Tahiti Infos

​La CSTP-FO réplique à l'intersyndicale sur la TVA sociale


Tahiti, le 25 mars 2022 – Le débat sur la TVA sociale continue de faire rage entre syndicats. La CSTP-FO a répliqué vendredi à l'intersyndicale A Ti'a i Mua, Unsa et O oe to oe Rima en estimant que l'urgence de la préservation de la protection sociale généralisée et l'objectif à terme d'une baisse des cotisations valaient bien la mesure fiscale.
 
Piquée au vif par les propos des syndicats CSTP-FO et CSIP sur leur "grève des riches" du 17 mars dernier contre la TVA sociale, l'intersyndicale A Ti'a i Mua, Unsa et O oe to oe Rima a diffusé cette semaine un communiqué taclant à son tour "certains syndicalistes plus soucieux de préserver leur intérêt que les intérêts de la population aux revenus modestes". Réplique vendredi matin de la CSTP-FO, qui tance le discours de l'intersyndicale affirmant "vouloir annuler la TVA sociale pour protéger les plus défavorisés de l'inflation". Un argument qui, selon la CSTP-FO, "méconnait les grandes difficultés financières que rencontrent notre Caisse de prévoyance sociale en menaçant gravement notre Protection sociale généralisée".
 
Pour la CSTP-FO, les propositions faites aux autorités du Pays d'abaisser la TVA sociale de 1,5% à 1% "vues les circonstances inflationnistes" tout en maintenant son application au 1er avril sont les seules à même de permettre à la CPS de "subvenir à notre Protection sociale généralisée" et in fine de "baisser le coût des cotisations porté par les salariés". La CSTP-FO qui évoque également le sujet de la cotisation des fonctionnaires d'État à la CPS, évoqué notamment par A Ti'a i Mua, en dénonçant une fausse bonne idée uniquement à même d'augmenter le montant des pensions pesant sur les salariés actuels.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 25 Mars 2022 à 16:52 | Lu 2207 fois