Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Affaire Temaru-Leroy, le curieux renvoi



Affaire Temaru-Leroy, le curieux renvoi
Tahiti, le 03 novembre 2020 – Le recours en référé d'Oscar Temaru contre le procureur Hervé Leroy pour "atteinte à la présomption d'innocence" est renvoyé au 25 novembre prochain à Nouméa. C’est aussi la date du procès en appel de l’affaire Te Reo o Tefana à Papeete.  

L'affaire en référé opposant Oscar Temaru qui reproche au procureur Hervé Leroy une "atteinte à la présomption d'innocence" dans le dossier de la saisie de 11,5 millions de Fcfp en marge de l'affaire Radio Tefana devait se tenir mardi à Nouméa où elle a été dépaysée. Le procès est renvoyé au 25 novembre prochain.
 
Pour éventuellement y assister, le maire de Faa'a devra disposer d'ici là de deux atouts. D'une part le moyen de rejoindre la Nouvelle-Calédonie, d'autre part le don d'ubiquité. En effet, hasard du calendrier ou pas, le 25 novembre prochain, le tāvana de Faa'a est convoqué au tribunal de Papeete pour son appel, relatif à la prise illégale d'intérêts dans l'affaire Te Reo o Tefana. Procès qui devrait s'étaler sur trois jours. En première instance, le maire de Faa’a Oscar Temaru avait été condamné pour avoir organisé, entre 2010 et 2017, le financement sur fonds publics de la radio associative Te Reo o Tefana afin de promouvoir l'idéologie de son parti politique, le Tavini. Il avait écopé de six mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 5 millions de Fcfp.
 
Et alors que ce procès en appel s'ouvrira à Papeete, l'audience en référé sera débattue à 5 000 km de là, en Nouvelle-Calédonie. Nouméa doit se pencher sur la portée du délit de prise illégale d’intérêt pour lequel Oscar Temaru a été condamné en première instance. Son appel rend la condamnation suspensive. Et la matérialité de ce délit, s’il en est, sera précisément au cœur du procès qui doit s’ouvrir devant la cour d’appel le même jour, à Papeete. Il est fort à parier qu'un nouveau renvoi sera demandé à Nouméa, par la force des choses. Le choix de la date de ce renvoi (le second soit dit en passant), décidé mardi, paraît pour le moins malencontreux, d'aucuns diront risible. Il n’aura à coup sûr pour effet que de donner du grain à moudre à la théorie des militants indépendantistes au sujet d'un "acharnement" de l’Etat à l’encontre du leader Tavini.

“Oscar est face à l'État”

© Dimitri Qenegeï
© Dimitri Qenegeï
Une vingtaine de militants étaient présents mardi matin devant le palais de justice de Nouméa pour soutenir le leader indépendantiste tahitien. Dimitri Qenegeï, militant de l’Union Calédonienne, voit dans ce renvoi "une stratégie de l'Etat qui mène vraiment un combat contre Oscar Temaru. On voit bien aujourd'hui que Oscar est face à l'Etat. Nous resterons mobilisés pour soutenir Oscar Temaru et pour montrer à l'Etat qu'on est là et qu'on sera toujours là pour se mobiliser contre cette grande puissance".

Pour rappel le 7 juin dernier, le président du parti indépendantiste Oscar Temaru a fait l'objet d'une saisie pénale de 11 millions de Fcfp dans le cadre de l'affaire des frais d'avocats de Radio Tefana. Trois jours après, le procureur, au travers d'un communiqué de presse, avait précisé que cette saisie avait été effectuée "au titre des frais et honoraires d’avocats dans l’affaire de la prise illégale d’intérêts pour laquelle il (NDLR Oscar Temaru) a été poursuivi et condamné en première instance". Le président du Tavini ayant fait appel de cette condamnation, il était donc présumé innocent.

Le leader indépendantiste avait dénoncé un “harcèlement" et un "règlement de compte" et débuté une grève de la faim de plusieurs jours devant le tribunal de Papeete. Il avait également décidé ensuite de porter cette affaire devant la justice, considérant que le communiqué du procureur de la République portait atteinte à sa présomption d'innocence. Le tribunal avait ensuite décidé de dépayser ce dossier, expliquant qu'il était impossible pour les magistrats du tribunal de première instance de juger le responsable du parquet de leur propre juridiction

Mickael Forrest membre du bureau politique FLNKS “On apporte notre solidarité à un peuple frère”

© Ella Tokoragi
© Ella Tokoragi
Il est important pour vous d'apporter votre soutien à Oscar Temaru ?
"On est ici par solidarité politique, on apporte notre solidarité à un peuple frère qui est sous la domination coloniale qui développe plusieurs discriminations, à l'instar de ce qui se passe ce matin au tribunal pour l'affaire Tefana (...). De par nos liens historiques et politiques avec le Tavini nous nous engageons régulièrement pour se soutenir mutuellement. L'an dernier nous étions présents à Tahiti pour le procès avec le porte-parole du FLNKS pour l'affaire dite de Radio Tefana et aujourd'hui c'est la suite par rapport à une perspective judiciaire qui a été enclenché par la puissance coloniale. Comme le Vieux ne peut pas être là, nous sommes donc ici pour lui, pour le peuple Ma'ohi (...). Nous sommes une vingtaine ici à manifester, car le second référendum a beaucoup bougé le Pays, on a beaucoup de manifestations notamment dans le Sud autour de nos ressources naturelles. L'important c'est de marquer notre solidarité devant le tribunal et continuer à transcrire notre engagement politique avec l'ensemble des pays colonisés par la France et notamment les pays du Pacifique".
 
Que pensez vous de ce procès ?
"Il est complètement discriminatoire. Ici en Kanaky on a plusieurs radios indépendantistes ou pro-françaises qui reçoivent des centaines de millions publics. Pour nous ce n'est pas normal que radio Tefana, qui est dans la même situation se retrouve devant la justice. Il y a deux poids deux mesures alors que c'est la même justice".

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 3 Novembre 2020 à 17:28 | Lu 3117 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus