Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Fritch redistribue les cartes



Tahiti, le 17 septembre 2020 – Tearii Alpha bombardé vice-président, Yvonnick Raffin qui hérite d'un super ministère Economie, Finances, Budget, Energie, PSG et coordination du gouvernement, des portefeuilles qui changent de ministres et une sortante pour "faire des économies"… Zoom sur les enjeux d'un "toilettage" pas si anodin.
 
"Un toilettage, pas vraiment un remaniement". C'est en ces termes que le président du Pays, Edouard Fritch, a présenté jeudi matin en ouverture de la session budgétaire à l'assemblée la nouvelle composition de son gouvernement. Deux semaines après la démission de son vice-président Teva Rohfritsch, parti mener sa campagne des sénatoriales, le président du Pays n'a en apparence opéré que trois changements majeurs dans l'organigramme de son exécutif : Tearii Alpha nommé vice-président, Yvonnick Raffin appelé au gouvernement et Téa Frogier sortie de l'exécutif.
 
  • Tearii Alpha, le nouveau numéro deux
 
Entré au gouvernement d'Edouard Fritch dès 2014 au poste de ministre du Logement, Tearii Alpha est en charge du portefeuille des Ressources primaires depuis 2017. Aujourd'hui vice-président du Pays, il a conservé ses portefeuilles de l'Agriculture, du Domaine et de la Recherche, auxquelles s'ajoute désormais l'Economie bleue héritée de Teva Rohfritsch.
 
Autonomiste forgé à la fin des années 1990 au sein des jeunesses Tahoeraa, Tearii Alpha est représentant à l'assemblée depuis 2004. Pendant la période d'instabilité jusqu'en 2011, il a tour à tour occupé des fonctions ministérielles à la Pêche, l'Education, l'Equipement, les Affaires foncières et a même été ponctuellement vice-président sous Gaston Tong Sang. De retour au gouvernement Flosse en 2013 aux Ressources Marines, il a suivi Edouard Fritch depuis son accession au pouvoir. Depuis 2014, il est également maire de Teva i Uta. Une mairie qu'il a conservé haut la main, dès le premier tour, lors des dernières municipales en mars dernier.
 
Edouard Fritch a d'ailleurs salué jeudi au pupitre le parcours politique de son nouveau vice-président, insistant sur la "compétence" de celui qui le "remplace au gouvernement en (son) absence", mais surtout sur ses valeurs de "fidélité", de "loyauté" et de "confiance". Devant les médias à l'issue de la séance, le président a encore encensé son nouveau numéro 2 : "C'est un garçon qui est chargé d'âme politique et que je voudrais faire éclore". Reste à savoir jusqu'où.
 
  • Yvonnick Raffin et son super ministère
 
C'est le nouveau visage du gouvernement. Ancien directeur adjoint d'EDT-Engie, devenu directeur de la CPS en 2017, il est surtout l'un des adjoints d'Edouard Fritch à la mairie de Pirae. "Cela fait six ans que je travaille avec Yvonnick", a expliqué le président du Pays, louant les qualités de ce "garçon loyal" avec qui il a "relevé les finances de la commune". "Il fallait être courageux pour quitter une direction, celle de la CPS, pour s'investir dans un gouvernement ou le mode de vie n'est pas le même et surtout en pleine tempête", a salué Edouard Fritch, référence à la fois à l'exposition médiatique à venir du nouveau ministre en période de crise, mais aussi très vraisemblablement à l'évidente baisse de rémunération consentie par l'intéressé…
 
Longtemps évoqué ces derniers jours pour le poste de vice-président, Yvonnick Raffin décroche un énorme ministère. Nouveau grand argentier du Pays, il reprend l'Economie, les Finances et le Budget à Teva Rohfritsch, en tant qu'ancien d'EDT il récupère l'Energie à Tea Frogier, en tant qu'ancien de la CPS il se voit confier la gestion de la Protection sociale généralisée (PSG) auparavant sous la tutelle de Jacques Raynal et surtout il sera chargé de la "coordination de l'action gouvernementale" pour s'assurer de la mise en œuvre du plan de relance Cap2025 du Pays. Presque un cabinet de VP.
 
Avec son ancien P-dg, Hervé Dubost-Martin, aux manettes de la TEP, le secteur de l'Energie risque de trouver un tandem particulièrement énergique pour accélérer sur le plan de transition énergétique. Contrairement aux apparences, les deux hommes n'ont pas vraiment de raison de faire de cadeau à leur ancien employeur, même si le nouveau ministre l'affirme : "Mes relations avec EDT ont toujours été bonnes donc elles continueront à être bonnes".
 
  • De neuf à huit ministres
 
Tea Frogier "n'est pas reconduite", a annoncé Edouard Fritch dont le gouvernement passe de neuf à huit ministres. Les portefeuilles de la ministre sortante sont répartis pour la Modernisation de l'administration et le Numérique à Christelle Lehartel et donc pour l'Energie à Yvonnick Raffin. Le président du Pays a justifié sa décision par la nécessité de "réduire le format du gouvernement" : "À un moment donné, il faudra que j'appelle à faire des économies au niveau du gouvernement et de nos services". Pourtant, au sein des ministères, on espérait davantage jeudi que les crédits collaborateurs de Tea Frogier puissent davantage servir à mieux doter les ministères restants. L'enveloppe budgétaire globale allouée aux cabinets étant limitée et limitant d'autant les possibilités de recrutement.
 
  • Redistribution des portefeuilles
 
Enfin, l'information la plus scrutée par les observateurs avertis et les élus eux-mêmes concernait jeudi la nouvelle répartition de certains portefeuilles ministériels. Des ajustements concernant presque tous les ministères. Jean-Christophe Bouissou, toujours en charge du Logement, se verra désormais confier le service d'hygiène "afin que les délais d'instruction des permis de construire soient raccourcis". Il conserve les Transports inter-insulaires avec en ligne de mire le vaste chantier, déjà débuté, des futures délégations de service public pour le transport aérien dans les îles. En revanche, Nicole Bouteau récupère son portefeuille des Transports aériens internationaux, plus en cohérence avec son ministère du Tourisme. Nicole Bouteau qui conserve le Travail et les Relations avec les institutions.
 
Chargée du Numérique et de la Modernisation de l'administration en plus de l'Education, Christelle Lehartel abandonne son portefeuille de la Jeunesse et des Sports au ministre de la Culture et de l'Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu. René Temeharo hérite du ministère des Grands projets de Teva Rohfritsch, là aussi plus en adéquation avec son portefeuille de l'Equipement. Et enfin, Isabelle Sachet conserve la Famille et les Affaires sociales, mais se voit également confier la Lutte contre l'exclusion et la Condition féminine. Ce dernier portefeuille qui revoit le jour après avoir disparu des radars lors des derniers remaniements. Décision saluée par la présidente Tavini du Conseil des femmes de Polynésie, Minarii Galenon, dans la foulée.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 17 Septembre 2020 à 21:08 | Lu 4222 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 17:46 Le confinement en "ultime" recours

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus