Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Antoine Fermon : "J'ai vraiment commencé le kitesurf à Tahiti"



Si Antoine Fermon a découvert le kitesurf sur l’île de La Réunion, c’est à Mahina que le petit prodige a forgé son talent aux côtés de Gérald Fournier.
Si Antoine Fermon a découvert le kitesurf sur l’île de La Réunion, c’est à Mahina que le petit prodige a forgé son talent aux côtés de Gérald Fournier.
Tahiti, le 8 juin 2020 - Antoine Fermon, la référence du kitesurf freestyle en France, vient d'ouvrir son école de kite à Mahina. Le champion de France et champion d'Europe juniors revient ainsi là où tout a commencé pour lui, il y a une quinzaine d’années. "J'ai vraiment commencé le kite à la Pointe Vénus, avec l'école de Gérald Fournier. Et ouvrir mon école aujourd'hui, c'est l'occasion pour moi de partager cette passion", confie le kitesurfeur. 

Antoine Fermon, 25 ans, revient là où tout a commencé pour lui. Originaire du nord de la France, le multiple champion de France de kitesurf freestyle posait il y a une quinzaine d’années ses bagages à Mahina, à la Pointe Vénus. “Mes parents sont professeurs et ils ont eu l'opportunité de venir travailler en Polynésie. Mon père avait déjà de la famille à Tahiti, et c'est un cousin à lui qui nous a trouvé une maison à Mahina à la Pointe Vénus dans le quartier Buillard. Et comme par hasard à 50 mètres de la maison il y avait une école de kitesurf. C’était super pour moi parce que j’étais déjà mordu de kite depuis notre passage sur l’île de La Réunion”, sourit le jeune homme. 

Et aujourd'hui, Antoine Fermon boucle la boucle en ouvrant sa propre école de kitesurf à Mahina. “L’année dernière j’ai passé mon diplôme en Bretagne pour être professeur de kitesurf, et avec ma chérie on a décidé d’ouvrir une école de kitesurf à Mahina. J'ai vraiment commencé le kite à la Pointe Vénus avec l'école de Gérald Fournier. Et ouvrir mon école aujourd'hui c'est l'occasion pour moi de partager cette passion”, indique le champion. 


Premier championnat du monde à 14 ans

Avec Antoine Fermon comme professeur, les élèves ont l’opportunité de s’initier à la pratique ou de parfaire leur maîtrise du kitesurf aux côtés de l’une des références de la discipline. Son palmarès aussi long que sa planche de kite parle pour lui. Il participe à ses premiers championnats du monde à 14 ans, en Nouvelle-Calédonie, dans sa discipline de prédilection, le kitesurf freestyle. 

“J'ai goûté à toutes les disciplines du kitesurf, la course et le boarder-cross [course à obstacle avec des bouées, ndlr]. J'ai choisi le kite freestyle parce que je suis un hyperactif. J'ai besoin que ça bouge et que ça tape. Ce qui me fait plaisir, c'est vraiment d'envoyer de grosses figures, et c'est ce qui me correspond le mieux”, indique le sportif. 

Il devient ensuite multiple champion de France de kitesurf freestyle, tout d’abord en sport scolaire puis chez les seniors. Il décroche notamment le titre de champion de France en 2015 après une grosse blessure au genou gauche. “Tout le monde me disait que le kite c’était fini pour moi. Mais après une longue rééducation et deux semaines d'entraînement, je suis devenu champion de France. C’était une belle revanche”, confie le champion. 

Antoine Fermon compte également un titre de champion d’Europe juniors et participe régulièrement à des étapes du tour mondial de kitesurf (le GKA Kite World Tour). 

Mais ce parcours n’aurait probablement pas été possible sans le soutien inconditionnel de ses parents et de Gérald Fournier, qui l'a pris sous son aile à ses débuts à Mahina. “J’ai demandé à Gérald si je pouvais l'aider avec l’école de kitesurf, et en échange il me donnait des cours. Ma mère aussi venait donner un coup de main à l’école pour réparer des voiles”, se souvient le champion. “C'est Gérald aussi qui m'a offert mon premier matériel pour le kitesurf  parce que c'est quelque chose qui coûte assez cher. Nous sommes quatre enfants dans notre famille, et offrir un cadeau à 150 000 Fcfp à un enfant ce n’était pas possible. C'est vraiment grâce à Gérald que j'ai commencé et que j'ai pu me lancer dans la discipline. Tout a vraiment commencé à Tahiti”, poursuit Antoine Fermon. 

Aujourd’hui le Tahitien d’adoption souhaite partager et transmettre sa passion au travers de son école, et rendre ainsi par la même occasion ce que le fenua lui a donné. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 8 Juin 2020 à 07:48 | Lu 1722 fois

Tags : KITESURF





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 11:23 La 7ème édition du Paddle Festival reportée à 2021

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti