons contre la violence en donnant une meilleur qualité de vie a notre Population.
Mais quarante ans de paka dans les familles nombreuses n'arrange rien.
Quelle tristesse, c'est horrible de perdre un enfant mais dans ces conditions nous avons tous peur !

7.Posté par DOMI le 16/09/2015 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel gachis!!!

la stupidite et la connerie n ont decidement pas limite

courage a ses proches et amis

8.Posté par Ohana le 16/09/2015 06:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je m'adresse personnellement au trois meurtrier que vois soyé puni par la justice a mort comme sandy.
aujourd'hui sandy qui n'est plus de ce monde a cause de vos connereies.
vs êtes que des lâches.
j'espère que la justice va bien faire son travail.

9.Posté par tortue verte le 16/09/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RIP. Courage à la famille dans cette dure épreuve.

10.Posté par Xenos le 16/09/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle tristesse.
On manque de mots.
Sympathie attristée à la famille, aux amis, aux proches.


11.Posté par Mairai le 16/09/2015 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mes sincères condoléances à toute la famille. Que Dieu vous bénisse.

12.Posté par Roro LEBO le 16/09/2015 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Condoléances †

13.Posté par Maniglier Sandrine le 20/09/2015 18:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question est: les deux femmes qu''on évoque au début, elles sont passées où lorsque les guignols ont chourave la bans???
En tous cas, condoléances aux proches...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance