Tahiti Infos

Arabie saoudite: 12 blessés dans un aéroport à la suite de la destruction d'un drone


Fayez Nureldine / AFP
Fayez Nureldine / AFP
Ryad, Arabie saoudite | AFP | jeudi 10/02/2022 - La destruction d'un drone visant un aéroport du sud de l'Arabie saoudite a fait douze blessés jeudi, ont annoncé les autorités au moment où les combats s'intensifient contre les rebelles Houthis dans la guerre au Yémen voisin.

Les Houthis, proches de l'Iran, lancent régulièrement des attaques de drones et de missiles contre le riche royaume saoudien, Ryad dirigeant une coalition militaire depuis 2015 au Yémen pour appuyer les forces gouvernementales face aux rebelles.

"Douze civils de nationalités différentes ont été blessés à l'aéroport d'Abha (après que) la défense saoudienne a détruit un drone lancé dans (sa) direction", a indiqué la coalition, citée par l'agence officielle du royaume SPA.

Plus tôt dans la journée, elle avait annoncé "quatre blessés civils parmi les employés et les voyageurs", des fragments du drone étant "tombés" dans la zone de l'aéroport international.

"Nous prendrons des mesures opérationnelles fermes pour répondre à la menace visant les aéroports civils et les voyageurs", a assuré la coalition, ajoutant que le trafic avait "repris".

Situé dans le sud-ouest saoudien, près de la frontière avec le nord du Yémen largement contrôlé par les Houthis, l'aéroport d'Abha est régulièrement pris pour cible par les rebelles, faisant toutefois rarement de victimes.

A Jazane, une région frontalière du Yémen fréquemment ciblée elle aussi, deux personnes sont mortes et sept ont été blessées fin décembre, dans la première attaque meurtrière en Arabie saoudite revendiquée par les rebelles yéménites en plus de trois ans. 

La guerre au Yémen a provoqué l'une des pires catastrophes humanitaires au monde. D'après l'ONU, en sept ans de conflit, au moins 377.000 personnes ont été tuées, une grande majorité en raison des conséquences indirectes des combats, comme la faim et les maladies.

le Jeudi 10 Février 2022 à 02:26 | Lu 252 fois