Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Belle revanche pour Wright



Jérémy Florès n'a pas eu de vagues en quart de finale
Jérémy Florès n'a pas eu de vagues en quart de finale

TEAHUPO'O - La septième étape du championnat de monde de surf s'est terminée hier vers midi. L'Australien Owen Wright a remporté la finale avec un total de 17.07 contre 14.93 pour le Brésilien Gabriel Medina. C’était la revanche de la finale 2018 remporté par le Brésilien. Seth Moniz et Jordy Smith sont troisièmes.
 

Il y a un an sur la même vague, Gabriel Medina triomphait pour la deuxième fois à Teahupoo en dominant Owen Wright. L’Australien tient sa revanche depuis hier, au terme d’une finale longtemps indécise.

Les vagues ont boudé les surfeurs pendant les dix premières minutes, Medina obtenant à peine un petit 4,83. Wright tombe sur sa première tentative puis marque 6.17. Le niveau monte. Medina réplique avec un 7.83 qui lui permet de prendre la tête de la finale. Wright a besoin d'un 6.50 pour reprendre l’avantage, il reste 17 minutes. C’est pourtant le champion sortant qui va accroitre son avance en améliorant le score de sa deuxième vague avec un 7.10. Une autre belle vague se présente et Owen obtient un 7.73. Bien mais insuffisant. Il lui faut encore un 7,2.

Après une vaine tentative, une vague notée 2.50, Owen passe une grosse section tubulaire et obtient un 9.17. Mission accomplie, il est devant. Mais il reste 10 minutes à Medina pour rentrer un 7.21. Rien n’est joué. Mais c'est Owen Wright qui porte le coup fatal en surfant une dernière vague à 7.90. Medina rend sa couronne. Wright s'impose avec un total de 17.07 contre 14.93 pour Medina, qui devra patienter pour un éventuel troisième sacre sur la vague de Hava’e.


Un 10/10 pour Owen Wright
Un 10/10 pour Owen Wright

Owen Wright énorme en huitième
 

La dernière journée du Tahiti Pro Teahupo'o 2019 avait débuté hier matin sans les locaux, Michel Bourez ayant été éliminé par le futur vainqueur Owen Wright lors d’un huitième de finale épique (18.50 pour Owen Wright contre 18.10 pour Michel Bourez). Kauli Vaast avait pour sa part été éliminé lui aussi au même stade par Jérémy Florès, 15.76 contre 13.66. 
 

Owen Wright géant en quart
 

La compétition a débuté à 7h35. Quelques belles et grosses vagues étaient encore présentes, mais le temps d'attente beaucoup plus long que la veille. Dans le premier quart de finale, Owen Wright, cet habitué des phases finales de la compétition à Teahupo'o, fait très fort, il obtient un 10 et un 9.07 contre Jadson André, qui ne démérite pas avec une vague notée 9.00, mais n’inquiète jamais le futur lauréat.
 

Dans le deuxième quart, Jordy Smith prend un tube à 9.23, alors qu'Adriano De Souza ne parvient pas à scorer. Ça passe. Dans le quart de finale suivant, Medina se retrouve face à Jérémy Florès qui n'a pas de vague pour s'exprimer suite à une grosse accalmie. C'est Medina qui passe au tour suivant avec 11.77 contre 2.50 sur deux vagues pour Florès, dernier tricolore, qui ne gagnera pas une deuxième fois la Tahiti Pro Teahupo'o.
 

Dans le dernier quart, on assiste à une belle passe d'armes entre le Hawaiien Seth Moniz et le Brésilien Caio Ibelli, qui avait fait fort la veille. C'est finalement Seth Moniz qui passe (8.77 et 6.83 pour Moniz contre 4.00 et 8.83 pour Ibelli).


Gabriel Medina s'est cette fois-ci incliné face à Owen Wright
Gabriel Medina s'est cette fois-ci incliné face à Owen Wright

Owen Wright supérieur en demi

 

Dans la première demi-finale, Owen Wright continue son festival (8.00, 7.67) en parvenant toujours à trouver des sections tubulaires. Les vagues se font rares et Jordy Smith, qui ne prendra que trois vagues dans la série, se fait sortir avec un modeste total de 10.66. 

 

Dans la deuxième demi-finale, Medina ne score pas très haut (11.16 contre 7.43) mais ça passe pour le Brésilien face à Seth Moniz. Là aussi, de l'attente et pas beaucoup de vagues surfées. 

 

La finale a rendu son verdict vers midi. Owen Wright a, comme à chaque tour, dominé son adversaire. A lui la gloire. En attendant la belle en 2020 ? SB
 

9e à l'issue de la Tahiti Pro Teahupo'o 2019, Michel Bourez perd deux places au classement général et se retrouve à la 13e place à quatre étapes de la fin de la saison 2019, juste devant Jérémy Florès, 14e. Joan Duru lui gagne trois places et est désormais 21e.

 


Une victoire méritée pour le surfeur australien qui a fait preuve de persévérance
Une victoire méritée pour le surfeur australien qui a fait preuve de persévérance
Pour rappel, Owen Wright avait été blessé pendant le Pipeline Masters 2015 et avait dû faire l'impasse sur la saison 2016 dans sa totalité suite à une blessure à la tête. Il arbore désormais lui aussi, comme Kauli Vaast et d'autres, un casque de sécurité. 

Grosse émotion pour Owen Wright devant sa petite famille
Grosse émotion pour Owen Wright devant sa petite famille

De l'attente mais encore de très belles vagues à points
De l'attente mais encore de très belles vagues à points


Rédigé par SB/WSL le Mercredi 28 Août 2019 à 19:20 | Lu 1630 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 10:23 ​Dragon pour garder la tête

Mardi 20 Octobre 2020 - 08:05 ​Levigoureux remporte la "DREAM SWIM"

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti