Tahiti Infos

​Un poste médical avancé en renfort à l'hôpital de Uturoa


Un chapiteau de 200 m2 a été installé dans l'enceinte de l'hôpital. Équipé d'une vingtaine de lits, il accueille les patients Covid, nécessitant un apport en oxygène.
Un chapiteau de 200 m2 a été installé dans l'enceinte de l'hôpital. Équipé d'une vingtaine de lits, il accueille les patients Covid, nécessitant un apport en oxygène.
Raiatea, le 30 août 2021 – Face à la saturation de l'hôpital de Uturoa, et à son impossibilité d'évasaner vers le CHPF du Taaone tout aussi saturé, un poste médical avancé a dû y être installé. Ce chapiteau de 200 mabrite 20 lits destinés à des patients atteints de Covid, nécessitant un apport en oxygène. La réception de bouteilles et de concentrateurs d'oxygène devrait permettre de soulager le centre de soins de Raiatea qui gère tous les patients des Raromatai.
 
Le centre de soins périphérique de Uturoa, qui gère les patients des sept communes des Raromatai manque de place. C’est pourquoi le Pays, via le service des moyens généraux (SMG) a envoyé depuis Tahiti un chapiteau prévu à cet effet. Vendredi, les employés de l’équipement ont installé ce poste médical avancé de 200 m2, équipé de lits et de matériel de ventilation pour répondre aux urgences de la crise sanitaire.

Étant donné qu’il n’est plus possible pour la structure hospitalière locale d’évasaner des cas Covid graves vers le CHPF du Taaone lui aussi saturé, la direction de l’hôpital, les élus locaux, et la sénatrice Lana Tetuanui, ont tout mis en œuvre pour pallier cette urgence. Ce chapiteau est donc une solution temporaire, il abrite 20 lits.

Ce dispositif vient compléter le container aménagé par des entreprises locales, qui lui, se trouve à l’entrée des urgences. Il est climatisé, pour un seul malade et sert en quelque sorte de sas avant l’admission au service des urgences, lui aussi proche de l’asphyxie.

Des bouteilles d'oxygène, arrivées par bateau, ont été livrées à l'hôpital de Uturoa.
Des bouteilles d'oxygène, arrivées par bateau, ont été livrées à l'hôpital de Uturoa.
Arrivée de bouteilles et de concentrateurs d'oxygène

Avec l’arrivée également d’un grand nombre de bouteilles et de concentrateurs d’oxygène, cette structure mobile va donner de la souplesse à l’hôpital avec l’accueil des patients de gravité moyenne, nécessitant uniquement un apport en oxygène. Comme l’a souligné vendredi à Raiatea le ministre de la Santé, Jacques Raynal, lors de sa venue avec le président du Pays Edouard Fritch et le haut-commissaire Dominique Sorain, au cours de la réunion à la circonscription administrative territoriale : “Nous avons reçu des concentrateurs de 5 litres, mais que l’on peut coupler par paire, voir par trois, pour en faire des concentrateurs de 15 litres. Donc normalement, si la population joue le jeu du confinement, nous espérons faire face aux cas les plus graves”.

En complément, le docteur Thierry Beylier, directeur de la Santé aux îles Sous-le-Vent, précise que ce n’est pas tant le matériel qui fait défaut, c’est plutôt le manque de personnel. Quelques infirmières retraitées ont repris bénévolement du service, certaines à temps partiel, une à temps complet, pour venir en aide au dispensaire, lui aussi accolé à l’hôpital, pour juguler le flux important des patients venus se faire tester ou vacciner. D'ailleurs, le dispensaire reste ouvert même les samedis et dimanches matin pour tenter de répondre à l’afflux de volontaires à la vaccination.

Un container a été installé devant les urgences. Il fait office de sas avant l'entrée dans le service.
Un container a été installé devant les urgences. Il fait office de sas avant l'entrée dans le service.

Le poste médical avancé a été installé pour soulager l'hôpital de Uturoa, saturé.
Le poste médical avancé a été installé pour soulager l'hôpital de Uturoa, saturé.

Rédigé par JPM le Lundi 30 Août 2021 à 16:47 | Lu 1271 fois