Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affrontements entre Océaniens et Aborigènes de Brisbane



Affrontements entre Océaniens et Aborigènes de Brisbane
BRISBANE, mardi 15 janvier 2013 (Flash d’Océanie) – La police de Brisbane a dû intervenir le week-end dernier et, depuis, tente de raisonner les communautés océaniennes et aborigène à la suite de violents affrontements se sont produits dans la banlieue Sud de la capitale de l’État du Queensland (Australie).
Plusieurs confrontations violentes ont eu lieu, entre samedi et lundi, notamment dans la localité de Logan, forçant les forces de l’ordre à envoyer une brigade antiémeutes.
Lors d’un de ces incidents, lundi, plusieurs aborigènes ont été pris à partie par un groupe de jeunes personnes décrites d’origine polynésienne et qui étaient armées de barres de fer, de briques, de sabres d’battis et de battes, rapporte la radio nationale.

Les jeunes, des Tongiens et des Samoans, s’en sont pris à une voiture et à la maison familiale, dont ils ont brisé les vitres.
Depuis, la police la envoyé sur place des renforts et tente de stabiliser la situation en parlementant avec les représentants des communautés.
Plusieurs dirigeants de ces communautés rappellent les problèmes auxquels sont confrontés les jeunes, sur fond de recrudescence de la délinquance.
Ils ont aussi renouvelé les appels au calme.

Campbell Newman, chef du gouvernement du Queensland, a pour sa part réagi mardi à cette suite d’incidents en les qualifiant d’ « inacceptables » et en promettant, au besoin, un programme de relogement pour les familles qui souhaitent déménager.

« Je veux que les gens se reprennent, se calment et respectent la loi », a-t-il insisté.
Les premiers incidents entre ces communautés riveraines remontent à 2008, lorsqu’un jeune Polynésien avait péri d’un coup de marteau à la tête, à la suite d’une rixe, dans le quartier de Woodridge, souvent cité en exemple comme état un modèle d’intégration ethnique.
Néanmoins, l’élue locale Desley Scott n’a pas hésité à mettre à mal cette réputation en exprimant ce qu’elle considère comme étant le sentiment actuel au sein de la communauté aborigène : un « envahissement par d’autres cultures ».
La communauté aborigène demeure sceptique, par ailleurs, à la suite de la mort accidentelle d’un des leurs, le jeune Jackson Doolan, écrasé par un train en décembre 2012.

Mardi, en fin de journée (GMT+9), la situation était toujours considérée comme tendue, les forces de l’ordre ayant été une nouvelle fois obligées de s’interposer entre deux groupes de jeunes appartenant aux communautés rivales.
Cette fois-ci, c’étaient les Aborigènes qui s’étaient armés de machettes et avaient entrepris de poursuivre une voiture occupée par de jeunes Polynésiens.
Selon les Polynésiens, il s’agit de se « protéger » contre les Aborigènes.
Selon les Aborigènes, il s’agit aussi de se défendre contre des « agressions ».
« Nous ne faisons que nous défendre. On ne va quand même pas se coucher comme des paillassons », a lancé mardi Paul Butterworth, l’un des responsables de la communauté indigène locale.


pa

Rédigé par PAD le Mardi 15 Janvier 2013 à 02:35 | Lu 874 fois






1.Posté par Kaddour le 15/01/2013 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pas beaucoup de commentaires sur ces phénomènes !!!!
Certains polynésiens seraient-ils mal à l'aise devant ces agressions d'une population autochtone par une population importée ?
Lorsqu'on entend , ici , des reflexions du style : "les français , rentrez chez vous..." Pourquoi les canaques n'auraient-ils pas le droit de dire :"les polynésiens, rentrez chez vous ..."
Qu'en pensent nos gouvernants et certains de leurs discours démagogiques !!!

2.Posté par beaulieu jean pierre le 16/01/2013 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien la que le bat blesse, quand une communauté quelle qu'elle soit en agresse une autre, il y aura toujours des gens pour mettre de l'huile sur le feu.
Ce n'est même pas du racisme mais souvent de l'incompréhension face à la culture de l'autre. Les imbéciles violents existent chez toutes les races, malheureusement la violence se fait plus entendre que la raison. Il est pourtant si simple de vivre en bonne intelligence, l'un tirant le meilleur de l'autre et vice verça. Que les moins enclins au partage se fassent une raison, le monde est pluri ethniques et le sera de plus en plus.

3.Posté par KAINA le 17/01/2013 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués