Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Avant le sommet Japon-Océanie, Tokyo invoque le « kizuna »… et tend la main à Fidji



Avant le sommet Japon-Océanie, Tokyo invoque le « kizuna »… et tend la main à Fidji
TOKYO, mercredi 16 mai 2012 (Flash d’Océanie) – À quelques jours de la tenue à Okinawa de la sixième édition du sommet Japon-Océanie réunissant, en mode multilatéral, le pays hôte et les dirigeants des pays insulaires du Pacifique, Yoshihiko Noda, Premier ministre nippon, s’est fendu d’un message adressé à la région et soulignant les liens d’amitié forts et anciens cette région et cette puissance riveraine.
Le 6ème sommet Japon-Océanie, qui se tient tous les trois ans, est prévu pour avoir lieu les 25 et 26 mai 2012, dans une ville choisie pour ses « caractéristiques similaires avec celles des pays du Pacifique ».
Dans un communiqué relayé notamment par le gouvernement de Tonga, M. Noda rend hommage aux témoignages de solidarité manifestés par les pays océaniens après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.
Il trace aussi les grandes lignes des thèmes qui devraient être abordés au cours de ce prochain sommet d’Okinawa, à savoir les questions de réponse à des situations de catastrophes naturelles, de changements climatiques, de développement durable et des « questions maritimes ».
« Ces problèmes ont une importance vitale pour le bien-être des peuples de notre région. Ce sont des domaines dans lesquels le Japon et les pays insulaires du Pacifique peuvent collaborer et contribuer aux efforts de la communauté internationale », souligne le chef de l’exécutif nippon.

Évoquant ces circonstances difficiles et les « énormes défis » auxquels son pays a été confronté ces derniers mois, M. Noda estime qu’elles ont été propices l’émergence d’un « kizuna », expression qu’il définit comme traduisant la force d’un lien d’amitié né de l’adversité ou de circonstances exceptionnelles.

Main tendue à Fidji

« Ce ‘kizuna’ entre le Japon et les pays insulaires du Pacifique prend sa racine dans le fait que nous avons en partage le même Océan Pacifique et le même esprit îlien né de ce grand Océan. Ce ‘kizuna’ ‘étend bien sûr aussi à Fidji, dont le processus en cours en vue de construire une démocratie avec des bases solides est d’une grande importance pour la stabilité et la prospérité de cette région », a-t-il poursuivi.
« À cet égard, le message du Japon est clair et cohérent. Nous sommes tout autant les amis du peuple fidjien que nous le sommes des autres pays insulaires du Pacifique. Nous formulons l’espoir que Fidji continuera à prendre des mesures concrètes en vue de la tenue d’élections libres et justes pas plus tard que 2014 et, à cette fin, nous avons l’intention de poursuivre un dialogue étroit avec le gouvernement de Fidji », ajoute le Premier ministre japonais.
Le gouvernement fidjien issu du putsch du 5 décembre 2006 annonce depuis juillet 2009 un retour à la démocratie par voie d’élections annoncées pour le dernier trimestre 2014.
Avant cela, le Premier ministre Contre-amiral Franck Bainimarama entend toiletter la Constitution et les institutions afin de les débarrasser de toute notion ethnique clivante, principalement entre les deux principales communautés en présence, à savoir les Fidjiens indigènes et les citoyens d’origine indienne, amenés dans cet archipel (alors colonie britannique) à la fin du dix neuvième siècle pour y cultiver la canne à sucre.
Un processus de consultation, supervisé par une commission constitutionnelle, devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines, jusqu’en juillet 2012, date prévue de la remise d’un rapport contenant recommandations en vue de l’élaboration d’une nouvelle Constitution.
Depuis avril 2012, plusieurs organismes régionaux et internationaux, le Forum des Îles du Pacifique (FIP) et le Commonwealth, mais aussi l’ONU, ont conduit des missions de contact à Fidji, en appelant aussi de leurs vœux le respect des échéances annoncées en matière de feuille de route pour un retour à la démocratie.
Fidji a été suspendu de son statut de membre plein du FIP en mai 2009, et du Commonwealth fin septembre de la même année.
L’archipel fait toujours l’objet de sanctions de la part des deux grands voisins régionaux, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.


pad

Rédigé par PAD le Mardi 15 Mai 2012 à 22:37 | Lu 510 fois







1.Posté par AITO le 16/05/2012 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on est représenté ??

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net