Tahiti Infos

10ème vente aux enchères du GIE Poe o Rikitea : des œuvres exposées au nom de la perle de Tahiti


PAPEETE, le 28 juillet 2014 – Les organisateurs de la 10ème vente aux enchères de perles du GIE Poe o Rikitea ont voulu rapprocher l’art et la perle noire de Polynésie. Pour ce faire le CCCTP, Centre de Création Contemporaine Teroronui de Papeete, présente depuis l’ouverture de la vente le 26 juillet dernier, une vingtaine d’œuvres dédiées au joyau des mers.

Depuis le samedi 26 juillet, quatre artistes du CCCTP exposent leurs plus belles œuvres dans la salle de vente ainsi que le salon privé du 5ème étage de l’immeuble Papineau. L’opération a pu se faire grâce à une proposition faite par un habitué des ventes aux enchères de perles. Sur proposition de ce dernier, Dominique Devaux président du GIE Poe o Rikitea l’entité organisatrice de cette 10ème vente aux enchères de perle a accepté d’héberger l’exposition.

Les tiki du sculpteur réputé chef Miko ont fier allure. Yannick Margerit quant à lui propose les larmes d'Aphrodite surréalistes. Les œuvres imaginaires du calligraphe Julien Magre côtoient les peintures figuratives sur toile de Jonathan Bougard. « Les autres artistes membres du collectif CCCTP se trouvant actuellement en déplacement à l'étranger, c'est à ces quatre artistes que revient la lourde tâche de représenter et de renouveler l'image de la perle de Tahiti. Si le concept fonctionne, une exposition plus importante sera montée à l'occasion de la prochaine vente internationale de perles au mois de novembre. » indique un communiqué du collectif.

L’évènement, bien que peu relayé par les médias, a le mérite d’innover en matière d’exposition et de vente de produits. La perle étant un des principaux symboles du fenua, les artistes ont mis celle-ci à l’honneur. Toutes les œuvres exposées rappellent la beauté de cet or des océans polynésiens. Placées à différents endroits de la salle des ventes, six toiles invitent les négociants à plonger dans l’histoire de ces hommes et femmes qui ont décidé de consacrer toute leur vie à la perle. Jonathan Bougard est ravi d’être là : « Nous sommes quand même bien situés et les œuvres de chacun ont leur place au sein de cette vente. Et puis nous rencontrerons les négociants étrangers du Japon et de Hong Kong. »

Toujours selon Jonathan Bougard « normalement, nous devrions être présents à chaque vente aux enchères du GIE Poe o Rikitea. C’est l’objectif mais nous préparons également d’autres expositions, celles du CCCTP, pour les mois à venir ». Les toiles et autres objets sculptés sont mis en vente à des prix raisonnables. D’ailleurs il est encore possible d’apprécier ces derniers, ce mardi 29 juillet à partir de 8h, au 5ème étage de l’immeuble Papineau. Et si vous êtes intéressés par une œuvre en particulier, prenez contact au 87 73 39 14.

TP

Rédigé par TP le Lundi 28 Juillet 2014 à 16:48 | Lu 910 fois