Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Ambiance masquée au marché de Papeete



Isabelle est fleuriste depuis 35 ans au marché.
Isabelle est fleuriste depuis 35 ans au marché.
Tahiti, le 13 août 2020 - Pour lutter contre la propagation très rapide du nombre de cas de covid-19 depuis quelques jours en Polynésie française, le port du masque est devenu obligatoire depuis ce matin au marché de Papeete. Cette obligation est très bien accueillie et respectée autant de la part des commerçants que des clients, qu'ils soient touristes ou locaux.  
 
« C 'est sûr que ça tient chaud de porter le masque toute la journée et ça gratte pas mal, mais c'est vraiment indispensable de le mettre, non seulement pour se protéger soi-même, mais aussi pour protéger les autres de ne pas attraper le virus. Ça commence à faire peur, là, tous ces nombreux cas de coronavirus qui explosent », lâche un peu anxieuse Uraia, qui tient un stand de bijoux au rez-de-chaussée du grand marché de Papeete.
Car en effet, depuis la découverte de clusters de Covid-19 en Polynésie depuis cette semaine et avec déjà 77 cas confirmés officiellement en date de mercredi par les autorités, les mesures de sécurité et les gestes barrières sont renforcés dans tous les lieux accueillant le public. Et le marché de Papeete, haut lieu de vie et de commerce de la capitale polynésienne, n'en fait pas exception.
 
Dorénavant depuis ce matin, pour pouvoir franchir les portes du marché de Papeete, il faut montrer patte blanche, c'est-à-dire un masque en bonne et due forme. En tissu, à fleur, uni, jetable ou FFP2, le masque était donc sur tous les visages.
 
« Je porte un masque depuis la semaine dernière. Ce matin, la direction nous a dit que c'était obligatoire pour tout le monde, c'est une bonne mesure, y'a plus le choix maintenant », affirme Isabelle, fleuriste au marché depuis 35 ans, qui reconnaît que depuis le début de cette semaine et l’explosion de cas confirmés, les gens se protègent davantage.
 

« On n'a pas envie de ramener la maladie à la maison »

Uraia vend des bijoux
Uraia vend des bijoux
« Depuis que le marché a rouvert ses portes début mai après le confinement, je mets un masque. C'est sûr que pendant la période de covid free, cela était un peu moins contraignant, les mesures avaient été un peu assouplies, les clients portaient moins de protections les derniers temps. Mais là avec ce qui se passe, ça me rassure cette obligation de port du masque pour tous, car on n'a pas envie de ramener la maladie à la maison, mais il faut bien travailler. On voit beaucoup de touristes passer, on a besoin d'eux pour vivre, ils respectent bien les gestes, quand on leur demande de se laver les mains avec le gel avant de toucher les bijoux, ils le font sans problème, pareil pour les locaux d'ailleurs », explique Uraia.

« Le masque qui pendouille sur le côté »

Ambiance masquée au marché de Papeete
Et effectivement en se promenant dans les allées, très rares sont les badauds qui n'ont pas le visage recouvert par un masque. Et si tel n'est pas le cas, les agents de surveillance du marché sont en charge de leur rappeler le port de ce nouvel accessoire qui fait dorénavant partie intégrante de notre garde-robe.
« Une partie de mon job, c'est de faire respecter le port du masque, de faire appliquer les gestes barrières, la distanciation sociale. La grande majorité des gens respecte bien cela, c'est juste que parfois, ils ne le font pas toujours très bien. Ils ont le masque dans leurs mains ou qui pendouille d'un côté ou il est mal mis, alors on leur dit et ils le font », précise Charles, agent de surveillance au marché, qui patrouille avec ses collègues dans les allées du lieu pour veiller au grain.
Du côté du public que ce soit les locaux ou les touristes, cette mesure de port du masque obligatoire est très appréciée. « Il y a du monde ici, les gens sont côte à côte, même si c'est aéré, c'est vraiment plus sécurisant le masque, ça nous rassure, même si c'est pas super agréable. Cela permet de sauver des vies et de faire des choses, alors que confiné, on ne peut plus rien faire. Et puis, cela permet aux gens d'ici de pouvoir continuer à faire vivre leurs commerces, à subvenir à leurs besoins », soulignent Cléo et Michaël, un jeune couple de touristes venu en lune de miel, avant d'avouer que « sans le port du masque, on ne serait pas venu au marché ».
 

Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 13 Août 2020 à 18:40 | Lu 1586 fois

Tags : MARCHE





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 20:18 193 s'invite aux sénatoriales

Dimanche 27 Septembre 2020 - 19:29 Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch élus sénateurs

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus