Tahiti Infos

​L'ONG Pew et la fondation Bertarelli "saluent" les annonces de Fritch sur la ZEE


Tahiti, le 11 février 2022 - Dans un communiqué diffusé à l'issue du discours d'Edouard Fritch au One Ocean Summit, le projet "Héritage des océans" de l'ONG Pew et de la fondation Bertarelli a "salué les engagements pris aujourd’hui" par le président de la Polynésie française. "Ces nouvelles zones de protection marine couvriront plus d’un million de km2, soit environ 20% de la ZEE de Polynésie française. Ces mesures représentent une avancée majeure pour la concrétisation de l’aire marine gérée, et la protection durable de l’océan en Polynésie française."
 
Les associations indiquent que les mesures de protection réservées à la pêche artisanale vivrière autour des 118 îles de Polynésie française permettront d’améliorer la gestion des conflits d’usages entre pêcheurs industriels et côtiers qui se partageaient les mêmes eaux pour leur activité de pêche. "Elles offriront également des bénéfices écologiques notables pour la protection des écosystèmes côtiers autour des îles, qui concentrent une biodiversité importante dont la population locale dépend. Au sein de ce zonage côtier, seule la pêche artisanale côtière en poti marara et bonitier seront autorisée autour des îles, sur une superficie totale de près de 500 000 km2." Pour Pew et Bertarelli, il faut saluer "l'effort particulier" des armateurs hauturiers polynésiens.
 
Sur l'engagement d'une nouvelle aire marine protégée de plus de 500 000 km2 lancée cette année, le rahui nui, dans la partie Sud-Est de notre ZEE, les associations estiment également que "les eaux autour de Rapa et Marotiri au Sud-Est de la ZEE sont quasiment inexploitées par la flottille hauturière polynésienne et encore largement préservées ; Elles constituent un véritable hotspot mondial de la biodiversité marine avec des taux d’endémisme particulièrement élevés pour les coraux, algues, poissons et crustacés et des populations de poissons pélagiques, telles que le thon, le marlin et l’espadon préservés."
 
Egalement cité par le communiqué de Pew et Bertarelli, Tuanainai Narii, le maire de Rapa, dans l'archipel des Australes, a déclaré : "Nos pêcheurs aux Australes s’inquiètent de la diminution des ressources et des grands bateaux de pêche au large de plus en plus nombreux. Ces nouvelles mesures de protection adoptées par le gouvernement vont dans le bon sens. Les maires des Australes proposent également depuis plusieurs années la création d’une grande zone de protection forte autour de nos îles jusqu’à la limite de la ZEE, et avons récemment renouvelé notre demande auprès du gouvernement."
 
Les autres engagements pris par le Président, tout aussi importants, concernent la finalisation du classement au patrimoine mondiale de l’Unesco des îles Marquises et de la réserve de biosphère aux Australes, la protection de toutes les espèces de coraux présentes en Polynésie française d’ici fin 2022, et la délimitation de zones de mouillage obligatoires pour limiter l’impact des mouillages sauvage sur les écosystèmes lagonaires.
 

Rédigé par D'après communiqué le Vendredi 11 Février 2022 à 11:47 | Lu 1142 fois