Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Arrivée à Nouméa du bâtiment multimissions D'Entrecasteaux



Le bateau était venu en escale à Tahiti. Photo d'archives Tahiti Infos.
Le bateau était venu en escale à Tahiti. Photo d'archives Tahiti Infos.
Nouméa, France | AFP | vendredi 29/07/2016. Le bâtiment multimissions (B2M) D'Entrecasteaux, parti de Brest le 11 mai, est arrivé vendredi en Nouvelle-Calédonie où il effectuera des missions de surveillance des intérêts français et d'assistance aux populations, a-t-on constaté.

Premier d'une série de bâtiments conçus pour l'Outre-mer, le D'Entrecasteaux a été accueilli par une parade nautique et une salve de 17 coups de canon sous un ciel bas et pluvieux, avant d'accoster à la base navale.

"La traversée s'est très bien passée, le bateau a montré une grande capacité d'endurance", a déclaré à l'AFP Benoît Bariller, aux commandes du navire de 66 mètres de long et 14 mètres de large.

A Nouméa, le D'Entrecasteaux, que la Marine nationale qualifie de "couteau suisse", sera chargé d'effectuer toutes les actions de l'Etat en mer telles que la lutte contre la pêche et les trafics illicites, la lutte contre les pollutions et l'assistance aux populations en cas de catastrophes naturelles.

Il sera doté de deux équipages lui permettant d'assurer 200 jours de déploiement en mer.

"La ZEE (Zone économique exclusive) de la Nouvelle-Calédonie s'étend sur 1,3 million de km carrés (deux fois et demi le territoire métropolitain, ndlr) et nous disposions jusqu'alors de deux patrouilleurs, ce qui était un peu juste. Il nous manquait un bateau", a indiqué à l'AFP le commandant de la base navale de Nouméa, Laurent Bechler.

Le D'Entrecasteaux, ainsi que deux autres B2M commandés par la Direction générale de l'armement (DGA) à Kership, la coentreprise créée par le chantier naval breton Piriou et le groupe DCNS, remplaceront progressivement les actuels bâtiments de transport léger Batral, moins polyvalents et autonomes que les nouveaux.

"Ce sont des bateaux conçus pour la géographie de l'outre-mer, très hauturiers et avec une grande capacité logistique. Nous pouvons par exemple embarquer 200 tonnes de frêt solide et autant de frêt liqui
de", a également indiqué le commandant Bariller.

Le deuxième B2M, le Bougainville, est attendu mi-décembre en Polynésie française, le troisième sera livré à La Réunion et le quatrième aux Antilles.

Ces bâtiments constitueront l'épine dorsale des forces navales de souveraineté en Outre-mer. Leur développement, entériné par la loi de programmation militaire de 2013, a été financé par le ministère de la Défense pour un total de 92 millions d'euros,

Rédigé par AFP le Samedi 30 Juillet 2016 à 03:00 | Lu 1365 fois

Tags : NOUMEA




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués