Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Tahiti Nui Travel en cessation de paiements



Tahiti, le 11 mai 2020 - Conséquence de l’arrêt brutal du tourisme en Polynésie française, le groupe Tahiti Nui Travel, qui comprend quatre sociétés, s’est déclarée jeudi dernier en situation de cessation des paiements. Une première audience aura lieu le 25 mai devant le tribunal mixte du commerce de Papeete. L’avocat du groupe, Me Dubois, indique que le propriétaire de Tahiti Nui Travel, Frederick Grey, fera tout pour “éviter le redressement judiciaire”.
 
C’est la première conséquence économique majeure de la crise du coronavirus et de l’arrêt du tourisme en Polynésie française. Le groupe Tahiti Nui Travel, qui comprend l’agence de voyage Tahiti Nui Travel et les sociétés Tekura Tahiti Travel, Tahiti Tour et South Pacific représentation, s’est déclaré jeudi soir auprès du tribunal mixte de commerce (TMC) de Papeete en situation de cessation des paiements, rapportaient nos confrères de La Dépêche lundi matin. Une situation qui signifie que le groupe employant 140 personnes n’est plus en mesure d’honorer ses paiements auprès de ses fournisseurs et ce, depuis le 30 avril.
 
Selon nos informations, la situation financière de la société est la conséquence directe de l’arrêt brutal du tourisme en Polynésie française, avec d’un côté l’arrêt net des encaissements par l’agence et de l’autre la demande insistante des fournisseurs de régler ou de rembourser les voyages prévus pendant cette période. En effet, si le Pays a prévu un texte permettant aux professionnels du tourisme d’obtenir le report du remboursement obligatoire de leurs voyages et prestations touristiques, cette réglementation ne s’applique qu’au marché local et pas à la clientèle étrangère qui est toujours en droit de réclamer le remboursement de ses voyages.
 
Depuis le début de la crise sanitaire et économique, 80% des employés du groupe avaient fait l’objet de suspension de contrat. Ils sont actuellement bénéficiaires du Revenu exceptionnel de solidarité (RES).

Situation fragile

Si une première audience a été fixée au 25 mai devant le tribunal mixte de commerce de Papeete, l’avocat du groupe Tahiti Nui Travel, Me Vincent Dubois, a indiqué hier que son propriétaire, Frederick Grey, était informé de la “situation fragile” de ses quatre sociétés et qu’il faisait tout ce qu’il pouvait pour sauver son groupe en “vendant ses actifs”. Me Dubois affirme également que l’“intention du groupe” est d’ “éviter le redressement judiciaire”, et que les salaires seront assurés à la fin du mois de mai, y compris pour les employés bénéficiaires du RES.
 
L’agence Tahiti Nui Travel est la propriété de l’homme d’affaires Samoan Frederick Grey depuis 2016. Ce dernier est le propriétaire des Sofitel Marara, Tahiti Ia Ora Beach et Private Island de Bora Bora. Il est également le propriétaire du Sofitel de Moorea, qui a fait l’objet d’une déclaration de projet d’acquisition auprès de l’autorité polynésienne de la concurrence par l’homme d’affaires local Louis Wane.
 
Inquiétudes du secteur
 
Si elle venait à se concrétiser avant l’audience du 25 mai, cette acquisition pourrait permettre de renflouer le groupe Tahiti Nui Travel et d’en sauver les sociétés. Dans le cas contraire, le tribunal mixte de commerce pourrait décider l’ouverture d’une période d’observation de 18 mois maximum au cours, ou à l’issue de laquelle, trois solutions pourraient être envisagées : la liquidation judiciaire, la mise en place d’un plan de continuation ou la vente du groupe.
 
Alors que le tourisme a été violemment impacté par la crise lié au coronavirus, cette première déclaration de cessations des paiements, émise par une entreprise aussi conséquente au niveau du Pays, ne fait que confirmer les inquiétudes sur l’impact de la crise à venir.
 
Il y a trois semaines, le président du tribunal mixte de commerce de Papeete, Christophe Tissot, pressentait la situation dans une interview à Tahiti infos. “Il est prévisible que la chute de l’activité se traduise par les dépôts de bilan en masse”. TNT n’est probablement que la première détonation dans le secteur touristique.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 11 Mai 2020 à 12:09 | Lu 11883 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mai 2020 - 21:53 Le thonier équatorien va quitter le fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus