Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Au moins 100 morts après le passage du super typhon Haiyan aux Philippines



MANILLE, 9 novembre 2013 (AFP) - Plus d'une centaine de corps gisaient samedi dans les rues d'une grande ville des Philippines balayée par Haiyan, l'un des typhons les plus violents à avoir touché terre depuis des décennies, ont rapporté les autorités locales, alors que nombre de communautés restaient injoignables.

Le directeur de l'aéroport de Tacloban a communiqué par radio un bilan d'"au moins 100 morts, gisant au bord des routes, et une centaine de blessés", a déclaré John Andrews, vice-directeur général de l'autorité de l'aviation civile du pays.

"Ces informations sont considérées comme fiables car elles nous ont été rapportées par notre représentant sur place", a-t-il précisé à la télévision ABS-CBN. "Selon ce responsable, l'aéroport est totalement détruit".

Tacloban compte quelque 220.000 habitants et est la capitale de la province de Leyte, une île de deux millions de personnes située à l'est des Philippines. Elle se trouvait sur la trajectoire du typhon lorsqu'il était à son maximum, peu après avoir touché terre.

Les communications avec cette ville sont coupéees et le responsable de l'aviation civile à Manille n'a pu établir le contact avec son responsable local que via une radio à hautes fréquences.

Un journaliste de la télévision locale GMA a rapporté avoir compté au moins 30 corps, dont 20 dans une église à Palo, une ville côtière à 10 km de Tacloban.

Le gouvernement a dépêché samedi matin 15.000 soldats vers ces zones les plus touchées par Haiyan, qui a balayé vendredi le centre-est de l'archipel avant de se diriger samedi vers le Vietnam.

Il a notamment envoyé des avions C130 chargés de matériel de secours et de communication et des hélicoptères, a indiqué à l'AFP Ramon Zagala, porte-parole de l'armée.

Les premières informations provenant de Tacloban faisaient craindre le pire pour d'autres communautés de la région, qui restaient injoignables samedi matin.

Aucun contact n'a par exemple été établi avec la ville portuaire de Guiuan (40.000 habitants), point d'entrée du typhon sur les Philippines vendredi à l'aube.

"Nous avons des informations faisant état d'immeubles effondrés, de maisons rasées et de glissements de terrain", a déclaré à l'AFP le chef de la Croix Rouge des Philippines, Gwendolyn Pang. "Mais nous ne pouvons pas dire avec certitude l'étendue des dégâts".

Le typhon, doté d'un front de 600 km, a frappé les provinces orientales de Leyte et Samar, avec des vents atteignant des pointes de 315 km/heure, devenant ainsi le typhon le plus violent enregistré cette année sur la planète et l'un des plus forts à jamais avoir atteint les terres depuis des décennies.

Haiyan continuait sa route samedi au-dessus de la mer de Chine du Sud, vers le Vietnam.

Le président philippin Benigno Aquino avait averti la population jeudi de se prémunir au maximum contre cette tempête géante.

"Les vents étaient si forts qu'ils ont couché toutes les bananeraies autour de la maison", avait témoigné Jessa Aljibe, une étudiante de 19 ans, jointe vendredi au téléphone par l'AFP à Borongan, sur l'île de Samar.

Plus de 125.000 personnes dans les zones les plus vulnérables avaient été évacuées avant l'arrivée du typhon, selon la défense civile, et des millions d'autres s'étaient calfeutrées dans leurs maisons.

Selon Jeff Masters, météorologue américain chez Weather Underground, une entreprise privée de météorologie, Haiyan est "le plus puissant cyclone à toucher terre de l'Histoire". Il a été classé en catégorie 5, la plus élevée.

Le précédent record remonte à 1969, lorsque l'ouragan Camille avait touché le Mississipi.

Chaque année, les Philippines sont balayées par une vingtaine de grosses tempêtes ou typhons, entre juin et octobre. L'archipel est la première terre que rencontrent ces tempêtes qui se forment au-dessus du Pacifique.

Le typhon le plus violent de 2012, Bopha, avait frappé les Philippines, laissant quelque 2.000 personnes mortes ou disparues sur Mindanao, une ile du sud du pays.

Rédigé par () le Vendredi 8 Novembre 2013 à 17:58 | Lu 208 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués