Tahiti Infos

​Virements par internet impossibles à la Soc le jour de paiement de la TVA


Tahiti, le 15 avril 2024 – Branle-bas de combat à la Socredo et à la Direction des impôts et des contributions publiques (DICP) qui sont assaillies d’appels téléphoniques. C’est en effet le dernier jour pour que les entreprises et les patentés s’acquittent de leur TVA pour le premier trimestre. Sauf qu’il est impossible pour les clients de la banque Socredo d’effectuer un virement depuis ce lundi matin en raison d’un “dysfonctionnement”.
 
“Avis de dysfonctionnement. Virements locaux et vers la métropole indisponibles pour le moment. Nos équipes se mobilisent pour rétablir la situation”, peut-on lire sur Websoc depuis ce lundi matin. “On ne sait pas quand cela pourra être rétabli”, nous a précisé dans l’après-midi un agent de la Socredo qui invite les clients de la banque au ‘uru à se déplacer en agence pour effectuer ce type d’opérations.
 
Sauf que cela n’est pas forcément possible pour tout le monde et qu’entre celles qui sont fermées ce lundi, et les autres qui ferment à 16 heures avec une file d’attente interminable, difficile d’honorer ses engagements. Car si ce dysfonctionnement est bien évidemment indépendant de la volonté de la banque locale, le timing est particulièrement mal choisi puisque c’est ce lundi 15 avril la date butoir pour le paiement des TVA auprès de la Direction des impôts.
 
La DICP conseille donc aux usagers de se déplacer à leur guichet pour payer en espèces ou en chèque dès lors que le montant de leur TVA est inférieur à 119 333 francs. Au-delà de cette somme, c’est obligatoirement par chèque ou par virement bancaire. La DICP sera-t-elle compréhensive et accordera-t-elle un délai à ces clients de la Socredo qui vont se retrouver hors délai bien malgré eux ? “Faites une capture d’écran pour justifier que vous n’avez pas pu effectuer votre opération, on ne sait jamais”, nous a glissé un agent de la banque au ‘uru.
 
Du côté de la DICP, “aucune directiven’avait encore été donnée aux agents lundi après-midi. “Quand j’ai appelé la DICP ils m’ont dit que si j’attendais demain pour payer ma TVA, j’aurai une majoration de 10%, alors j’ai préféré aller à la banque, quitte à faire la queue. Mais quand on prenait son ticket ce n’était même pas signalé qu’il y avait un dysfonctionnement au niveau des virements”, nous a ainsi confié une cliente de la Socredo qui a pris son mal en patience... avec, devant elle, 19 clients dans la file d’attente. En fin de journée, la direction de la DICP nous a indiqué qu'elle avisera sur l'octroi de remise gracieuse sur les pénalités de dépôt tardif si d'aventure les choses n'étaient pas rentrées dans l'ordre au niveau de la Soc ce lundi à minuit.

Rédigé par Stéphanie Delorme le Lundi 15 Avril 2024 à 16:48 | Lu 2350 fois