Tahiti Infos

Blinken confirme l'engagement "à toute épreuve" de Washington à défendre les Philippines


Crédit EVELYN HOCKSTEIN / POOL / AFP
Crédit EVELYN HOCKSTEIN / POOL / AFP
Manille, Philippines | AFP | mardi 19/03/2024 - Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a confirmé mardi à Manille l'engagement "à toute épreuve" des Etats-unis pour défendre les Philippines en mer de Chine méridionale, déclenchant une réponse cinglante de Pékin qui estime que Washington ne doit pas s'immiscer dans cette dispute.

Il s'agit de sa deuxième visite dans la capitale philippine depuis que le président Ferdinand Marcos, le fils et homonyme de l'ancien dictateur du pays, est arrivé au pouvoir en juin 2022.

Le chef de la diplomatie américaine a réaffirmé le soutien de Washington à l'allié philippin contre toute attaque armée éventuelle en mer de Chine méridionale, au cours d'une conférence de presse avec son homologue Enrique Manalo.

"Ces voies navigables sont cruciales pour les Philippines, leur sécurité, leur économie, mais elles le sont aussi pour les intérêts de la région, des Etats-Unis et du monde (...) C'est pour cela que nous sommes aux côtés des Philippines et que nous tiendrons nos engagements de défense qui sont à toute épreuve, dont le traité de défense mutuel", a-t-il déclaré. 

Sous la présidence Marcos, les tensions entre la Chine et les Philippines ont atteint des niveaux inégalés depuis plusieurs années. Les garde-côtes philippins accusent régulièrement leurs homologues chinois de provoquer des collisions.

"Les Etats-Unis ne font pas partie de la mer de Chine méridionale et (par conséquent) n'ont pas le droit de s'immiscer dans les différends qui opposent la Chine et les Philippines", a rétorqué mardi un porte-parole de la diplomatie chinoise, Lin Jian.

"La coopération militaire entre les Etats-Unis et les Philippines ne doit pas porter atteinte à la souveraineté, aux droits et aux intérêts maritimes de la Chine en mer de Chine méridionale, et encore moins servir de plateforme aux revendications illégales des Philippines", a estimé Lin Jian.

La Chine voit avec inquiétude le renforcement des liens militaires entre les Etats-Unis et les Philippines, qu'elle perçoit comme une manière de contrecarrer ses revendications territoriales dans la région.

M. Blinken est arrivé lundi soir à Manille, deuxième étape d'une brève tournée en Asie destinée à prouver l'engagement de Washington dans la région Indo-Pacifique, qui l'a également mené en Corée du Sud, autre grand allié dans la région.

Ce voyage précède une réunion trilatérale à Washington le mois prochain entre le président américain Joe Biden, M. Marcos et le premier ministre japonais Fumio Kishida.

Lors de sa rencontre avec M. Marcos, M. Blinken a déclaré que l'alliance entre les États-Unis et les Philippines était "plus que solide que le roc" et constituait "une priorité absolue pour le président Biden".

Le président Marcos s'est, lui, déclaré "très inquiet" des récentes confrontations en mer qui ont déclenché des tensions diplomatiques entre Manille et Pékin.

"Investissements dans la défense" 

La Chine a récemment accusé les Etats-Unis d'utiliser les Philippines comme un "pion" en mer de Chine méridionale, après plusieurs incidents autour d'îlots que les deux pays asiatiques se disputent âprement.

Pékin revendique la souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale. D'autres pays riverains comme le Vietnam, les Philippines, la Malaisie ou Brunei ont des prétentions concurrentes.

Dans ce contexte, les Philippines ont conclu des accords militaires avec les Etats-Unis et l'Australie. Les Américains disposent d'un accès à neuf bases militaires philippines.

Le ministre philippin des Affaires étrangères Enrique Manalo a dit avoir communiqué à son homologue l'importance "d'investissements américains plus importants pour renforcer notre défense et nos capacités pour faire respecter la loi", telles que les garde-côtes. 

Les relations entre Washington et Manille se sont nettement améliorées ces deux dernières années, contrastant avec la présidence de Rodrigo Duterte, le prédécesseur de M. Marcos.

Avant ses réunions officielles, M. Blinken a visité à Manille une chaîne de production de semi-conducteurs, ces puces électroniques essentielles à l'économie mondiale.

Les Philippines sont "un partenaire de plus en plus important" pour garantir une chaîne d'approvisionnement "résiliente", a-t-il dit.

Après des années de retard, les Etats-Unis cherchent à consolider leur position de leader dans l'industrie des puces, à la fois pour des raisons de sécurité nationale et pour faire face à la concurrence de la Chine.

Rédigé par RB le Mardi 19 Mars 2024 à 07:08 | Lu 513 fois