Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Ayrault dénonce les tarifs "exorbitants" des banques en Nelle-Calédonie



Ayrault dénonce les tarifs "exorbitants" des banques en Nelle-Calédonie
NOUMÉA, 28 juillet 2013 (AFP) - Jean-Marc Ayrault a dénoncé le coût élevé des frais bancaires en Nouvelle-Calédonie, jugeant "insuffisantes" les avancées des discussions en cours pour les réduire, devant les partenaires économiques et sociaux de l'archipel.

"On m'a donné des chiffres qui sont exorbitants, je n'y croyais pas. (...) Faire payer les frais bancaires trois, quatre ou cinq fois plus qu'en Métropole, je ne trouve pas ça juste", a déclaré le Premier ministre samedi soir.

"Nous avons lancé des négociations avec les banques et je dois dire qu'à ce stade les résultats ne sont pas satisfaisants, s'il faut prendre des dispositions législatives par décret nous les prendrons", a-t-il averti alors que sous l'égide de l'Etat les discussions avec les banques de la place progressent lentement.

Les prix sont en Nouvelle-Calédonie en moyenne 34% plus élevés qu'en Métropole, faisant peser sur cet archipel, où les inégalités sociales sont fortes, des risques d'instabilité.

En mai dernier, une grève générale a débouché sur un protocole d'accord, destiné à faire baisser les prix et à réformer le système économique toujours digne selon les syndicats "d'une économie de comptoir".

"J'invite le gouvernement de Nouvelle-Calédonie à faire pleinement usage de ses compétences et à s'engager résolument dans une politique de modernisation de sa législation économique en matière de concurrence et de contrôle des prix", a déclaré Jean-Marc Ayrault, arrivé jeudi à Nouméa.

S'exprimant devant le patronat et les syndicats, il a également confimrmé le maintien "des outils actuels de défiscalisation, qui seront mieux encadrés et mieux maitrisés".

Il a souhaité que le logement social bénéficie en priorité de cette mesure, compte tenu des besoins. Près de 10.000 personnes vivent dans des cabanes, à la périphérie de Nouméa.

Le chef du gouvernement a en outre indiqué que la Banque publique d'investissement (BPI) sera "déployée" dans les trois collectivités françaises du Pacifique.

Rédigé par () le Dimanche 28 Juillet 2013 à 10:51 | Lu 1124 fois






1.Posté par Le vieux le 28/07/2013 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous faites bien ne nous le dire Mr le premier ministre. Nous on croyait que vous étiez au courant des tarifs prohibitifs pratiqués par les banques françaises dans le pacifique. Comptez sur moi pour envoyer à vos services la grille tarifaire des trois banques du pays. Pas sûr que cela serve à quelque chose, mais au moins vous ne pourrez plus nous dire que vous ne saviez pas.

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français, René, Georges, HOFFER le 29/07/2013 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bah, tant qu'il ne dénonce pas les possibilités de blanchiments via la devise de ces banques, les XPF, tououououuout va bien hoohohohoho
[email protected]

3.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français, René, Georges, HOFFER le 29/07/2013 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Le vieux: comme tu apprécies occasionnellement ma vision de l'actualité + que tu te proposes de lui envoyer une grille tarifaire: pense à l'adage: quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt... (Héhé, as-tu vu le sigle "XPF" dans l'article? Voire le mot "francs"? Et encore moins "francs des colonies françaises du Pacifique"?
[email protected]

4.Posté par le penseur le 29/07/2013 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vais aller brûler un cierge ...c'est le moment d'y croire! Il fallait bien qu'il dise quelque chose sur le caillou...après de quoi voulez vous qu'il parle ?Tiens ,je vais y réfléchir....?????Ah oui,comment passer ses vacances en faisant croire qu'on bosse en tant que ministre?ça, ça fait bien !!Regardez les d'ailleurs tous et vous verrez où ils sont....c'est surprenant.

5.Posté par L''''indigné le 29/07/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bonne idée le vieux : il faut le faire

6.Posté par Tehei le 29/07/2013 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il découvre , le z' Ayrault , s'indigne et conseille . Mille milliards de mille sabords , mais qu'est-ce que je voiiiis , saperlipopette en trottinette , les banques abusent , arnaquent et sabrent à tous vents , comment est-ccccceeee que cela possible , point je n'ai vu venir , pardon , pardon, mille fois pardon , je ne recommencerai plus ôôôhhh , pauvre de moi , coupez moi de suite la main (et le bras! et la tête alouette gentille alouette alouette je te plumerai) si demain je n'agisse point , François ô clair de la lune mon ami François , prêtes- moi des tunes §

7.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 29/07/2013 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ARGGGG !!!! Mon pognon, bachibouzouk, moule à gaufre, banditos, de vraies poules ces banquiers, petites têtes ,gros culs et y bouffent tout mon blé. Snif !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus