Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Après la tarification au poids, Samoa Air bichonne ses clients corpulents



Après la tarification au poids, Samoa Air bichonne ses clients corpulents
APIA, mardi 18 juin 2013 (Flash d’Océanie) – Après avoir annoncé début avril 2013 une nouvelle tarification de la billetterie basée sur le poids de ses passagers, la compagnie aérienne de Samoa, Samoa Air, a décidé de lancer une nouvelle action promotionnelle, visant cette fois-ci à mettre en place une classe « XL » pour ses passagers les plus corpulents.
Chris Langton, directeur général de Samoa Air, a précisé que sa compagnie avait décidé de modifier la configuration de ses petits appareils, pour la plupart des Twin Otter, pour installer une rangée de ces sièges particulièrement larges, destinés à des passagers pesant « plus de 130 kilos ».
« Sur n’importe quelle compagnie aérienne, quand vous avez ce genre de corpulence, les sièges sont loin d’être confortables (…) Nous n’avons pas une large flotte d’appareils, mais nous avons voulu faire un geste pour faire savoir que nous pensons à ce problème », a-t-il déclaré.
Les différences en largeur, pour ces sièges spéciaux, seraient de l’ordre de trente centimètres de plus, avec d’autres aménagements destinés à faciliter l’accès aux sièges.
Les modifications, selon M. Langton, devraient être achevées d’ici la semaine prochaine.
Officiellement, cette nouvelle classe a été baptisée non pas XL, mais « executive ».
« On fait bien du XL pour les chemises, les vêtements, et pour toutes les choses où c’est nécessaire. Je pense que le secteur de l’aéronautique commerciale doit aussi en passer par là, et pourquoi pas même personnaliser certaines rangées de sièges en fonction d’autres critères comme la taille des passagers », extrapole-t-il.
« Et dans ces conditions, alors, s’ils nous fournissent ce genre de renseignement à l’enregistrement, alors nous pouvons leur attribuer les sièges qui leur correspondent le mieux », explique-t-il au quotidien local Samoa Observer.
Début avril 2013, Samoa Air annonçait une mesure pour le moins innovante et polémique, qui consiste à tarifer le prix du billet de ses passagers en fonction de leur poids.
Dans une annonce publiée sur son site Internet (http://www.samoaair.ws/), la compagnie souligne le côté positif d’une telle mesure, première au monde et qui permet à chacun de « payer juste pour (son) poids ».
Selon le directeur de la compagnie, depuis le lancement de cette nouvelle formule de tarification, les réactions ont été largement positives.
Samoa Air a commencé son activité en 2012 et, depuis, a étendu ses dessertes à l’international, en mode régional proche, comme les destinations de Pago-Pago (territoires voisin des Samoa américaines)

Par ce genre de politique commerciale, la compagnie entendait aussi jouer un rôle en matière de santé publique, en incitant à un régime alimentaire et un mode de vie sains, dans l’un des pays les plus fréquemment cités au monde pour ses records de taux d’obésité.
« C’est vous le maître du prix de votre billet. C’est vous qui décidez combien il va vous coûter », clame Samoa Air.
Cette mesure a été discrètement introduite en début d’année 2013 et, depuis, a rencontré l’adhésion de la clientèle familiale.
« Les gens qui voyagent en famille ont été agréablement surpris, parce qu’ils ne paient plus en nombre de sièges, mais que dans le cas d’un enfant, il ne compte plus pour un siège, mais pour son poids. Ce qui revient à dire qu’une famille de deux adultes et deux enfants de taille moyenne peut voyager beaucoup moins cher par rapport à l’ancien système (…) C’est un système d’avenir », a expliqué Chris Langton.
En fonction de la destination et de la longueur du vol, le tarif « au kilo » peut varier d’un peu moins d’un euro à un peu plus de trois euros.
« C’est beaucoup plus réaliste, car en fait, un avion, ça ne vole pas en fonction du nombre de siège, mais en fonction du poids embarqué », souligne M. Langton.
Dans d’autres pays, y compris en Nouvelle-Zélande, ces dernières années, d’autres mesures ont suscité la polémique, y compris celle consistant à faire payer aux voyageurs les plus corpulents le prix de deux sièges (donc de deux billets).

pad

Rédigé par PAD le Mardi 18 Juin 2013 à 05:34 | Lu 1008 fois






1.Posté par Roro LEBO le 20/06/2013 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Même moi, si avec mes 65kg naturels,
et mes bagages si avec plus de 3 kg je dois payer extra souvent?
Pas très juste comme logique!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués