Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Air Tahiti Nui Trials 2015 : Taumata Puhetini marque l'histoire des Trials.


Les Trials viennent de se dérouler à Teahupo'o ce mardi. Dans des conditions peu tubulaires, Taumata Puhetini aura réussi à tirer son épingle du jeu en remportant toutes ses séries. Il marque l'histoire des Trials en remportant la compétition pour la 3e fois, malgré une blessure à la cheville. Il devra affronter lors du 'Main Event' Adam Melling et surtout Mick Fanning, le triple champion du monde.


Taumata Puhetini est un surfeur polyvalent. © Tim Mc Kenna.
Taumata Puhetini est un surfeur polyvalent. © Tim Mc Kenna.

TEAHUPO'O, le 12 août 2015. Les Air Tahiti Nui Trials sont le moment fort de l'année pour le surf local. Il donne l'opportunité aux surfeurs locaux de se faire remarquer et à deux surfeurs de se qualifier pour la Billabong Pro Tahiti, la 7e étape du championnat du monde. Comme en 2014, c'est Taumata Puhetini qui remporte la compétition. Le Brésilien Bruno Santos, finaliste, se qualifie également.

 

Les pré-Trials se sont déroulés dimanche matin, quatre séries qualificatives ont donné l'opportunité à 8 Tahitiens de rejoindre les 8 autres initialement qualifiés. Les Trials ont débuté mardi, les conditions n'ont pas été idéales mais elles ont permis aux organisateurs de boucler la compétition dans les temps, puisque c'était le dernier jour de la période d'attente.

 

La houle était orientée trop 'sud', quelques vagues à tube ont déroulé dans la matinée mais globalement les vagues ont été très moyennes. Pour la partie finale de la compétition, les vagues étaient même rares, la houle étant en phase descendante. Un bonne partie des surfeurs locaux ainsi que les étrangers qui participent aux Trials sont des 'tube riders', ils n'ont donc pas pu s'exprimer lors de cette édition 2015.

 

Tikanui Smith ou encore Matahi Drollet, spécialistes du gros, ne parviennent pas à s'extraire du round 1. Sur les 16 Tahitiens présents dans les Trials, 7 seulement parviennent à se qualifier pour le Round 2 : Hira Teriinatoofa, Teiki Charles, Steven Pierson, Taumata Puhetini, Heiarii Williams et Lorenzo Avvenenti.


Steven Pierson s'est arrêté très près du but.
Steven Pierson s'est arrêté très près du but.

Lors du round 2, Hira Teriinatoofa, Teiki Charles, Tereva David et Heiarii Williams se font éliminer. 3 Tahitiens ont réussi à se qualifier pour les quarts. Dans le 2e quart, Steven Pierson, très expérimenté en compétition et très à l'aise au niveau des manœuvres, remporte brillamment la série avec un total de 13.75, il sort l'Australien Nathan Edge, finaliste des trials en 2014.

 

Taumata Puhetini continue son 'sans faute', puisqu'il a terminé premier de sa série du round 1 avec 16.60 et 1er aussi lors du round 2 avec 14.00. Il gagne son quart de finale contre le 'chargeur' hawaiien Makua Rothman, avec un total de 13.85. Lorenzo Avvenenti le Taapuna Master 2013 ne trouve pas de vagues dans son quart, il s'incline totalisant seulement 7.10 face à Ryan Calinan.

 

Dans la 1re demi finale, Steven tient enfin sa chance d'accéder à une épreuve du WCT, lui qui bataille dans les World Classifying Series depuis des années. Mais non, le Brésilien Bruno Santos lui barre la route, Steven est bien évidemment déçu d'échouer si près du but, il totalise 10.75 contre 15.25 pour le Brésilien.

 

Taumata Puhetini ne laissera aucune chance à Ryan Callinan, qu'il réussit à dominer. Alors qu'il mène aux points, il prend en fin de série une vague près du récif, qu'il termine par un 'off the lip' fougueux. Il donne une impression de contrôle total, il semble détendu, tout en restant incisif dans ses manœuvres. La finale a été précédée par une minute de silence dédiée à Ricardo Dos Santos tragiquement assassiné au Brésil et à Tuhiti Haumani, toujours dans le coma suite à un accident de surf à Hawai'i il y a plus de six mois.


Une zone de baignade vient d'être créée pour des questions de sécurité.
Une zone de baignade vient d'être créée pour des questions de sécurité.

Lors de la finale, que le directeur de compétition décidera de ne faire durer que 25 minutes, les vagues se font de plus en plus rares. En début de série, Bruno Santos s'éloigne vers le bol situé complètement à l'intérieur. Il prend une première vague mais ne sort pas du tube. A ce stade, tout 'tube-sortie' donnerait un avantage déterminant au surfeur.

 

Taumata l'a suivi, il prend une première vague notée 4.00 et prend la tête de la série. Taumata revient ensuite au bol classique et parvient à prendre une vague qui sera notée 5.25, une de ses deux meilleures vagues. Bruno Santos tente à nouveau le tube mais ne sort pas. A ce stade, les deux finalistes sont de toute façon qualifiés pour le Main Event.

 

Bruno Santos réussit enfin à prendre une bonne vague, sa meilleure, elle sera notée 6.25 mais heureusement pour le Tahitien, Taumata réussit lui aussi à prendre une vague qui lui rapportera le même score, 6.25, le Brésilien n'a donc besoin que de 5.26 pour passer devant, alors qu'il reste 5 minutes dans la série. Il tentera un dernier tube dont il ne sortira pas, Taumata Puhetini remporte les Trials, le public exulte.

 

Le surfeur de la côte est a montré une fois de plus l'étendue de son talent et surtout sa polyvalence. Taumata avait remporté la compétition WQS du Papara Festival, en mai dernier. Excellent tube rider, il a su également être radical dans ses figures. Il surfe face à la vague à Teahupo'o, il est donc très difficile à battre.

 

Le seul bémol, il s'est fait mal à la cheville après un 'air'. Il n'a que quelques jours pour se remettre, tout dépend du lancement de la compétition qui pourrait intervenir vendredi ou samedi, les conditions sont légèrement meilleures pour samedi. Si sa cheville ne lui fait pas défaut, il pourrait donner du fil à retordre à Adam Melling et même au triple champion du monde Mick Fanning qui fera son retour à la compétition après une attaque de requin dont il a été victime en Afrique du Sud.

 

Taumata Puhetini vient de marquer l'histoire du surf local. Manoa Drollet avait remporté les Trials en 2005 et 2007, Heiarii Williams en 2006 et 2009, Ricardo Dos Santos en 2011 et 2012, Taumata Puhetini aura lui inscrit son nom au palmarès de l'épreuve en 2010, 2014 et 2015.

trials_2015_avs2_1.pdf TRIALS 2015_AVS2.pdf  (179.16 Ko)

Taumata Puhetini vient de marquer l'histoire de la compétition
Taumata Puhetini vient de marquer l'histoire de la compétition

Taumata Puhetini au micro de Tahiti Infos :

 

Des conditions compliquées ?

 

« Il n'y avait pas beaucoup de vagues, ce n'était pas évident, il fallait manœuvrer, il y avait quelques tubes de temps en temps. Je fais les compétitions fédérales, du coup je suis habitué au beach break et aux manœuvres. Je préfère le tube mais quand il faut sortir les manœuvres, je suis là. »

 

Beaucoup de locaux sont sortis prématurément ?

 

« Peut être que certains s'attendaient à d'autres conditions et s'étaient entraînés pour des grosses vagues à tube. Le mental joue aussi, le fait de savoir qu'il y aura de petites vagues, qu'il y aura du vent, qu'il ne fera pas beau, cela affecte le mental. Pas de chance, il se sont fait éliminer. »

 

3e victoire dans les Trials, c'est une satisfaction ?

 

« C'est énorme, ce que je ressens là. J'ai l'impression que je...je ne trouve même pas les mots... »

 

Tu t'es fait mal ?

 

« Sur ma première vague en finale, j'ai essayé de faire un 'air', à la réception j'ai senti ma cheville craquer. J'ai continué à surfer, j'avais très mal, j'arrive à bouger la cheville, cela ne doit pas être grave, juste une entorse ou quelque chose comme ça. C'est une chance que Bruno n'ai pas réussi à trouver le score qu'il lui fallait car je n'aurais pas pu faire mieux. »

 

Malgré tout, à fond pour le Main Event ?

 

« Voilà, je vais beaucoup me reposer, essayer de savourer cette victoire et ensuite on va se concentrer pour le Main Event. »

 

Que te manque-t-il pour pouvoir partir à l'international ?

 

« Je cherche actuellement un sponsor majeur pour pourrait me financer. Il faut avoir un gros capital pour pouvoir partir. C'est vrai qu'avec mon travail je n'en aurait pas forcément le temps non plus, j'ai quelques projets, mais il faudrait trouver le bon sponsor. »

 

Un remerciement ?

 

« Oui, à tous les tahitiens, à tous ceux qui me soutiennent, ma famille bien sûr, mes amis au travail, Je pense à Tuhiti, à Ricardo, à ma belle famile, à ma petite chérie, mes parents, merci. »

 


Rédigé par SB le Mercredi 12 Août 2015 à 12:09 | Lu 615 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits