Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Gaston Flosse : "C'est Oscar Temaru qui divise"



Tahiti, le 25 août 2020 - Sans trop de surprise, le président du Tahoera'a, Gaston Flosse, balaie l'appel d'Oscar Temaru à "l'union" derrière sa candidature pour les prochaines sénatoriales. Il reproche à son adversaire politique de ne pas "respecter sa parole" de soutenir Nuihau Laurey et Sylviane Terooatea.
 
Que pensez-vous de l'appel à l'union lancé par Oscar Temaru ?

"Il ne faut pas qu'il mélange les torchons et les serviettes. Moi, je suis pour un État souverain associé à la France. S'il est d'accord pour ajouter la mention "associé à la France", là oui. Posez-lui la question. Là, je répondrai oui à son appel. Parce que, comment il va payer les professeurs ? Sa sécurité ? La gendarmerie ? L'aéroport ? Comment il va aller chercher l'argent ? Avec des feuilles de pūrau ? Il a été président du Pays pendant cinq ans. Il a accepté d'être le président d'un Pays autonome. Ça veut dire que c'est un pays qui est sous le contrôle du haut-commissaire. Et il a accepté d'être un président contrôlé par le haut-commissaire, sous ses ordres. Qu'est-ce que c'est que cet indépendantiste-là ? C'est de l'indépendance chaplin ça. Il a commencé son indépendance en 1977. Jusqu'à aujourd'hui, ça fait 43 ans. Comment est-ce que son indépendance a avancé ? Zéro. Il a été aux Nations Unies en 2013. Jusqu'à aujourd'hui, est-ce que son indépendance a avancé ? Zéro. Il ne faut pas accuser la France. La France n'a rien fait, mais ce n'est pas à elle de faire. C'est à lui de faire. Il a été incapable. Son indépendance n'a pas avancé d'un millimètre. Tandis que notre État souverain associé à la France, dans six ans minimum nous l'aurons."
 
Vous ne souhaitiez pas plutôt un soutien à une candidature commune Tahoera'a et Tavini ?

"Il avait dit à Nuihau Laurey et Sylviane Terooatea qu'il allait les soutenir à deux conditions. Première condition, qu'ils mettent dans leur profession de foi que les communes seront des collectivités autonomes. Tout le monde est d'accord là-dessus. Deuxième condition, qu'ils se joignent à lui pour la poursuite qu'il a déposée contre la France devant un tribunal international pour crime contre l'humanité. Mais il a dit qu'il allait les soutenir à condition qu'il y ait ces conditions là. Sur le premier point, ils sont d'accord, mais sur le deuxième, c'est une histoire de fou. (…)"
 
Pour vous, c'est une décision qui divise l'opposition et qui favorise le Tapura ?

"Oui, évidemment, mais c'est lui qui divise. Pas plus tard que la semaine dernière, il les a reçus. Il leur a dit "je vous soutiens" mais avec ses deux conditions. Ensuite, en fin de semaine dernière, les cadres du Tavini se sont réunis et ils ont dit qu'ils n'allaient pas présenter de candidats. Christian Vernaudon est allé le trouver pour lui dire : je me présente, soutiens ma candidature. Et ils ont décidé : non, nous ne soutiendrons pas la candidature de Christian Vernaudon mais nous soutiendrons la candidature de Nuihau Laurey et Sylviane Terooatea. C'est un homme qui ne respecte pas sa parole."
 

Rédigé par Propos recueillis par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 25 Août 2020 à 09:20 | Lu 6317 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Septembre 2020 - 20:28 Narii Pou et "Ma vision de l'écomobilité"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus