Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Accès à l’eau potable : la crise est déjà là, selon la Banque Asiatique



Accès à l’eau potable : la crise est déjà là, selon la Banque Asiatique
MANILLE, mercredi 20 mars 2013 (Flash d’Océanie) – Plus de 75 pour cent des pays de la grande zone Asie-Pacifique n’ont pas accès à une eau propre et courante, a estimé la Banque Asiatique de Développement (ADB, basée à Manille, Philippines) dans son dernier rapport consacré à cette énorme région.

Ce rapport, publié le 13 mars 2013 en collaboration avec le Forum de l’Eau pour l’Asie-Pacifique (Asia-Pacific Water Forum, APWF)
http://www.adb.org/news/3-4-asia-pacific-nations-facing-water-security-threat-study souligne en particulier les implications sanitaires d’une telle situation en matière de sécurité voire « une crise de l’eau imminente, à moins que des mesures immédiates ne soient rapidement prises pour améliorer la gestion des ressources en eau ».
Le rapport souligne aussi le paradoxe suivant : « Alors que la région Asie-Pacifique est devenue un moteur économique, il est particulièrement alarmant qu’aucun pays de cette région ne puisse être considéré comme ‘aqua-sûr’ », a commenté Bindu Lohani, Vice-présidente à l’ADB, en charge des questions de développement durable.
Selon ce rapport, il faudrait un total de 59 milliards de dollars US pour mettre aux normes les réseaux d’adduction d’eau et 71 autres milliards pour améliorer l’assainissement dans cette région.


Par ailleurs, aux îles Marshall, confrontées depuis plusieurs mois à une pénurie d’eau, le gouvernement américain, via son agence d’aide internationale au développement (UsAid), a fait don début mars 2013 de deux osmoseurs afin de désaliniser l’eau de mer en quantités suffisantes pour soulager les populations locales, en particulier dans la capitale Majuro et sa banlieue.
Les deux unités ont une capacité de production quotidienne de 500 gallons (près de deux mille litres) d’eau potable.
Fin 2012, un premier lot de cinq osmoseurs avait été remis aux autorités locales par le gouvernement américain.

pad


Asian Water Development Outlook 2013

Fast Facts: Asian Water Development Outlook 2013
http://www.adb.org/sites/default/files/news/Fast-Facts-AWDO-rev.pdf

Rédigé par PAD le Mercredi 20 Mars 2013 à 06:06 | Lu 540 fois






1.Posté par mako le 20/03/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème est mal posé : il ne manque pas d'eau, il manque de moyens pour ne pas la polluer. Mais on s'attaque alors à de super corporations qui sont super puissantes politiquement . CQFD

2.Posté par therese DELFEL le 20/03/2013 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les problèmes, tous tant qu'ils sont, se posent au PRESENT ! Spécialisés en prédiction d'avenir et en ambitieux projets (rarement concrétisés), nous consacrons beaucoup d'énergie à tenter de résoudre les problèmes qui ne se poseront peut-être jamais demain en évitant soigneusement de regarder en face ceux qui se posent aujourd'hui, à savoir que nous polluons méthodiquement et massivement l'eau à travers le monde, que nous pillons les ressources avec méthode et systèmes à l'envers du bon sens le plus élémentaire, pour par la suite, nous plaindre du coût d'une dépollution, prétendre devoir construire des usines de desalinisation (la plus grossière aberration), et autres méthodes foireuses et coûteuses pour tenter de résoudre des problèmes que nous avons de toutes pièces, créés ! Arrêtons de pesticider-plastiquer- polluer, et arrêtons de gaspiller massivement ce qui est si précieux que notre vie/survie en dépend..Des milieux naturels respectés mènent aussi, par ricochet à une meilleure répartition des richesses et du travail, donc à moins de pauvreté, slums et autres situations indignes. Rétablissons un équilibre, en fixant des priorités HUMAINES !

3.Posté par viracocha le 22/03/2013 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison Thérèse . Polluons bien nos nappes à Tahiti, on pourra dessaler l'eau de mer après comme à Faa'a avec la décharge de St Hilaire.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus