Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Assez d'eau dans le monde pour doubler la production alimentaire



Assez d'eau dans le monde pour doubler la production alimentaire
BRASILIA, 26 septembre 2011 (AFP) - Les grands bassins fluviaux du monde ont assez d'eau pour doubler la production alimentaire au cours des prochaines décennies, selon les auteurs d'une étude présentée au 14e Congrès mondial de l'eau, qui s'est ouvert lundi à Porto Galinhas, dans le nord-est du Brésil.

Le problème n'est pas un manque d'eau mais une "utilisation inefficace et une distribution injuste des quantités énormes d'eau qui coulent dans les principaux bassin fluviaux", estime dans ce document le Groupe consultatif pour la Recherche agricole internationale (CGIAR), un réseau de centres de recherches et de développement durable.

"Il y a suffisamment d'eau dans le monde pour répondre aux besoins alimentaires, énergétqiues, industriels et environnementaux au XXIe siècle", d'après l'étude publiée dans une édition spéciale de la Revue internationale de l'eau.

"Il y a assez d'eau mais seulement si nous l'utilisons d'une façon mieux équilibrée", a déclaré à l'AFP Simon Cook, un des responsables de l'étude.

"Les sociétés se servent de l'eau pour leur agriculture, pour produire de l'électricité, pour approvisionner leurs centres urbains et pour l'environnement", et il faut tenir compte de tous ces aspects d'une façon globale pour arriver à une utilisation équilibrée, a-t-il souligné.

"Avec des changements modestes nous pouvons produire trois fois plus d'aliments qu'aujourd'hui, surtout dans les régions sèches d'Afrique sub-saharienne", a expliqué Alain Vidal, directeur des programmes eau et aliments du CGIAR, à l'inititiative de l'étude.

En Afrique, les "exploitations agricoles utilisent à peine quatre pour cent de l'eau disponible", souligne l'enquête qui aborde l'un des principaux défis de l'humanité: produire suffisamment d'aliments.

L'étude a demandé cinq ans de recherches avec des scientifiques de cinquante pays, qui ont analysé la situation de dix grands bassins: ceux la région des Andes et le bassin du Rio Sao Francisco en Amérique du Sud, ceux des fleuves Limpopo, Niger, Nil et Volta en Afrique et ceux de l'Indo-Gange, Karkheh, Mékong et du Fleuve jaune en Asie.

ym/cdo/ml/sb

Rédigé par AFP le Lundi 26 Septembre 2011 à 06:21 | Lu 297 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 05:20 Le chacal doré, un nouveau prédateur en France ?

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies