Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



44 cas de dengue 2 supplémentaires en Polynésie



PAPEETE, le 9 juillet 2019 - En Polynésie française, la dengue de type 2 a encore gagné du terrain, avec 44 nouveaux cas confirmés de dengue 2 ces deux dernières semaines, sur les 146 cas confirmés depuis le début de l’année 2019. Par ailleurs, les chiffres de la leptospirose sont aussi en hausse, avec onze cas déclarés en deux semaines, dont quatre hospitalisations en réanimation.

Avec une moyenne de plus de trois cas confirmés par jour, sur ces deux dernières semaines, les chiffres de la dengue de type 2 ne cessent de progresser. Selon les derniers chiffres du bureau de veille sanitaire publiés lundi soir, « l’épidémie » est toujours en « augmentation » et 44 nouveaux cas de dengue de type 2 ont été confirmés ces deux dernières semaines. Sur ces nouveaux cas, 60% sont des personnes de moins de 20 ans.

Au total, 146 cas de dengue de type 2 sont donc confirmés depuis début 2019. Tous les cas confirmés sont focalisés sur 20 communes de quatre îles avec notamment Mahina, ‘Arue, Pape’ete, Pirae, Faa’a, Puna’auia, Pa’ea, Papeno’o, Hitia’a, Ti’arei, Mataia, Vaira’o, Tautira, Papeari, Afa’ahiti-Taravao à Tahiti, Papetoai à Mo’orea, Vaitape et Fa’anui à Bora Bora et Tai’oha’e à Nuku Hiva.

Pour endiguer sa prolifération, le bureau de veille sanitaire recommande d’éliminer chaque semaine les gîtes larvaires au domicile et au travail et se protéger contre les piqûres de moustiques. Mais aussi, si on contracte la dengue malgré ces précautions, il est recommandé de se protéger des moustiques pendant 10 jours et de limiter ses déplacements, pour ne pas contaminer d’autres personnes et zones.

La surveillance doit être accrue pour les moins de 20 ans et les personnes arrivées après 2000 qui sont les populations les plus à risque. Il faut consulter un médecin en cas de fièvre soudaine de plus de 38 degrés, car il s’agit d’un symptôme de cette dengue. En effet, même si aucun cas sévère n’est à déplorer en Polynésie, celle-ci peut être mortelle. En février 2019, une femme de 43 ans est décédée en Nouvelle-Calédonie.

 

11 NOUVEAUX CAS DE LEPTOSPIROSE

Toujours selon le dernier bulletin du bureau de veille sanitaire, une activité élevée de la leptospirose est observée. En effet, ces deux dernières semaines, onze nouveaux cas de leptospirose ont été déclarés. Pour éviter d’être exposé à cette pathologie, il est recommandé de ne pas se baigner aux embouchures de rivières et en eau trouble, de limiter l’exposition à la boue, l’eau douce et les eaux troubles, notamment par le port d’un équipement fermé pendant les activités en plein air (jardinage, pêche), de protéger hermétiquement toute plaie, de contrôler la population de rongeurs par la dératisation et la gestion responsable des déchets.


Rédigé par Rebecca Moux le Mardi 9 Juillet 2019 à 18:13 | Lu 3305 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués