Tahiti Infos

Beachsoccer – Coupe du Monde 2015 : Tahiti devient vice-champion du monde. Résumé & bilan.

Cette finale de coupe du monde 2015 a été compliquée pour les Tiki Toa qui vont finalement s’incliner 5 à 3 face au pays hôte. Le bilan est malgré tout positif puisqu’en dehors du titre de vice-champion du monde pour la sélection, Heimanu Taiarui est sacré meilleur joueur de la compétition et Jonathan Torohia est sacré meilleur gardien. Pari réussi pour nos Tiki Toa !


Heimanu Taiarui est sacré meilleur joueur de cette coupe du monde.
Heimanu Taiarui est sacré meilleur joueur de cette coupe du monde.
Portugal, le 19 juillet 2015. La finale de la coupe du monde de beachsoccer a eu lieu ce matin à Espinho, au Portugal. Elle a opposé le pays hôte à la sélection tahitienne, les Tiki Toa. Malheureusement pour la Polynésie, Les Tiki Toa ont concédé leur première défaite du tournoi en s’inclinant sur le score de 5 à 3 face aux Portugais.
 
Le public polynésien a pu suivre le match en direct ce dimanche matin à 7H30 à Toata sur un écran géant, sur cette même place où s’était déroulée la coupe du monde en 2013. Les supporters étaient ‘au top’ mais cela n’a pas suffi. Le résultat final reste malgré tout satisfaisant puisqu’en plus du titre de vice-champion du monde, Heimanu Taiarui est élu meilleur joueur du tournoi et Jonathan Torohia est élu meilleur gardien.

Les Portugais ont su pousser les Tahitiens a commettre beaucoup de fautes.
Les Portugais ont su pousser les Tahitiens a commettre beaucoup de fautes.
Le match a été compliqué, dès l’engagement les Portugais ouvrent le score pour mener 1 à 0. Les Tiki Toa essayent de mettre en place leur jeu mais cela ne veut pas fonctionner. On les sent gênés par les Portugais. Juste après une belle tête de Heiarii Tavanae, le Portugal alourdit le score pour mener 2 à 0, alors qu’il reste 5 minutes à jouer dans le 1er tiers.
 
Dans le 2e tiers, les Tiki Toa dominent mais il manque quelque chose. Raimoana Bennett, seul devant le but Portugais, ne parvient pas à marquer. A mi période, le gardien portugais tente sa chance de loin et marque, le Portugal mène 3 à 0, le scénario est cauchemardesque. Tahiti n’a jamais été mené de trois buts depuis le début de la compétition.
 
Juste après, Tearii Labaste réduit le score, Toata s’enflamme. Tous les espoirs sont encore permis, surtout que deux minutes plus tard, Raimana Li Fung Kuee marque et permet aux Tiki Toa de revenir à 3-2 alors qu’il reste 5 minutes à jouer dans le 2e tiers. Jonathan Torohia continue son festival d’arrêts reflexes. Un penalty portugais termine sur le poteau, la chance semble basculer du côté de Tahiti.

Tearii Labaste avait pourtant permis à Tahiti de marquer son premier but dans cette finale.
Tearii Labaste avait pourtant permis à Tahiti de marquer son premier but dans cette finale.
Les tahitiens font beaucoup de fautes, à ce stade il y en a 6 pour Tahiti contre 1 pour le Portugal. Un 2e penalty portugais est tiré hors cadre mais finalement, grâce à une frappe sur un coup franc, les Portugais reprennent le large en menant 4 à 2.
 
Dès le début du 3e tiers, Raimana Li Fung Kuee marque et réduit le score à 4-3.  Les Portugais prennent un carton et sont en difficulté. Ils ‘refusent le jeu’, sur corner ils passent la balle vers la défense ! Franck Revel, le ‘gardien bis’ qui est entré en jeu, va sauver une balle sur sa ligne. Les Portugais jouent la montre et prennent même un carton pour simulation.
 
A 1’30 de la fin, les Tiki Toa vont prendre un but sur un contre et s’inclinent finalement sur le score de 5 à 3. La déception à Toata est palpable mais le titre de meilleur joueur pour Heimanu Taiarui et celui de meilleur gardien pour Jonathan Torohia redonnent le moral aux supporters. Les deux titres sont amplement mérités.

Les Tiki Toa ont fait preuve d'un fair-play exemplaire.
Les Tiki Toa ont fait preuve d'un fair-play exemplaire.
L’heure du bilan
 
Heimanu Taiarui avait été nominé lors du concours Tahiti Infos ATN Challenger 2014. ‘Metal’ de son surnom, pêcheur de Papara de métier, obtient un titre prestigieux. Défenseur clé des Tiki Toa il a su, contrairement à Angelo Tchen, faire moins de fautes que dans le passé. Il a su être efficace dans tous les secteurs de jeu, en passeur comme en attaquant. Jonathan Torohia, gardien de Paea en foot à 11, est un excellent gardien et son sacre est tout à fait justifié.
 
On pourra bien évidemment regretter l’absence de Teva Zaveroni blessé, à l’origine, contre la Suisse ou encore celle du capitaine de la sélection Naea Bennett qui n’a pas joué pour raisons religieuses. Naea avait réalisé deux doublés décisifs dans les matchs précédents.
 
Ceci dit, c’est cette intégrité qui a fait de lui ce qu’il est, un grand champion, et il faut donc respecter son choix et celui du sélectionneur, en le remerciant pour les buts magnifiques qu’il a pu inscrire et pour l’exemple qu’il représente pour la jeunesse polynésienne, qui va au delà de l’aspect comptable d’une compétition.
 
Cette coupe du monde aura été de toute beauté. On peut noter que Tahiti a bénéficié du facteur réussite en s’imposant aux tirs au but contre l’Italie ou en gagnant d’un seul but contre le Madagascar, contre la Russie, contre l’Iran. On retiendra, bien que la chance ait tourné au mauvais moment, que Tahiti aura proposé du beau jeu, avec les plus belles combinaisons du tournoi, des buts somptueux et un bel esprit de fair-play qui a pu faire honneur à toute la Polynésie.
 
Lors de la première coupe du monde en Italie en 2011, les Tiki Toa n’étaient pas sortis des qualifications. A domicile en 2013, ils terminent à la 4e place en s’inclinant en demi finale, cette fois ci, ils sont 2e, le bilan est donc plus que positif et de très bon augure pour la suite, en espérant que le développement du beachsoccer à Tahiti puisse aller dans le bon sens puisque de toute évidence, c’est un sport où Tahiti a un bel avenir international. SB


Rédigé par SB le Dimanche 19 Juillet 2015 à 11:46 | Lu 3190 fois