Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Apa e reo nui", l'association qui milite pour les sourds



"Apa e reo nui", l'association qui milite pour les sourds
PAPEETE, le 18/09/2016 - Cette année, le collectif des "Tamari'i Ha'uti" met en avant les sourds, avec un concert caritatif qui se tiendra le 24 septembre à To'ata. Les fonds récoltés seront intégralement reversés à l'association Apa e reo nui, qui financera les permis de conduire de ses membres. En Polynésie française, on compte près de 3 000 sourds.


L'association Apa e reo nui existe depuis le 22 octobre 2011, suite à la fermeture du centre de l’ouïe et de la parole (Cedop), l'ancienne école pour enfants et adolescents sourds et aveugles. "Cela m'a inquiétée parce que chacun est parti de son côté, et je m'étais dit qu'ils allaient se refermer sur eux-mêmes", se rappelle Vaea Billy, présidente de l'association Apa e reo nui.

Aujourd'hui, l'association compte environ 50 membres, ils paient tous les ans une adhésion s'élevant à 2 000 Fcfp. Pour faire vivre leur association, la présidente et son équipe organisent des levées de fonds. Et Vaea Billy aimerait construire un internat pour réunir les sourds. "À Tahiti, il y en a beaucoup qui sont au chômage et qui restent à la maison, ils s'ennuient. Donc, cette idée de mettre en place un internat nous permettra de réunir tout le monde et d'échanger sur nos parcours." Reste encore à trouver les financements et le lieu.

En Polynésie française, selon Vaea Billy, on compte près de 3 000 sourds, et leur quotidien n'est pas toujours évident. "Une personne sourde ne peut peut-être pas parler, mais elle est très douée sur le plan manuel. Elle peut travailler le bois, etc.", un travail artistique qu'elle souhaiterait mettre en avant. Mais comme pour tout être humain, travailler en ayant son permis de conduire en poche est plus facile.

C'est donc sur cette voie que se lance prioritairement l'association. Le conseil d'administration a ainsi décidé d'unir ses efforts pour réaliser ce projet, en sachant que pour une personne, il faudra débourser pas moins de 170 000 francs, ce qui n'est pas négligeable. "Je sais que la difficulté sera le vocabulaire. Donc je pense qu'il faudra que je travaille avec un entendant, je lui donnerai des codes pour que cette personne puisse apprendre aux sourds le vocabulaire sur le code de la route", explique Vaea Billy. "Durant la conduite, c'est vrai qu'on n'entendra pas, mais tout partira des sentiments. Les sourds ont un visuel plus large. Un entendant peut percevoir les bruits, donc son visuel est plus restreint, alors que le sourd est obligé de travailler son visuel."

Ce projet, l'association pourra désormais le réaliser, grâce à l'intervention du collectif Tamari'i Ha'uti.

En effet, pour son deuxième concert caritatif, le collectif, regroupant une quarantaine d'artistes, a choisi de mettre en avant "Apa e reo nui". Cet événement se tiendra samedi à To'ata, un moment que Vaea et ses amis ne manqueraient pour rien au monde. "Nous serons tous présents le 24 septembre, je pense qu'on sera une trentaine avec les enfants, parce qu'ils découvriront cela aussi avec nous, les adultes. Donc c'est important pour nous", se réjouit-elle. Et de poursuivre, "ce qui est bien aussi avec cet événement, c'est l'ampleur médiatique que cela crée. Les familles qui ont des sourds chez eux pourront montrer aux personnes sourdes, chez elles, ce que nous pouvons faire pour les aider pour l'école, par exemple. C'est vrai que nous n'entendrons pas les chants, mais nous ressentirons par rapport aux rythmes, aux mouvements, au cœur."

Si vous souhaitez, aider l'association Apa e reo nui, il ne vous reste plus qu'à prendre des places pour apprécier le show des "Tamari'i Ha'uti", le 24 septembre. Tarif unique à 2 000 francs, billets en vente à Radio 1 – Fare Ute, Carrefour Arue et Punaauia.

Et pour celles et ceux qui souhaiteraient apprendre le langage des signes, Vaea Billy donne des cours les samedis de 8 heures à 10 heures, dans les locaux de l'association Te Niu o te huma à Fare Ute. Les cours se feront sur 30 heures, au prix de 30 000 francs.


Vaea Belly, présidente de l'association "Apa e reo nui" : "Je voudrai remercier Aremiti, parce qu'il y a des sourds qui vivent à Moorea. Je leur ai demandé de les aider pour les billets de bateau. Donc, des sourds pourront venir sur Tahiti, le week-end du 24 septembre. Nous dormirons sur Tahiti, une personne a accepté de nous accueillir dans un même endroit. On pourra être ensemble, et samedi on ira ensemble à Toata. Dimanche, chacun rentrera chez soi."
Vaea Belly, présidente de l'association "Apa e reo nui" : "Je voudrai remercier Aremiti, parce qu'il y a des sourds qui vivent à Moorea. Je leur ai demandé de les aider pour les billets de bateau. Donc, des sourds pourront venir sur Tahiti, le week-end du 24 septembre. Nous dormirons sur Tahiti, une personne a accepté de nous accueillir dans un même endroit. On pourra être ensemble, et samedi on ira ensemble à Toata. Dimanche, chacun rentrera chez soi."

Rédigé par Corinne Tehetia le Dimanche 18 Septembre 2016 à 16:46 | Lu 3188 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués