Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Avec le confinement en métropole, le tourisme s'est effondré en novembre



Tahiti, 9 février 2021 – Les derniers chiffres publiés mardi par l'Institut de la statistique en Polynésie française (ISPF) dévoile un nouvel effondrement de la fréquentation touristique au mois de novembre 2020, principalement causé par le second confinement en métropole.
 
"En novembre 2020, 4 500 touristes sont venus passer des vacances en Polynésie française contre 19 000 en novembre 2019, c’est moins du quart de la fréquentation de l’an passé", entame l'ISPF dans son dernier Points conjoncture publié mardi. Après la réouverture des frontières à la mi-juillet dernier (-82% de fréquentation touristique), les mois d'août (-64%), de septembre (-62%) et d'octobre (-58%) avaient permis le limiter la casse, mais le mois de novembre s'est révélé catastrophique : -77% de fréquentation touristique. "Le marché métropolitain s’effondre à -78 %. La mise en place d’un second confinement le 30 octobre 2020 en métropole additionnée au recul saisonnier de novembre (-30%) met fin à la résilience française", explique l'Institut du Pays.
 
C'est encore le marché nord-américain qui s'en sort le mieux sur ce mois de novembre avec -59% de fréquentation par rapport à la même période en 2019. Une moyenne supérieure à celle des trois mois précédents. "C'est le seul marché dont la fréquentation est stable depuis la reprise du tourisme", constate l'ISPF.
 


Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 9 Février 2021 à 15:22 | Lu 1258 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Mai 2021 - 17:16 ​La vaccination bat son plein à Hiva Oa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus