Tahiti Infos

Appel à la résilience dans le mouvement sportif


Les Trials à Teahupoo devaient débuter ce vendredi dans des conditions dantesques, comme celles qui ont permis à Kauli Vaast de remporter les Trials en 2019.
Les Trials à Teahupoo devaient débuter ce vendredi dans des conditions dantesques, comme celles qui ont permis à Kauli Vaast de remporter les Trials en 2019.
Tahiti, le 12 août 2021 - L'arrêt des compétitions jusqu'au 31 août, au moins, et les précisions attendues concernant les  salles de sport et les complexes sportifs met un nouveau coup dur au sport polynésien. Louis Provost, président du Comité olympique de Polynésie française, en appelle à la résilience du mouvement sportif. "Quand on fait du sport, il y a des valeurs que l'on nous apprend comme la solidarité ou la discipline. C'est plus que jamais le moment d'en faire preuve."

Les Trials à Teahupoo ce week-end, le Super 'Aito samedi prochain et enfin le main event de la Tahiti Pro à la fin du mois… L'agenda sportif du mois d'août s'annonçait particulièrement alléchant. Si les organisateurs avaient encore l'espoir de maintenir leurs événements à huis clos, l'arrêt des rassemblements et des compétitions sportives, annoncé mercredi par les autorités de l'État et du Pays, a définitivement douché leurs espoirs et ceux des amateurs de sport.
 
"C'est la suite logique de ce qui avait été annoncé la semaine dernière et l'annonce du huis clos pour les événements sportifs", atteste Louis Provost, président du Comité olympique de Polynésie française (COPF), qui s'attend à davantage de restrictions dans les prochains jours. "Et la logique voudrait également que la semaine prochaine, toujours en fonction de la situation sanitaire, les entraînements soient également suspendus. Évidemment, ces annonces n'ont pas rassuré les présidents de fédération. Mais au vu de l'évolution de l'épidémie, il ne serait pas étonnant que beaucoup de licenciés soient également touchés par la maladie. Plus vite on acceptera les contraintes, plus vite on sortira de cette crise. Quand on fait du sport, il y a des valeurs que l'on nous apprend comme la solidarité ou la discipline. C'est plus que jamais le moment d'en faire preuve."

Appel à la vaccination aussi 

Dans les prochains jours, le président du COPF prévoit également de prendre le pouls auprès des fédérations, déjà très fragilisées depuis le début de la crise Covid. "L'annonce de l'arrêt des compétitions en cette période, c'est un mauvais timing parce que certaines fédérations sont en début de saison. Ce qui veut dire renouvellement des licences ou de nouvelles adhésions. Il ne faudrait pas que ces restrictions durent trop longtemps parce que certains ne reviendront surement pas dans leur club", précise Louis Provost.
 
Les licences constituent les principales ressources des clubs et des fédés. La crise sanitaire pourrait, à terme, des emplois. "J'insiste pour dire que le mouvement sportif fait partie du tissu économique et social. On parle du secteur du tourisme, du bâtiment, etc… Mais les fédérations sportives sont également des petites entreprises. On discutait récemment avec le ministre des Sports des postes des cadres techniques au sein des fédérations et de leur pérennité. On va travailler auprès des fédés pour voir quel est leur manque à gagner et voir comment elles peuvent maintenir les emplois de leurs cadres techniques." Par ailleurs, le patron du mouvement sportif en appelle également à la vaccination du plus grand nombre. "Si l'on veut que les choses reviennent un peu à la normale, c'est le seul moyen."

Une session "all time" à Teahupoo ce vendredi

Les Trials à Teahupoo auraient dû débuter ce vendredi à la Presqu'île. Si la compétition n'aura évidemment pas lieu, la grosse houle attendue, elle, n'a que faire des velléités administratives. Comme l'a annoncé jeudi Météo France, une houle de Sud-Ouest, s'abat actuellement sur une grande partie du fenua. Elle atteindra son pic dans la journée de vendredi et pourra donner, ponctuellement, "des vagues d'une hauteur de 6 mètres près des côtes". On n'avait plus vu pareil phénomène depuis 2015, selon la station de Faa'a.
 
Jeudi, ils étaient déjà nombreux à l'eau dans la passe de Hava'e. Les Vahine Fierro, Kauli Vaast, O'Neil Massin, Matahi Drollet Eimeo Czermak ou encore Justine Dupont, chasseuse de grosses vagues, ont pris la température avant la session "all time" annoncée pour ce vendredi. La journée promet d'être épique. 

Les salles de sport dans l'attente

"Nous serons amenés à préciser, d’ici au plus tard le début de la semaine prochaine, les modalités d’exercice de certaines activités, je parle des salles de sport, de l’utilisation des gymnases et d’un certain nombre d’équipements. Nous préciserons dans quelles conditions tout ceci sera utilisé", a déclaré, mercredi, Dominique Sorain, haut-commissaire de la République. 

Un court répit donc pour les gérants des salles de sports qui ont été obligés de mettre la clé sous la porte pendant près de dix mois avant de pouvoir reprendre leurs activités en février dernier. Et une nouvelle fermeture forcée pourrait définitivement mettre K.O ces chefs d'entreprises comme l'explique Christian Wang Sang, vice-président du syndicat des salles de sports. "On était prévu dès la réouverture de nos salles en février que l'on serait parmi les premiers à souffrir des retours des restrictions", explique l'intéressé.  "Ça sera compliqué de relancer l'activité si on doit encore tout arrêter. On a nos charges fixes que l'on doit toujours payer sans compter les emplois que l'on essaye de sauver." 

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 12 Août 2021 à 20:11 | Lu 838 fois