Tahiti Infos

​Fritch confirme la hausse du Smig au 1er mai


Tahiti, le 15 avril 2022 - Le président du Pays, Édouard Fritch, a tenu son discours d'ouverture de la session administrative jeudi en rappelant les engagements de son gouvernement sur la hausse du Smig au 1er mai, en annonçant la revalorisation du point d'indice ou encore l'élargissement des PPN, et en promettant une baisse des charges sociale pour les salariés et une revalorisation des pensions de retraites… Des mesures destinées à lutter contre l'inflation qui ont comme un air de campagne.
 
Dans un contexte marqué à la fois par une forte inflation et deux campagnes électorales, le président du Pays Édouard Fritch a ouvert jeudi la dernière session administrative de sa mandature à l'assemblée. Un discours principalement d'ordre économique, mais mâtiné de quelques saillies adressées à l'opposition rappelant le calendrier politique actuel. "Les temps ne sont donc plus aux complaintes, ni à la nostalgie d’un passé révolu, n’en déplaise aux querelleurs stériles et aux marchands de solutions simplistes et irréalistes" ou encore "il y a ceux qui s’agitent et ceux qui agissent". La présidentielle s'est même invitée à Tarahoi, avec plusieurs passages du discours remerciant l'action du "Président Macron". Dans les rangs du public, le représentant de la candidate Marine Le Pen, Éric Minardi, goûtait peu le mélange des genres à l'issue de la séance.
 
Le Smig et le point d'indice
 
Sur le fond, le président du Pays a évoqué le contexte post-crise Covid et celui de la guerre en Ukraine pour mettre en garde contre les "nouveaux défis" de la Polynésie : "l’envolée des prix des matières premières, l’explosion du coût des transports maritimes, les ruptures d’approvisionnement de plus en plus fréquentes". Des défis auxquels Édouard Fritch entend répondre par la hausse du Smig au 1er mai, "mécanique" en raison de "l'augmentation du coût de la vie de 2,9 points rien que sur les deux premiers mois de 2022", mais aussi avec une revalorisation du point de l’indice des fonctionnaire. Le président du Pays a également évoqué l'élargissement de la liste des PPN, "notamment pour les îles autres que Tahiti et Moorea, pour les produits laitiers, les produits d’hygiène féminine, la viande locale, le punu pua’a toro local ou encore la lessive liquide".
 
Toujours sur le volet consommation, Édouard Fritch a indiqué que son gouvernement préparait une "large campagne de communication" destinée à inciter les consommateurs à la vigilance en adoptant des comportements d’achat responsable. Une application mobile sera prochainement mise en place pour informer la population sur les prix pratiqués dans les magasins. Il a également affirmé "pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés et des ménages" réfléchir à proposer "en temps opportun" une baisse des charges sociales pour les salariés et une revalorisation des pensions de retraites.
 
Encore sur le plan économique, Édouard Fritch a assuré avoir demandé aux services et établissements du Pays "d’appliquer avec bienveillance les règles prévues au Code des Marchés publics pour les révisions de prix, en cas de hausse inattendue du coût des matériaux" et appelé les communes à faire de même. "Nous allons également proposer l’exonération des droits et taxes à l’importation sur les bois de construction", a enfin annoncé le président.
 
"Il y a des mécontents"
 
Reste que la plupart des ces annonces étaient déjà connues et attendues. Et qu'elles devront encore composer avec la TVA sociale mise en place au 1er avril dernier. Une réformer destinée à "préserver le financement de la protection sociale" longuement défendue jeudi par Édouard Fritch, comme partie intégrante la réforme globale de la PSG que le gouvernement entend visiblement continuer à mener malgré le calendrier électoral. "Gouverner ce n’est pas chercher à plaire à tout le monde. De toutes les façons, quoi que l’on puisse faire, il y a des mécontents", a conclu l'intéressé. Édouard Fritch reste le président rassembleur. Mais dans ses rangs.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 14 Avril 2022 à 11:04 | Lu 3151 fois