Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

A Shanghai les réunions de travail s'enchaînent pour le projet aquacole de Hao



SHANGHAI, le 20 avril 2016. Les aspects environnementaux et sanitaires du futur vaste complexe industriel et aquacole de Tahiti Nui Ocean Foods ont été évoqués toute la journée de ce mercredi entre les techniciens du Pays et les équipes du groupe Tian Rui.

Les équipes de monsieur Wang Cheng et du président Fritch se sont à nouveau rencontrées, mercredi, toute la journée, pour évoquer l’ensemble des points techniques qui sont liés notamment aux aspects environnementaux et sanitaires du projet aquacole de Hao. L’ingénieur aquacole de la direction des ressources marines, Georges Remoissenet et l’ingénieur sanitaire du service de développement rural, Laurent Pasco, ont posé toutes les questions utiles à l’examen du permis de construire de la base d’exploitation aquacole. De son côté, Brigitte Ottavy, coordinatrice de l’équipe technique, a évoqué toutes les questions liées à la sécurité et la qualité des constructions envisagées sur l’atoll de Hao. Les équipes techniques respectives ont pu, sur chacun de ces sujets, collecter des informations détaillées.

Pour le président Fritch et pour les techniciens du Pays, le projet de Hao a une dimension totalement inédite qui nécessite de revoir les schémas de gestion et d’instruction du projet de Hao. Les informations recueillies doivent faire accélérer l’instruction du dernier permis de construire du complexe qui reste à traiter. Le président Fritch souhaite que le Pays pourra accorder l’ensemble des autorisations de construction avant le mois de septembre de cette année.

Et comme la société Tahiti Nui Ocean Foods s'y est engagée, dès que ces autorisations seront délivrées, la phase de formation de jeunes polynésiens à l’Université de l’océan de Shanghai sera immédiatement préparée. Il sera temps en effet de commencer la formation à l'aquaculture moderne et industrielle d'étudiants polynésiens qui seraient aptes à intégrer les tous premiers contingents de personnels qui travailleront au sein du complexe industriel : écloserie, laboratoires, centre de recherches.


Rédigé par D'après communiqué de la Présidence de la Polynésie le Mercredi 20 Avril 2016 à 17:00 | Lu 971 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance