Tahiti Infos

Accident routier sous drogues: Pierre Palmade jugé le 20 novembre


Crédit BERTRAND GUAY / AFP
Crédit BERTRAND GUAY / AFP
Bobigny, France | AFP | vendredi 05/07/2024 - La médiatique affaire Pierre Palmade arrive au tribunal: l'humoriste sera jugé le 20 novembre pour le grave accident de la route qu'il a provoqué l'année dernière en Seine-et-Marne sous l'emprise de drogues, a annoncé vendredi à l'AFP le parquet de Melun.

Le 10 février 2023, sur une route du sud du département, Pierre Palmade conduisait une voiture qui a percuté un véhicule venant en face.

Outre le comédien, l'accident a fait trois blessés graves d'une même famille: un homme de 38 ans, son fils de six ans et sa belle-sœur de 27 ans, qui a perdu après la collision le bébé qu'elle attendait.

La juge d'instruction chargée de l'enquête a renvoyé fin mai l'artiste de 56 ans devant le tribunal correctionnel de Melun pour blessures involontaires, aggravées par la prise de drogues.

Elle n'a toutefois pas retenu la qualification d'homicide involontaire requise le parquet pour la perte du fœtus.

Selon une jurisprudence constante de la Cour de cassation, qui s'est prononcée sur des cas semblables d'accidents de la route, un enfant qui n'est pas né n'existe pas en tant que personne.

Un fœtus n'a donc pas d'existence légale et sa mort ne peut constituer un homicide involontaire pour l'automobiliste mis en cause.

Pierre Palmade se trouve en état de récidive légale en raison d'une condamnation en 2019 pour usage de stupéfiants. Il encourt ainsi une peine de quatorze ans d'emprisonnement et 200.000 euros d'amende, a rappelé le procureur de Melun, Jean-Michel Bourlès.

En cette fin de journée de février, Pierre Palmade avait une importante quantité de cocaïne et de 3MMC (une drogue de synthèse) dans le sang lorsqu'il a pris le volant avec deux passagers pour faire des courses.

- Englué dans la toxicomanie -

Son heure de gloire derrière lui, lourdement endetté, l'humoriste est tellement englué dans sa toxicomanie qu'il n'arrive plus à travailler.

Sur la départementale 372 au niveau de Villiers-en Bière, la Peugeot 3008 de sa société de production se déporte sur la voie de circulation inverse et percute de plein fouet la Renault Mégane de la famille Y., qui arrive en sens inverse.

Plusieurs témoins racontent avoir vu la voiture de Pierre Palmade venir mordre sur le bas-côté, "à la façon d'une personne qui s'endort au volant", puis faire une brusque embardée dans l'autre sens pour se rétablir, ce qui l'aurait amenée sur la voie d'en face.

Quel que soit le déroulé exact de l'accident, dont l'artiste a dit en audition ne pas avoir de souvenirs, "Pierre Palmade a commis une faute de conduite en se déportant intégralement dans la voie de sens opposé sans corriger sa trajectoire", avait estimé le parquet de Melun dans son réquisitoire définitif.

Une expertise en accidentologie lui "impute exclusivement la cause de l'accident".

Les membres de la famille blessée subissent encore les conséquences physiques et psychologiques de l'accident.

Lors de son premier interrogatoire devant la juge d'instruction, Pierre Palmade s'est dit "catastrophé" des conséquences de l'accident pour les victimes.

"Je suis obsédé par ça, par le bébé qui est mort (...) Je suis dangereux à cause de la drogue, je suis un chic type, je suis quelqu'un de bien", avait déclaré l'artiste, qui a lui-même perdu son père dans un accident de la route à l'âge de 8 ans.

le Vendredi 5 Juillet 2024 à 07:05 | Lu 474 fois