Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Un homicide involontaire requalifié en délit de fuite



​Un homicide involontaire requalifié en délit de fuite
Tahiti, le 3 juin 2020 - Le tribunal correctionnel devait juger mardi en son absence un scootériste de 35 ans poursuivi pour un homicide involontaire aggravé commis à Moorea. Le 16 août 2017, un cycliste avait percuté le deux-roues pour une « raison indéterminée ». Le tribunal ayant considéré qu’« aucun manquement » ne pouvait être reproché au conducteur du scooter, il a requalifié les faits et a condamné ce dernier à quatre mois de prison avec sursis. 
 
Le 16 août 2017 à Haapiti, les gendarmes et les pompiers avaient été informés d’une collision ayant eu lieu entre un cycliste et un deux-roues. Le conducteur du vélo, qui avait violemment chuté sur la tête lors de l’accident, était rapidement décédé des suites d’un traumatisme crânien. Les témoignages du scootériste ainsi que de ceux qui avaient assisté à  la scène avaient permis d’établir que, pour une « raison indéterminée », le cycliste avait percuté le conducteur du deux-roues après avoir traversé la voie à double sens qui les séparait. 
 
Après l’accident, le scootériste, qui roulait sans assurance et qui avait consommé du paka la veille, avait quitté les lieux du drame et avait été interpellé à son domicile quelques heures plus tard. L’homme, qui devait comparaître mardi devant le tribunal correctionnel, a été jugé en son absence pour des faits initialement qualifiés d’homicide involontaire. L’audience a eu lieu sans aucune partie civile pour représenter la victime. 

« Aucun manquement » à reprocher au prévenu dans sa conduite

Avant de requérir deux mois de prison avec sursis mardi à l’encontre du prévenu, le procureur de la République s’est ouvertement interrogé sur une possible requalification des faits en affirmant qu’« aucun manquement » ne pouvait être reproché au mis en cause sur sa conduite : « Il circulait normalement lorsqu’il a été surpris par le cycliste qui l’a percuté. On pourrait donc le condamner pour délit de fuite, puisque toute personne impliquée dans un accident doit le signaler aux forces de l’ordre, ainsi que pour usage de stupéfiants car il avait consommé du paka ».
 
Après en avoir délibéré, le tribunal correctionnel a suivi le parquet en requalifiant les faits en délit de fuite et conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants. Le prévenu, condamné à quatre mois de prison avec sursis, a l’interdiction de conduire un véhicule pendant une durée de quatre mois.  

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 3 Juin 2020 à 08:49 | Lu 2550 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus